[Film] Action Mutante, de Alex de la Iglesia (1993)

Dans le futur, la société ne prend en compte que les personnes favorisées et marginalise tous les autres. Action Mutante, un groupuscule réunissant des personnes handicapées, décide de passer à… l’action. Emmené par Ramon Yarritu, le groupe kidnappe la fille d’un riche industriel…


Avis de Cherycok :
Les années 90. Cette belle époque où on découvrait des films sur Canal+, où les amateurs de cinéma devenaient frénétiques et épluchaient chaque semaine le programme télé à la recherche de ces films qui allaient subir la dure loi de l’enregistrement sur VHS. Combien de bobines cultes ont été découvertes grâce à cette chaine… Et en ce qui me concerne, outre le cycle John Woo ou le Braindead de Peter Jackson (entre autres), il y a également le film qui nous intéresse ici. Accion Mutante (1993), premier film d’un Alex de la Iglesia bien plus connu du grand public pour des films tels que Mes Chers Voisins (2000), Le Jour de la Bête (1995) ou plus récemment Balade Triste (2010) et Les Sorcières de Zugarramurdi (2013). Produit par Pedro Almodovar (oui oui) qui avait adoré son premier court métrage Mirindas Asesinas (1991), on sent immédiatement le style d’Alex de la Iglesia, de son goût prononcé pour l’humour noir et les univers bien fous furieux. Alors si l’idée de voir un film de science-fiction où un groupe de terroristes handicapés bras cassés va kidnapper une riche héritière lors de son mariage afin de demander au papa une jolie rançon en échange de sa vie, mais où tout ne va pas se passer comme prévu, welcome on board !

Accion Mutante va poser son ambiance bien barrée d’entrée de jeu, avec son générique crétin à souhait, son rock espagnol entrainant, et tout un tas de critiques de la télévision, des médias de manière générale, de la police, des bienpensants, ou encore de la mode. On sent très rapidement qu’on va être dans la satire pure et dure. Et puis arrive notre groupe d’handicapés, un festival de gueules pas possibles et de persos complètement fous. Entre le cul de jatte sur son fauteuil flottant et qui a toujours une ceinture de 5kg d’explosifs sur lui, les frères siamois soudés par l’épaule et qui passent leur temps à se disputer, le gros bourrin sourd muet qui a, dixit le film, « l’un des QI les plus bas du monde », ou encore un nain bossu juif franc-maçon communiste et homosexuel présumé, on est sûr qu’on va passer un bon moment. D’autant que même les personnages qui au premier abord semblaient un peu plus normaux que la moyenne, vont rapidement suivre la même route que les autres, chacun dans son style propre. Il faut dire que le casting est tout bonnement génial et les acteurs se donnent à fond pour donner vie à leurs personnages tous aussi cons et bourrins les uns que les autres. A noter la présence de l’inimitable Rossy de Palma (Femmes au bord de la crise de nerfs, Prêt-à-Porter) dans un cameo ou encore l’excellent Santiago Segura (la saga Torrente) dans un second rôle, un habitué de chez Alex de la Iglesia puisque ce dernier l’a fait tourner dans huit de ses films. /p>

Si les personnages sont aussi mémorables, c’est aussi grâce aux dialogues excellents et aux situations bien foutraques dans lesquelles ils se retrouvent. En effets, les scènes improbables sont légions à commencer par celle qui va lancer le bal, le fameux mariage qui part en sucette et qui vire au massacre gore. Dit comme ça, ça peut faire peur mais Accion Mutante est clairement avant tout une comédie. Une comédie noire et seconds degré mais une comédie, doté d’une ambiance bien craspec et d’un humour omniprésent. Citons également cette scène où l’un des deux frères siamois décède d’un coup de hache en pleine tête, et que du coup, l’autre doit se le trainer partout ; la mariée capturée qui développe le syndrome de Stockholm suite à un choc, ou encore cette famille un peu congénitale sur les bords, très obsédée du derch, avec les deux fils qui s’éjaculent dans le slibard à peine aperçoivent-ils les formes généreuses de la mariée (ils vivent sur une planète où il n’y a pas de femme). Oui, bête à bouffer de la paille, et ce jusque dans la scène finale hystérique dans un bar du futur, en mode gunfight wooïen, et se concluant de la manière la plus « chantante » qui soit.
La mise en scène de Alex de la Iglesia joue également beaucoup dans la réussite du film. Elle est énergique, parfois osée, un peu fofolle, et faisant souvent preuve de malice afin de cacher les carences de budget. Et qui dit 1993 dit SFX à l’ancienne, aussi bien les quelques plans dans l’espace, avec de vrais maquettes de vaisseaux, les décors, tous faits main, que les différents effets gores. Sincèrement, cela nous prouve une fois de plus que ça vieillit bien mieux que les effets numériques. Les maquillages sont excellents, les animatronics / marionnettes aussi, mention spéciale au « chat » un peu particulier habitant la soute du vaisseau, et même si l’ensemble fera parfois un peu kitch pour ceux qui découvriront le film aujourd’hui, le boulot de l’équipe technique est à saluer.

LES PLUSLES MOINS
♥ Les personnages barrés
♥ L’humour noir
♥ L’énergie que dégage le film
⊗ Le look kitchos de certains décors
⊗ …
Cette première réalisation de Alex de la Iglesia est ce qu’on appelle un petit film culte. Ses six nominations aux Goyas, les césars espagnols, ne sont clairement pas déméritées et les amateurs du bonhomme se doivent de le découvrir au plus vite. De préférence en version originale sous-titrée français, bien évidemment.



Titre : Action Mutante / Accion Mutante
Année : 1993
Durée : 1h29
Origine : Espagne
Genre : Y viva España !
Réalisateur : Alex de la Iglesia
Scénario : Alex de la Iglesia, Jorge Guerricaecheverria

Acteurs : Antonio Resines, Alex Angulo, Frédérique Feder, Juan Viadas, Karra Elejalde, Saturnino Garcia, Fernando Guillen, Jaime Blanch, Feodor Atkine, Santiago Segura

 Action mutante (1993) on IMDb





















A propos de Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

4 Comments

Add a Comment
  1. J’avais loupé celui-là à l’époque mais j’avais découvert (et adoré) Le Jour de la Bête grâce à Canal + à l’époque justement. Depuis celui-ci je l’ai, mais toujours pas regardé haha

  2. Peut-être est-ce parce que c’est celui que j’ai vu en premier, mais c’est le film de Alex de la Iglesia pour lequel j’ai le plus d’affection. J’aime beaucoup aussi le Crime Farpait, Mes Chers Voisins ou Morts de Rire, mais celui là, je ne sais pas, il a une saveur particulière pour moi. Après, faudrait que je me fasse quelques autres de ses films de lui que j’ai mais que je n’ai pas vu. J’ai par exemple en stock 800 Balles, Balada Triste ou encore Las Brujas de Zugarramundi.

  3. De mon point vus 800 ballas est pas génial du tout. Certeon y retrouve sa touche mais qu’est se que ça prends du temps pour se lancer vraiment.

    Balada triste par contre juste ENORME!!!!

  4. Ben justement, 800 Ballas fait parti de ceux que je n’ai pas vu, donc j’essaierais de me le faire prochainement car malgré tout, ça a l’air assez barré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017