[Test] Fear Effect Sedna (2018)

Libérée de l’étreinte des triades, le jeune trentenaire Hana vit en couple avec Rain à Hong Kong et travaille occasionnellement comme mercenaire, alors que Deke s’est éloigné du tandem et que Glas est retourné aux Etats-Unis. La première mission d’Hana se situera en France, sa cible étant l’ancienne statuette retenue par l’ambassadeur de Chine. Elle rencontrera Axel, un agent de la DGSI, qui sera relié à l’équipe.


Avis de Rick :
17 ans que les quelques fans de la saga Fear Effect attendent le retour de celle-ci, depuis la sortie de Fear Effect 2 : Retro Helix en 2001 en Europe. Les années suivantes furent excitantes, puis décevantes, avec l’annulation pure et simple de Fear Effect Inferno, dont le développement sur PS2 était assez avancé (plus de 60% apparemment). Puis plus rien. Fear Effect appartient, comme beaucoup de jeux de l’ancien éditeur Eidos, à Square Enix à présent. Sauf que Fear Effect n’est pas Tomb Raider, et est resté dans un tiroir, jusqu’à ce que le développeur breton (oui oui, de la Bretagne, en France) Sushee ne se décide à utiliser le Square Enix Collective, qui aide des petits développeurs à relancer des licences mortes via des campagnes de financement et autres. En gros, Square met son nom dessus, mais hors de question d’y mettre de l’argent, car ils n’y croient pas. Et c’est ainsi que Fear Effect Sedna, après une démo sur PC en 2017, débarque en ce 6 Mars 2018. Est-ce que Sushee a su faire évoluer la formule ? Est-ce que celle-ci est trop identique aux deux jeux d’origine ou a-t-elle trop changée ? La réponse dans ce petit test, fait par un fan de la licence. D’emblée, Fear Effect Sedna fait un choix plutôt risqué. À savoir, si l’univers est le même, et que les quatre personnages principaux de la licence sont de retour, à savoir Hana, Rain, Deke et Glass, le reste change radicalement. De jeu avec des caméras fixes façon Resident Evil pour un mix entre action, horreur et parfois infiltration, Fear Effect Sedna devient un jeu privilégiant l’infiltration, dans une aventure en vue du dessus, se rapprochant beaucoup des jeux tactiques.

Pour preuve, il sera même possible avec le pad tactile de la PS4 de mettre le jeu en pause et de prévoir les mouvements des personnages avant de relancer l’action. Une aventure donc radicalement différente mais dans un univers que le fan connaît bien, puisque la direction artistique est très semblable, on retrouve nos personnages principaux, le style des personnages est toujours en Cell Shadding et j’en passe. Sur le papier, même si je préfère de loin le style des deux premiers jeux, ça a de la gueule, ça ose des choses, et ça continue l’aventure. Maintenant, manette en main, qu’est ce que ça vaut ? Et bien il faut avouer que c’est loin d’être parfait, même si en soit, le jeu n’est pas non plus catastrophique. Hana, Rain, Deke, Glass par la suite et aussi un petit nouveau dans l’équipe sont envoyées pour voler une œuvre d’art à Paris. Ça tourne mal, forcément, et les voilà à suivre une piste dans le grand Nord, pour une histoire versant encore une fois vers le fantastique et la mythologie. Après l’enfer, les dieux et divinités chinoises, c’est au tour ce coup-ci des divinités inuit, donc Sedna donc, qui donne son titre au jeu. Une histoire donc en soit fidèle aux premiers opus, dans le bon ton, plutôt intéressante bien qu’au final un peu courte. Mais retrouver des personnages que l’on apprécie et avoir une histoire sympathique ne suffit pas à faire un bon jeu.

Et c’est en premier lieu dans son gameplay brouillon que Fear Effect Sedna trouve son grand défaut. Vouloir faire un jeu plus tactique qu’autrefois, avec une vue du dessus, la possibilité de prévoir ses mouvements et tout, c’est intéressant, mais manette en main, ça ne fonctionne pas toujours, on a du mal à contrôler nos personnages surtout que l’IA fait ce qu’elle veut la plupart du temps, et le joueur ne sera pas aidé par quelques pics de difficulté ainsi que quelques boss bien retors. Heureusement, le jeu propose de recommencer le niveau en cours depuis le début dans les options, ce qui permet la plupart du temps de refaire une petite section en sachant par avance où sont les ennemis, permettant ainsi d’économiser des précieux kits de soin. Mais de nombreux moments sont frustrants. La maniabilité des deux premiers jeux n’était pas parfaite non plus, mais on s’y faisait rapidement, tandis qu’ici, les quelques pics de difficulté ne vont pas nous aider. Et un peu à l’image de Capcom, après avoir un peu galéré, on se retrouvera face à un boss de fin ultra simple. Voilà, niveau maniabilité, il y a pas mal de petits défauts, de petits éléments pas forcément bien pensés qui viennent un peu abaisser le verdict malheureusement. Techniquement, si ce n’est pas la folie, notamment avec la vue choisir, il faut avouer que ça fait néanmoins plaisir, l’univers étant respecté, et les cinématiques très sympathiques, reprenant le style graphique que l’on connaît.

Mais si l’histoire reste sympathique malgré une maniabilité exigeante et souvent frustrante, le seuil de tolérance dépendra des joueurs, de leur connaissance avec la saga, mais également de leurs attentes vis-à-vis du soft, qui reste un petit jeu développé par un petit studio et vendu 20 euros. Pour ce prix, n’attendez pas non plus une durée de vie exemplaire, le soft se fait malgré des moments bien hard plus courts que les précédents, avec une durée de vie entre 7 et 9 heures. Plutôt honnête malgré tout. Vous avez compris en tout cas, Fear Effect Sedna va diviser, que ce soit les fans ou le public en général. En fait, on peut même dire facilement que le jeu va se faire descendre par une partie du public, et c’est dommage. D’ailleurs, en parlant de durée de vie, signalons que le jeu a trois fins différentes, vraiment très différentes, mais qui ne nécessitent pas spécialement de jouer d’une manière ou d’une autre, ou de faire des actions spécifiques, mais juste de faire un choix ou un autre vers le final. Si Sushee compte un jour nous fournir une suite, il faudra voir quelle fin sera la « vraie » fin.

Terminons donc en parlons de la qualité sonore du titre, amenant ainsi à sa plus grande qualité, mais également un de ces défauts gênants. Sushee a soigné l’ambiance sonore, puisque le score musical est franchement sympathique, voir même excellent, avec quelques rares reprises de thèmes des précédents jeux (du second en tout cas). Franchement sympathique. Mais malheureusement à côté, on a les doublages du jeu, en anglais intégralement, qui ne sont pas extraordinaires, loin de là. Ils manquent de naturel, sonnent faux la plupart du temps. Et c’est clairement dommage, car les dialogues, s’ils ne sont pas non plus foufou, sont sympathiques et dans le bon ton, les personnages cohérents et respectant ce qui a été fait par le passé. Fear Effect Sedna, c’est ça, un jeu qui souffle le chaud et le froid, mais qui m’aura finalement donné ce que j’attendais de lui. De quoi vraiment attendre le remake du premier… et je l’espère un jour, de sa suite Retro Helix également.


GRAPHISMES
Pas le plus beau jeu du monde, mais Fear Effect Sedna garde le style et la patte des deux premiers, ce qui est fort sympathique. L’ambiance est entre le côté futuriste et le côté mythologique, les personnages bien reconnaissables, les décors variés.
JOUABILITÉ
Gros hic niveau maniabilité, on galère parfois. En plein combat, on peut facilement mourir sous le coup du stress, entre les attaques spéciales, changer de personnage et tout ça. Le pause active pour faire des tactiques et finalement peu utile.
DURÉE DE VIE
Plus court que les deux premiers, malgré quelques pics de difficultés et certains boss qui risquent de faire crier. Mais pour le prix, ça reste plutôt honnête, entre 7 et 9h pour venir à bout de l’aventure, qui est plutôt intéressante.
BANDE SON
Gros point fort. Si les doublages manquent de naturel et ne sont pas top, les musiques sont elles excellentes, que ce soit les boss, les niveaux, les cinématiques. Très bon boulot.
CONCLUSION
Fear Effect Sedna est plein de bonnes intentions, et a quelques bons atouts dans sa poche, mais souffre d’un gameplay approximatif qui va en faire rager certains sur certains passages assez hard. Pour le fan, cela permet en tout cas de retrouver les personnages et de voir leur évolution.

