[Avis] The Kidnap of Wong Chak Fai, de Go Sing ming (1993)

Wong Chak Fai, un richissime homme d’affaires se fait sauver d’un kidnapping par l’officier Chung Wai Ching. Ce dernier découvrira un peu plus tard que l’homme d’affaires s’avère être en réalité un être abject qui maltraite son entourage et même le fils de Chung Wai Ching qu’il avait embauché dans son entreprise. Cette conduite amènera le policier à organiser à nouveau le kidnapping de Wong Chak Fai.


Avis de Supavince:
Sur un scénario co-signé Wong Jing, The Kidnap of Wong Chak Fai est un polar classifié catégorie 3. D’emblée, quand on se lance dans le film, on s’attend à avoir un minimum de scènes gores, trash ou bien encore du sexe qui justifie cette appellation. Eh bien on peut considérer que le film aurait pu facilement échapper à cette classification car la seule chose qui la justifie n’est autre que la scène introductive ou l’on voit l’acteur principal, notre bon vieux Kent Cheng, se faire faire une petite turlutte de façon assez explicite dans un salon de massage, alors que ce dernier était en planque pour mettre la main sur un gang de kidnappeurs et du kidnappé, un richissime homme d’affaires interprété par Paul Chun Pui. A part cette scène donc où Kent Cheng assène notamment une ribambelle de jurons dont certains sont purement et simplement censurés par un bip sur le vcd, il n’y a vraiment pas de quoi se rouler dans la neige pour les amateurs de sensations fortes.

kwcf1 kwcf2

Alors, d’un point de vue purement polar, ben c’est pas forcément ça non plus. Tout n’est pas à jeter, loin de là, car il n’y a pas de réelle fausse note, mais nous avons clairement affaire à un film moyen dont on sent que tout le potentiel n’a pas été tiré. Le problème majeur, c’est que le réalisateur, qui signe ici son premier métrage, ne prend aucun risque. Les ficelles, que l’on assimilerait plutôt à des cordages, se tirent vraiment trop facilement. Point d’effet de surprise, on voit venir les choses à des kilomètres. Par moment, on sent une tension monter, et plouf, pétard mouillé, et ce à 2-3 reprises pendant le film.

kwcf3 kwcf4

Heureusement, ce même réalisateur, on va le nommer quand même, Go Sing Ming, peut s’appuyer sur des acteurs de qualité, mais qui malheureusement, surjouent de façon assez agaçante comme Kent Cheng lors de ça petite turlutte par exemple ou encore Paul Chun lorsqu’il joue son personnage méprisant et qui envoie chier de façon aigrie tout son entourage. Ce sur-jeu était-il une demande du réal’ ? Ah je ne sais pas ce qu’il m’a fait mais je lui en veux un peu car le film avait quand même tout pour plaire. Un pitch de départ certes un peu convenu, mais une histoire de kidnapping solidement menée et qui plus est, basée sur des faits réels, à souvent de quoi nous tenir en haleine, ne serait-ce que par les péripéties et rebondissements que l’on peut imaginer pour les kidnappeurs. Et là, le rendu est mitigé. En plus, les seconds rôles comme Francis Ng (qui joue mal) ou Cheng Pei Pei sont clairement sous exploités tout comme l’acteur Berg Ng, soit dit en passant plutôt bon, qui aurait mérité d’avoir eu son rôle beaucoup plus développé. Bref : déception ! Quelques scènes d’humour (Wong Jing au scénario quand même) viendront agrémenter le tout, mais pas suffisamment pour relever de façon significative le niveau du film.

kwcf5 kwcf6

Malgré tout, je ne serais pas trop sévère sur ma notation, car The Kidnap of Wong Chak Fai se laisse regarder sans trop que l’on ne voit le temps passer, et quelques scènes resterons en mémoire, ce qui est bien loin d’être le cas de bon nombre de films HK. On en ressort juste en se disant qu’on aurait pu voir, à quelques choses près, un film bien meilleur. Fait à la va-vite ? Possible.

 note5

kwcf7 kwcf8


Kidnap of Wong Chak FaiTitre : The Kidnap of Wong Chak Fai / 綁架黃七輝
Année : 1993
Durée : 1h29
Origine : Hong Kong
Genre : Kidnapping

Réalisateur : Go Sing Ming

Acteurs : Kent Cheng, Paul Chun Pui, Cheng Pei-Pei, Jacqueline Law, Francis Ng,Dickson Lee, Hui Siu-Hung, Berg Ng, Yue Ming, Bruce Law, Lau Fong-Sai, Ken Lo, Cheung Hei,Edward Corbett, Wong Man-Shing, Lee Ga-Hung, Chan Hon-Man, Lui Siu-Ming.


Galerie d’images :

kwcf9 kwcf10

kwcf11 kwcf12

kwcf13 kwcf14

kwcf15 kwcf16

kwcf17 kwcf18

kwcf19 kwcf20

kwcf21 kwcf22

 

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
17 avril 2013 0:34

Connaissais absolument pas, certains screens donneraient envie. Puis Kent Cheng et Francis Ng au cast ca peut toujours être sympa. A voir si jamais je tombe un jour dessus.

I.D.
17 avril 2013 9:18

On peut également chercher la nature de cette classification sur le sujet traité. Cet enlèvement inspiré de fait réel, comme tu le soulignes à juste titre dans ton papelard, et dont les responsables sont du crime organisé. En tout cas, sacrée ouverture que celle de la turlutte. La 4ème captures me rappelle un Miike… 😉