[Film] Cop Car, de Jon Watts (2015)

Le shérif véreux d’une petite ville de campagne américaine se lance à la poursuite de deux enfants de 10 ans qui lui ont volé sa voiture…


Avis de Rick :
Sur le papier, Cop Car a tout du polar un peu sombre, même s’il met en scène deux enfants de 10 ans. Surtout qu’à côté de ça, on retrouve Kevin Bacon, depuis peu habitué aux rôles de grands méchants (X-Men First Class, Super), en flic pourri, et Shea Whigham (Fast and Furious 4 et 6, Bad Lieutenant), parfois habitué aux cabotinages, dans un rôle énigmatique. À l’écran par contre, c’est une autre histoire puisque l’on se retrouve avec un film qui n’ira jamais plus loin que son pitch de départ, très léger, et qui mettra bien une heure avant de vraiment nous montrer ce qu’il a dans le ventre. Forcément, avec sa courte durée ne dépassant même pas l’heure et demi, Cop Car se fait alors simpliste et un peu mou du genou. Le pire, c’est qu’il souffre également de quelques petits soucis d’écriture, faisant que les personnages sont tout sauf attachants. Dans un premier temps, nous suivons deux enfants de 10 ans donc, en pleine fugue, qui s’amusent à dire des grossièretés en avançant dans le désert avant de tomber sur une voiture de police abandonnée. Les portes sont ouvertes, des armes à l’arrière, les clés sont à l’intérieur.

CopCar04

Ces deux enfants ont alors une idée de génie : voler la voiture et arpenter les routes du Texas avec… À 10 ans, cela ne m’aurait jamais traversé l’esprit mais bon. Pas de bol pour eux, la voiture appartient au shérif du coin, Kevin Bacon, individu peu recommandable dont on ne saura finalement pas grand-chose, à part qu’il n’est pas très aimable, se débarrasse de cadavres dans le désert, vend de la drogue et occasionnellement, se fait une petite ligne de coke pour la route. Pour passer incognito, il prépare des plans compliqués pour pas grand-chose et vole des voitures pour conduire tranquillement hors de son secteur. Il sera prêt à tout pour récupérer sa voiture ! Et ? Et puis c’est tout. Le film tient quasi intégralement sur cette petite idée, sans rien rajouter autour. La première heure se fera très avare en action et en tension, puisque les personnages ne se croiseront jamais. Les enfants d’un côté conduisent, font des bêtises, essayent des armes à feu et auront le malheur d’ouvrir le coffre de la voiture.

CopCar06

Kevin Bacon lui va se changer, cacher des corps, courir longtemps, et passer bien trois minutes chrono en main à essayer d’ouvrir la portière d’une voiture en se servant de son… lacet ! Oui, voilà toute la tension de la première heure ! Heureusement, les 25 dernières minutes passent à la seconde vitesse, et nous livrent enfin des scènes intéressantes, et surtout, une tension. Mieux, on aura droit à de courtes scènes de violence, sèches, sans détour. C’est finalement dans ces derniers instants que les personnages se décident à agir et que le film retrouve un gain d’intérêt qui l’avait quitté depuis… depuis le générique stroboscopique en fait, donc très longtemps. Malheureusement, aussi prenantes soient ces dernières minutes, elles ne viennent pas excuser la lenteur et le vide de la première heure. Cop Car risque bien d’endormir certains spectateurs, certains ne verront jamais la fin. De toute façon, la sortie française n’est toujours pas programmée !

CopCar07

LES PLUSLES MOINS
♥ Kevin Bacon
♥ Le final, violent et sec
⊗ Des personnages vides
⊗ La première heure
⊗ Le rythme très lent, il ne se passe rien
note35
Il y avait matière à livrer un polar sombre et poisseux, mais le métrage se réveille beaucoup trop tardivement pour que l’on y adhère.

CopCar08



Cop CarTitre : Cop Car

Année : 2015
Durée :
1h26
Origine : 
U.S.A.
Genre :
Policier
Réalisation :
Jon Watts
Scénario :
Jon Watts et Christopher D. Ford
Avec :
Kevin Bacon, James Freedson-Jackson, Hays Wellford, Shea Whigham et Camryn Manheim

 Cop Car (2015) on IMDb


Galerie d’images:

CopCar10CopCar12CopCar14CopCar16CopCar18

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

6 Comments

Add a Comment
  1. Ca fait un petit moment que je l’ai celui la mais tu m’a un peut refroidit.
    Mais je vais quand même me le faire pour kevin bacon et puis j’aime bien quand c’est un peut lent.

  2. D’habitude la lenteur ne me dérange pas, si je rentre dans l’ambiance, qu’il y a quelque chose. Mais c’est vrai que là j’ai trouvé ça un peu vide. Avec de la chance tu y adhéreras ^^

  3. Et bien j’ai adhéré comme quoi les gouts, je serait incapable de me farcir des nanars d’horreur comme vous faite avec Cherycok mais j’aime bien voir Kevin Bacon se faire chier a ouvrir la voiture avec son lacet pendant trois plombes.
    La mise en scène ma fait penser a Quentin Dupieux image délavée mais lumineuse des plans fixe paisible manque juste Eric pour foutre le bordel.

  4. Ah oui comme quoi ^^ Mais tant mieux si tu as apprécié, comme dit, il y a tout de même de bonnes choses dedans. (ouais les nanars, faut être rodé je pense).

    Pas mal le parallèle avec Dupieux, je n’y avais pas pensé sur le coup, et c’est vrai que Dupieux avec Rubber et les autres donne aussi dans la vision de l’Amérique profonde. Par contre là je préfère de loin Dupieux ^^

  5. Un film qui me tente depuis sa sortie DVD…
    J’ai toujours aimé Kevin Bacon (que j’ai découvert dans l’excellent et groovy Footloose, il y a quelques années maintenant donc !)
    Je l’avais bien aimé aussi dans Hypnose et Hollow Man (si je me trompe pas, c’était lui..)
    Et dernièrement, il m’a bluffé en père fou de chagrin et plein de rage dans le violent “Death Sentence” (un film qui m’a rappelé le très bon et très dur “The Horseman” de Steven Kastrissios (2008)
    Ce Cop Car me tente vraiment, mais ta critique en demi-teinte m’a un peu refroidi Rick..
    Quoique, si Feroner a aimé et même trouvé un côté Quentin Dupieux au film, je pense que je peux tenter le coup, y’a peut-être moyen que j’accroche ! Je vais me pencher sur son cas !

  6. Kevin Bacon est un acteur que j’aime beaucoup aussi. Découvert dans le premier Vendredi 13 (ça ne nous rajeunit pas). C’était bien lui dans Hypnose et Hollow Man, que j’avais tous les deux aimés même si bien classiques. Death Sentence de James Wan est extra ! Il était bon aussi en méchant dans Super de James Gunn et X-Men First Class de Matthew Vaughn.
    Tente hein, le film reste dans tous les cas court, et beaucoup ont aimés. J’étais peut-être dans un mauvais jour, ou trop fatigué. Ou juste pas dans l’ambiance je ne sais pas. Mais quand j’y repense, moi je vois ce plan de Kevin Bacon qui met 3/4 minutes à ouvrir une porte de voiture 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *