[Film] Bienvenue à Zombieland (2009)

Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l’idée d’être dévoré. C’est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie… Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Armé d’un fusil d’assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre.
Dans leur périple, les deux survivants sont rejoints par Wichita et Little Rock, deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s’entendre…


Avis de Cherycok :
Depuis l’inévitable Shaun of the Dead, beaucoup se sont essayés au genre comédie avec des zombies et peu ont finalement donné naissance à quelque chose de vraiment convaincant. Pourtant, certains ont clairement réussi à se faire une place dans ce sous genre depuis une 10aine d’années. C’est le cas du cubain Juan de los Muertos, du norvégien Dead Snow ou encore du néo zélandais Black Sheep. Mais celui qui retient toute notre attention car imposant un style bien à lui et annonçant la couleur dès les premières minutes, c’est le très fun Bienvenue à Zombieland.

Dès son premier trailer, Bienvenue à Zombieland a su attiser la curiosité de bon nombre d’amateurs de péloches zombiesques. On nous promettait quelque chose de fun, bourrin et gore, avec un Woody Harrelson en totale roue libre, et c’est exactement la recette qu’on retrouve, avec en plus une idée tout simplement géniale, un système de règles de survie que le héros, incarné par Jess Eisenberg, met en place et qui sera en quelque sorte le fil conducteur du film.
Ce qui fait la force de bienvenue à Zombieland, c’est son enchainement de scènes complètement barrées, voire cultes, entrecoupées de dialogues tous plus funs les uns que les autres. Voir Woody Harrelson jouer du banjo dans un supermarché pour attirer ses clients zombifiés, puis les défoncer à grand coup de tout ce qui lui passe par la main, c’est tout simplement jouissif. Ou voir encore ce dernier presque pleurer à chaudes larmes parce que le camion réfrigéré abandonné sur le bord de la route ne contient pas sa friandise préférée, ça n’a pas de prix et ça le rend extrêmement attachant. Mais il n’est pas le seul puisque c’est l’ensemble du casting qui est parfait et nous dessert des dialogues aux petits oignons. Mention spéciale à Bill Murray et son cameo deluxe, incarnant son propre rôle. Sans vouloir trop en dévoiler, mais en spoilant tout de même un peu, il s’agit sans doute ici d’une des morts les plus ridicules jamais vues au cinéma. Du grand art !

Premier long métrage de Ruben Fleisher (après un court en 2001), ce dernier avoua lors d’une interview qu’il n’était pas fan du genre à la base mais que lors de sa vision de Shaun of the Dead, il eu envie de réaliser un film du même style. On sent son envie de réellement bien faire. La mise en scène est appliquée, un effort certain a été réalisé pour le générique de début, très réussi, la photographie est propre, et les scènes d’action très punchy tout en gardant ce coté fun du début à la fin. Le film est court et le rythme très bien géré, alternant scènes de carnage de zombies parfois bien gores et scènes de dialogue plus calmes, où les relations entre les différents personnages se créent, très souvent rempli d’un second degré bienvenu, leurs peurs, leurs travers, leurs complicité malgré des tempéraments complètement différents… La bande originale joue également un rôle très important dans le film, mélangeant les styles avec brios souvent en décalage (volontaire) avec ce qui se passe à l’écran afin de renforcer le second degré de certaines scènes.

Bienvenue à Zombieland s’est rapidement fait une petite réputation de film culte grâce a sa bonne humeur, son fun, et son parti pris de ne pas se prendre au sérieux. Et c’est amplement mérité. Un 2ème opus fût un temps prévu, certains sites le référencent d’ailleurs encore, mais le projet semble au point mort. Un pilote de série a même vu le jour, beaucoup moins réussi.


Titre : Bienvenue à Zombieland / Zombieland
Année : 2009
Durée : 1h20
Origine : U.S.A
Genre : Guns, Fun and Zombieeeeeees !
Réalisateur : Ruben Fleischer

Acteurs : Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Abigail Breslin, Emma Stone, Amber Heard, Bill Murray

 Zombieland (2009) on IMDb


Galerie d’images :


  • Cherycok

    Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

    Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

  • 1 Comment

    Add a Comment
    1. J’adore ce film, même si j’aurais mis le temps avant de le voir (genre 2 ans après sa sortie, voir 3). Le passage de Bill Murray est tout simplement excellent ^^

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *