[Avis] Gokaiger Goseiger Super Sentai 199 Hero Great Battle

Titre : Gokaiger Goseiger Super Sentai 199 Hero Great Battle
Titre original : ゴーカイジャー ゴセイジャー スーパー戦隊199ヒーロー 大決戦
Année : 2011
Durée : 1h21
Origine : Japon
Genre : Super Sentai
Réalisateur : Takemoto Noboru

Acteurs : Ozawa Ryota, Yamada Yuki, Ichimichi Mao, Shimizu Kazuki, Koike Yui, Tamura Yukari, Chiba Yudai, Hamao Kyosuke, Niwa Mikiho, Ono Kento, Oba Kenji

Synopsis : Une flotte de l’armée de Zangyack, la plus puissante de l’univers, est envoyée sur Terre afin de s’approprier la planète mais elle est anéantie grâce aux pouvoirs des 34 escadrons de Super Sentai combinés. Malheureusement lors de cette grande bataille l’intégralité des Super Sentai perdent leurs pouvoirs qui se retrouvent dispersés aux quatre coins de l’univers. Quelques années plus tard, l’empereur envoi une nouvelle flotte sur Terre avec son fils en personne à son bord mais ils tombent sur le 35e escadron de Super Sentai : Kaizoku Sentai Gokaiger qui leur barre la route.

Avis de Ryo Saeba :
Avant même que la série Gokaiger ne commence à être diffusée, tout le monde ne parlait que de ça, un film réunissant l’intégralité des Super Sentai de Himitsu Sentai Goranger à Tensou Sentai Goseiger. En effet, pour le 35e anniversaire de la franchise des Super Sentai, même si à la base Goranger par exemple n’en faisait pas parti (voir cet article), la Toei à voulu frapper fort et marquer le coup. Comme chaque année depuis quelques temps maintenant le film réuni la génération de Super Sentai actuelle : Gokaiger et la précédente : Goseiger. Tensou Sentai Goseiger était basée sur la thématique des anges et les héros possédaient des cartes qui leur servaient à lancer des invocations. Gokaiger la dernière série en date est elle basée sur le thème des pirates et présente pas mal de similitude avec LE Shonen des années 2000 : One Piece qui est devenu également fin 2011 le manga le plus vendu de l’histoire avec, à l’heure où j’écris cette avis, pas moins de 64 tomes et plus de 500 épisodes au compteur. Gokaiger raconte l’histoire du Capitaine Marvelous qui rêve de découvrir le plus grand trésor de l’univers, pour cela il a recruté au cours de son périple une équipe de 4 personnes qui forment les Gokaiger. On a donc le Capitaine Marvelous (Gokai Red), le guerrier aux 2 épées Joe Gibken (Gokai Blue), la dure à cuire Luka Millfy (Gokai Yellow), le docteur Don Dogoier (Gokai Green) et enfin la princesse Ahim de Famille (Gokai Pink). La particularité de cette 35e faction de Super Sentai réside dans le fait qu’ils ont le pouvoir de se transformer en n’importe quel héros des 34 factions précédentes tout simplement en insérant la “ranger key” (sorte de clé usb) correspondante dans leur téléphone portable.

L’histoire du métrage se passe entre les épisodes 16 et 17 soit juste après qu’on en ait appris plus sur le passé de Marvelous et comment il a acquis son vaisseau ainsi que ses pouvoirs et juste avant qu’intervienne le personnage de Gokai Silver, le 6e membre de l’équipe. Dès le logo de la Toei passé, on nous plonge directement dans “la grande bataille” dont on avait pu apercevoir quelques extraits lors du premier épisode de Gokaiger et qui sert de background à la série. Alors que la 34e faction de Super Sentai, les Goseiger, sont sur le point de se faire battre par l’armée de Zangyack, les leaders des Goranger : Aka Ranger et Big One viennent leur prêter main forte suivi par l’ensemble des escadrons de Super Sentai. Tout ça donne donc un bon gros bordel assez jouissif mais finalement assez court (plus ou moins 5 minutes).  Passé l’introduction on retrouve la trame assez classique de ce genre de film dans lesquels les 2 dernières factions de Super Sentai commence par se battre avant de faire finalement équipe afin de vaincre l’ennemi.

Avec la série Gokaiger et ce film, la Toei a voulu faire les choses bien et rendre un véritable hommage à la franchise des Super Sentai. On pourrait même parler d’un fan service à outrance et permanent allant jusqu’à introduire au sein même de l’équipe des Gokaiger un Otaku des Super Sentai en la présence de Ikari Gai aka Gokai Silver, du jamais vu ! Il est donc normal que dans le métrage le big boss n’est autre qu’une réincarnation du Führer de la Croix Noire, le méchant originel de la série Himitsu Sentai Goranger. D’ailleurs pour la petite anectdote la voix de ce personnage est doublé par le mythique Kamiya Akira qui n’est autre que celui qui double Ryo Saeba dans la série animé City Hunter. Comme c’est le cas dans la série on retrouve également quelques vieux de la vieilles en la présence de Kenji Oba, bien connu en France pour avoir incarner Gavan aka X-Or qui reprend ici le rôle de Oume Daigoro, le Denji Blue de Denshi Sentai Denjiman ainsi que Ryo des Dairangers (Ryu Ranger) ou encore Umiko des Dekaranger (Deka Pink). Ceux qui ont déjà visité le Toei Eiga Mura qui se trouve à Kyoto et qui contient un musée consacré au Super Sentai et au Tokusatsu dans son ensemble, reconnaitront le passage tourné à l’intérieur.

A l’image de la série, le film est donc un passage obligé pour tout amateur de Super Sentai qui se respecte donc les 2 grosses batailles impliquant l’intégralité des 35 escadrons de Super Sentai valent le détour, tout comme le final avec les différents robots. Ce qui sert de liant entre l’introduction et le final (qui dure tout de même une bonne demi heure) est beaucoup plus classique et dispensable, néanmoins le format assez court et le rythme assez élevé du métrage fait que ça reste divertissant. Un bon complément donc à la série qui ne va pas tarder à se terminer au Japon.

Note : 7/10

Ryo Saeba

C’est véritablement Shaolin Soccer qui déclencha un élan de passion à partir duquel il se lança dans la vision de films sous titrés anglais. Et là ce fut le bonheur, il avait devant lui tout un pan du cinéma à découvrir, des genres propres au cinéma de Hong Kong comme le kung fu old school, les girls with guns ou encore le Wu Xia Pian...

1 Comment

Add a Comment
  1. Je l’ai celui là, je crois qu’il va falloir que je me penche dessus ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *