[Avis] Korean Terminator, de ??? (1992)

Un jeune homme est tué sous les yeux d’un professeur. Ce dernier décide de le ramener à son laboratoire et de lui implanter des cartes informatiques afin de le ramener à la vie sous forme d’une créature mi-homme mi machine. Mais lorsque le professeur est enlevé par un groupe de criminels, le cyborg est livré à lui-même et se met à errer dans les rues…


Avis de Cherycok :
Ceux qui me connaissent savent que je ressens régulièrement le besoin de m’infliger un objet filmique dangereux pour ma santé mentale. Du coup, il m’arrive de chroniquer en ces lieux des films dont à peu près tout le monde se fiche éperdument, dont certains ignoraient même l’existence, des kung fu très bis en passant par du post-apo philippin ou encore de l’heroic fantasy cheap 80’s indonésienne. Le nombre de visite ne dépassera sans doute pas les 3 ou 4 mais est-ce bien grave ? Et aujourd’hui, nous allons nous intéresser à Korean Terminator dont le titre à lui seul annonce tout un programme…

Doté d’un budget fleurant bon avec le néant absolu, Korean Terminator est bien plus proche au final d’un téléfilm bas de gamme fait à la va-vite que d’un remake du film de James Cameron. On se rend d’ailleurs vite compte que les seuls points commun de notre pseudo Schwarzy avec le vrai Terminator sont sa tenue vestimentaire et les lunettes de soleil. Ah si, il a également une moto, mais elle semble sortie d’un mauvais post-nuke indonésien ou d’un épisode d’un sous-Bioman…
Cette « moto » n’intervient qu’en toute fin de film, lors d’un final qu’on n’espérait plus… et qui, faut de budget se situera dans un terrain vague expédiée en 3 minutes top chrono, où notre Terminator tire à peine 2 coups de feu. C’est d’une pauvreté hallucinante, à l’image du reste du film, mais aussi du jeu des acteurs dont l’absence de crédibilité (putain les tenues rouges vif et fushia… à gerber !) est absolument hallucinante. Il en est de même pour les cascadeurs qui font bien attention en se jetant dans le vide, avant de chuter, en regardant le lieu d’impact et en se retenant parfois avec les mains là où ils peuvent.

Même sans aucun sous titres et avec donc une impossibilité de comprendre ce que les acteurs disent, on arrive très bien à suivre l’histoire et à se rendre compte que le film n’a rien d’un film d’action comme l’original mais se retrouve être en fait une comédie bien potache. Quand on observe le cabotinage over the top des acteurs ainsi que leurs grimaces incessantes, on sent bien l’humour débile à plein nez. On le retrouve d’ailleurs jusque dans les bruitages tout droits sortis d’un dessin animé lorsque les méchants sont éjectés dans les airs par le Terminator.
Quand ce ne sont pas des gags qui semblent tomber à coté de la plaque, on a des scènes sortis de nulle part, histoire soit de mettre un peu d’action dans tout ça avec des bastons étrangement correctes en début de film, mais virant rapidement dans le plus pur style Bud Spencer et Terence Hill (grosses claques dans la gueule) ; où des moments de remplissage hallucinant comme lorsque pendant 3 bonnes minutes non stop, on regarde un mec jouer à la console sans qu’il ne se passe rien de plus.

Même s’il compte quelques scènes bien gratinées en termes de moments nanars, Korean Terminator tient plus du navet à rapidement oublier que du mauvais film sympathique. Du haut de ses 1h22, le film semble durer une éternité et même si à l’écran les acteurs semblent s’amuser comme des petits fous, c’est bien loin d’avoir été le cas en ce qui me concerne. Même si par le plus grand des hasards vous y tomberiez dessus (la peloche n’est sorti qu’en VHS à priori), faites comme si vous ne l’aviez pas remarqué et passez votre chemin, il n’y a clairement rien à voir.

 

 


Titre : Korean Terminator
Année : 1992
Durée : 1h22
Origine : Corée du Sud
Genre : Terminator très très très low-cost
Réalisateur : ???

Acteurs : ???

  


Galerie d’images :

Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

6 Comments

Add a Comment
  1. Quoi ??? Une scène de 3 minutes où un gars joue à la console sans rien qu’il ne se passe !! C’est bien l’genre de truc con qui m’donne envie d’voir ce film ! J’dois avoir un grain !
    Malgré cela ça reste un Navet et pas un p’tit nanar ? Ca doit etre vraiment chiant alors parc’qu’à la lecture de ta critique on sent de gros arguments nanars quand meme !

  2. Il y a Genisys en ce moment au ciné celui-la a l’air a peine moins bien.

    1. Exactement… j’ai vu Genisys hier au ciné… j’étais dépité ! Terminator 2 c’est limite mon film de chevet alors quand j’vois un sale PG-13 sans une seule goutte de sang, aucun moment émouvant,…SPOILER… un happy end ridicule… Un vieux pretexte pour mettre le héros de a bittersweet life en T1000 pendant 5 minutes pour draguer l’public asiatique… Le scénario du film critique exactement c’que le film fait… la machine a remplacé l’homme, et on crée en fonction de données statisques et non avec le coeur. Donc :
      – donnée statistique n°1 : Grosse licence connue
      – donnée statistique n°2 : Retour d’une tête d’affiche
      – donnée statistique n°3 : Sortie Estivale
      – donnée statistique n°4 : Actrice de série à la mode en ce moment
      – donnée statistique n°5 : Draguer le marché asiatique
      – donnée statistique n°6 : 3D pour billets plus chers
      – donnée statistique n°7 : Contenter la cible geek avec quelques citations de la saga
      – donnée statistique n°8 : PG-13 pour public le plus large
      – donnée statistique n°9 : Grosse basse type bande annonce réutilisée à l’infini ( déçu de Hanz Zimmer )

      Bref, j’ai terminé le film terminé… Super décu..

      4/10 ( Pour les quelques notes d’humour parfois réussies )

      Et puis, Terminator avait un méchant inoubliable, Terminator 2 aussi, là franchement… Et quand un film d’action n’a pas de méchant marquant ça roule aussi bien qu’une voiture sans roues..

  3. critique de genisys totalement infondée et injustifiée

    1. Chacun ses gouts, c’est mon avis, j’comprends aussi que certains apprécient. En tout cas moi ça n’a pas du tout été le cas, j’étais super enjoué en entrant dans la salle, super triste à la sortie. Pourtant j’étais préparé au fait que ça allait pas être un chef d’oeuvre..

  4. Le pire dans genisys c’est l’endive proteiné qui joue le rôle de Kyle reese et le scénario complètement absurde.
    Les citation montre bien que le réalisateur a rien compris au premiers terminator on s’en fout du plan avec la basket nike ou du bruits des fusil laser (exactement les même) ce qui faisait la force du premier c’était l’opposition entre l’humain agile et malin et la machine froide et inarrêtable, imposible de l’affronter il faut fuir. Dans genisys les terminators ce font éclater en 5 minutes, aucune tension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *