[Avis] The Nocturnal Demon, de Ricky Lau (1990)

Un chauffeur de taxi se change en tueur psychotique massacrant des femmes avec son sa lame mortelle. Pendant ce temps, Wawa, une jeune fille douée dans les arts martiaux, vient rendre visite à des parents dont son cousin qui ressemble à s’y méprendre à notre tueur en série…


Avis de Cherycok :
Ricky Lau est surtout connu pour être le réalisateur de la saga Mr Vampire et pour avoir participé à L’Exorciste Chinois 2 de Sammo Hung, faisant de lui un des principaux représentants du genre Ghost Kung Fu Comedy. Pourtant, le limiter à ces films serait une erreur car même si le reste de sa filmographie ne brille pas par ses pépites, on trouve tout de même quelques petits films qui valent le détour comme c’est le cas avec The Nocturnal Demon qui nous intéresse ici, un bon gros mélange des genres comme Hong Kong avait l’habitude d’en faire avec en prime un casting tout bonnement hallucinant.

Même si beaucoup ne sont là que pour un cameo de quelques secondes, il faut avouer que voir tout ce beau monde réuni dans un seul et même film fait toujours plaisir à voir et ravira les amateurs de peloche HK. Jugez par vous même : Richard Ng, Corey Yuen, Meng Hoi, Teddy Yip, Anthony Chan, Tsui Siu-Ming, Chin Siu-Ho, James Tien, Barry Wong, Wu Fung, Yuen Wah, et j’en passe ! C’est un festival de têtes connues et on a vraiment l’impression qu’ils sont venus se faire plaisir faire un petit coucou devant la camera.
Bien entendu, le cast principal n’est pas en reste et hormis un gentillet Alfred Cheung dans le rôle du héros, Billy Lau dans celui du gros enfoiré (comme d’habitude), Cho Wing en méchant chauffeur de taxi le jour / tueur au cutter la nuit (et accessoirement chorégraphe du film), les vrais stars du films restent sans conteste la toujours excellente Moon Lee, mais également Lam Kau en vieux gâteux aveugle à l’origine de la quasi totalité des scènes comiques du film.

The Nocturnal Demon a beau mélanger les genres, c’est tout de même la partie Comédie qui est la plus dominante malgré quelques scènes de meurtre assez violentes, voire même trash (le coup du tueur qui urine sur le visage de sa victime fraichement tuée). On est typiquement dans un humour bien crétin qui risque comme pour bon nombre de comédies HK d’en refroidir certain, et on le ressent déjà dans les accoutrements de la pauvre Moon Lee qui arbore un magnifique k-way sac poubelle transparent puis un déguisement de black perruque crépue à l’appui, pour finir en une sorte de prostituée de luxe arborant des bottes en cuir jusqu’à l’entrejambe ainsi qu’une coiffure très… indescriptible… Le ridicule ne tue pas, Moon Lee en est la preuve vivante.
Outre Billy Chau qui comme à son habitude cabotine à mort, c’est du personnage incarné par Lam Kau que vient tout le ressort comique du film comme évoqué plus haut. Chacune de ses scènes est tout simplement hilarantes et d’une connerie sans nom. Il faut le voir chloroformer ses petits enfants en leur faisant croire qu’il leur nettoie le visage juste parce qu’ils font trop de bruit, ou encore s’infiltrer, alors qu’il est aveugle, dans un commissariat pour récupérer des documents. Le must reste tout de même son trio avec les deux policiers incarnés par Anthony Wong et Teddy Yip alors qu’il essaie de les empêcher d’arrêter sa petite filleul. Vraiment hilarant.

L’action est assez discrète mais sait se faire remarquer. Quand elle n’est pas aussi débile que le reste comme lors du combat d’arrachage de cheveux, elle sait être bien impressionnante comme lors de cette scène complètement culte ou Moon Lee va se frotter à Yuen Wah et ses sbires alors qu’elle est perchée sur des patins à roulette. C’est court, sec, mais diablement efficace.
Le final fait lui aussi son petit effet, commençant tout d’abord d’une manière comique pour finir bien plus violent, et nerveux, avec des chorégraphies vraiment efficaces de Cho Wing qui interprète également le méchant psychopathe qui tatane de manière bien brutale la pauvre Moon Lee qui en voit de toutes les couleurs, se faisant exploser au ralenti sur des meubles divers et variés sans la moindre doublure.

The Nocturnal Demon n’est pas le film du siècle, il en est même très loin. Néanmoins, en terme de divertissement brut, il s’impose comme il se doit avec ses quelques scènes d’action efficaces et surtout des scènes à mourir de rire. Un bon moment de détente.

 

 


Titre : The Nocturnal Demon / Demon Intruder / 夜魔先生
Année : 1990
Durée : 1h32
Origine : Hong Kong
Genre : Comédie / Thriller
Réalisateur : Ricky Lau

Acteurs : Alfred Cheung, Moon Lee, Lam Kau, Billy Lau, Isabelle Chow, Cho Wing, Teddy Yip, Anthony Chan, James Tien, Yuen Wah, Richard Ng, Corey Yuen, Chin Siu-Ho, Tsui Siu-Ming, Wellson Chin, Sharon Kwok, Meng Hoi, Barry Wong, Wu Fung,…

  


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

2 Comments

Add a Comment
  1. MOOOON LEEE

    Je le veux celui là, t’as un liens secret où le trouver?

  2. Perso je ne l’ai plus, je ne garde que peu de films après les avoir vu (seulement ceux que je trouve énormes). Mais je sais que d’autre sur le forum l’ont…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *