[Avis] Fatal Mission, de Stephen Yip

Titre : Fatal Mission / 曝光人物
Année : 1991
Durée : 1h31
Origine : Hong Kong
Genre : Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir!
Réalisateur : Stephen Yip

Acteurs : Derek Yee, Sibelle Hu, Saskia Van Rijswijk , Ricky Yi, Alan Chui, Pomson Shi, Frankie Chin, Leung Kam Shan, Joseph Cheng, Gallen Law, Wan Seung Lam, James Ha

Synopsis : Une équipe de flics ripoux appartenant à la brigade narcotique fait irruption à la tombée de la nuit dans une maison pour coincer un dealer. Oui mais voilà: ils se trompent de maison. Et celle-ci se trouve être celle du voisin interprété par Derek Yee. Malheureusement pour lui, cette opération tournera mal et coûtera la vie à sa femme et à l’un de ses 2 enfants…

Avis de Supavince :
Fatal Mission pourrait être considéré comme un énième actioner parmi la flopée de séries B que l’industrie hongkongaise nous a servie durant la folle période 89-93. Pourtant, Fatal Mission réussit à sortir du lot grâce à certaines qualités mises en exergue par Stephen Yip le réalisateur. Il réussit à développer une histoire plus subtile qu’il n’y paraît. L’intrigue qu’il a mis en place se déroule comme un épisode de la fameuse série américaine Colombo (le spectateur connaît les meurtriers dès la scène d’intro).

 

Le héros de l’histoire est interprété par Derek Yee, star montante de la Shaw brothers au début des années 80 (Death Duel, Jade Tiger) et aujourd’hui réalisateur apprécié (One Nite in Mongkok, Shinjuku Incident, Protegé). Il incarne un homme déchiré et tourmenté par la perte d’une partie de sa famille, et qui fait son possible afin de rester fort dans cette période éprouvante pour continuer à s’occuper de sa petite fille qui a survécu à l’épisode dramatique du début du film. En parallèle, il cherchera à mettre la lumière sur cette affaire, connaître l’identité des meurtriers qu’il n’avait pu distinguer dans la pénombre de l’incident et mettra tout en œuvre pour se venger.

Il sera soutenu dans son épreuve par une inspectrice joué ici par Sibelle Hu (My Lucky Stars, The Dragon Fighter). Elle a ici un rôle plutôt de complément, et est quelque peu effacée. Certains ne s’en plaindront pas, car ses prestations sont souvent en dents de scie. Même si ici son interprétation est plutôt correcte, elle est loin d’être considérée par les fans de GwG (Girls with Guns) comme la reine du genre. Elle délivre toutefois lors de ces quelques passages quelques bons kicks bien placés. Sur le terrain de l’action, elle se débrouille pas mal!

Derek Yee et Sibelle Hu devront affronter ensemble l’équipe des ripoux et leur chef, interprétée froidement par l’actrice néerlandaise Saskia Van Rijswijk, ancienne championne de Muay Thai dans les années 80 à la plastique et musculature qui ne laissent pas indifférent… De part son passé de championne en arts martiaux, elle n’a donc aucune difficulté à s’exécuter dans des ses levers de jambes! Mais elle ne se fait pas remarquer uniquement par ses capacités physiques. Son personnage est d’ailleurs le plus intéressant, le plus troublant et le plus violent du film. Concernant ce dernier aspect, il suffit pour s’en convaincre de voir la façon dont elle se débarrasse de son amant de dealer en la personne de Ricky Yi. L’équipe qu’elle gère est composée d’acteurs de secondes zones, mais des gueules récurrentes du ciné HK de la bonne époque (Frankie Chin, Alan Chui, Pomson Shi) qui font plaisir à voir et qui s’investissent dans leurs rôles de façon assez convaincante).

Pour conclure, il en ressort un film noir, brutal, voir ultra-violent par moment du fait de l’intensité des scènes d’actions, qui alternent entre les gunfights secs, les combats martiaux à mains nues ou encore des scènes de meurtres ou le réalisateur n’hésite pas à faire gicler le sang de façon assez ahurissante! Tout n’est pas parfait bien sûr, mais le manque de budget et les quelques défauts sont gommés par l’énergie et le rythme imposé par la mise en scène. En somme, nous aurions tort de bouder notre plaisir face à cette efficace série B de l’ex-colonnie britannique! L’amateur du genre y trouvera forcément son compte.

Note : 7/10

 

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
27 novembre 2011 23:07

Je l’avais en VCD celui là, je sais plus ce que j’en ai fait. Il m’a l’air très très sympa en tout cas

I.D.
28 novembre 2011 11:18

Aaah mais ça m’a l’air pas mal tout ça. Merci pour la découverte parce que s’en est une ! 🙂
 
‘Tain ce débardeur blanc mouillé de Saskia Van Rijswijk. 😉 Derek Yee, en tant qu’acteur, il me semble me souvenir de lui seulement dans des films de sabre. Sans ça, Frankie Chin ça le fait. J’aime bien son physique. Alan Chui est à la choré’ aussi. Tiens, il est toujours en activité Stephen Yip ? On ne peut pas dire que sa carrière de metteur en scène m’ait beaucoup marqué.