note85



Titre : Fear Effect Sedna
Année : 2018
Studio : Sushee
Editeur : Square Enix
Genre : Tactical en temps réel

Joué et testé sur : PS4
Existe sur : PC, Playstation 4, Xbox One, Switch
Support : dématérialisé


 Galerie d’images : 

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

43 Comments

Add a Comment
  1. Bon, j’ai une Switch, je pourrais prendre ce jeu. Mais je suis hésitant.
    Ton test dit qu’il a des qualités tout de même, mais partout ailleurs il n’a pas souvent la moyenne…
    J’aime bien les premiers jeux que j’ai sur Vita. Si le remake débarque sur Switch, je le ferai surement. Mais ce Sedna vaut-il le coup ?
    ça ne me dérange pas du tout qu’ils fassent un truc en vue de dessus plus tactique. Mais ton paragraphe sur la maniabilité me fait un peu peur.
    Dans les premiers c’était aussi le problème en même temps…pas pour les déplacements, mais l’inventaire en live qu’il fallait scroller pour trouver le bon item, c’était super chiant. Les derniers Resident Evil ont aussi un inventaire qui ne met pas pause, et c’est bien, mais on voit la grille complète des items et on peut choisir celui qu’on veut sans risquer de passer devant. Espérons qu’ils feront comme les derniers RE pour le remake.

  2. Si c’est comme sur la play, il doit souvent être en promo, donc tu ne perds pas grand-chose 😉
    Je sais que tout le monde lui est tombé sur la gueule, je n’ai pas compris pourquoi. Le jeu s’adresse avant tout aux fans, et j’étais un grand fan des deux premiers que j’avais découvert à l’époque. Le gameplay m’a un peu déçu, mais au delà de ça, j’y ai trouvé ce que j’attendais (l’histoire est intéressante et dans le bon ton, graphiquement l’univers est là, les musiques sont superbes).
    On est d’accord, la gestion de l’inventaire dans les premier n’était pas un de leurs points forts, même si c’était un peu plus souple et rapide dans le 2, ça restait le même principe. Ici gérer l’inventaire est bien plus simple, le souci est ailleurs.
    En tout cas, j’attends le remake, ça fait un an que je veux me refaire le premier, et que je me dis “non le remake est prévu cette année, attends un peu”, sauf qu’il ne reste qu’un mois en 2018, donc je pense que le jeu va être retardé. Ce que j’espère en tout cas, c’est que si ça fonctionne assez, qu’ils remakent le 2 après. Je sais qu’il est un peu moins apprécié, mais je le préfère, je trouve l’histoire géniale, certains moments épiques (le CD2 ou 3, quand on s’infiltrait au 80ème étage de la tour, j’adorais l’ambiance).

    1. Le 2, j’aime moins la fin. Même si le boss est mieux que celui du 1.
      Mais la partie dans le temple, y’a des trucs…je comprenais rien, impossible à faire sans soluce. WTF les énigmes ?
      Mais j’aime beaucoup la première partie du 2eme jeu.
       
      Bah pourquoi tu te prives d’y rejouer à cause de la sortie d’un remake ? Tu ne retoucheras jamais aux anciens alors ?^^
       
      Il est à 20€ sur Switch. Bah si c’est complètement naze, je perds quand même 20€ ^^ C’est pour ça que je voulais savoir si c’est quand même sympa.
      Dans le genre “plein de gens sont tombés dessus, je sais pas pourquoi” moi c’est plutôt sur RE Revelations 2. Même ici tu le défonces un peu le jeu, même si on en a parlé après coup comme quoi il reste bien^^ Mais j’aime beaucoup Revelations 2 moi. Son pire défaut on va dire que c’est les graphismes pour l’époque ou il est sorti, mais alors ça si tu savais comme je m’en fous…^^

      1. La fin dans le temple, j’ai adoré dans le 2 perso. Ok, certaines énigmes étaient méga tordues (le moment ou tu es dans les jardins avant la tour et tout, j’avais méga galéré la première fois, surtout que j’avais quoi, 15 ans à l’époque, et quand tu es habitué aux énigmes made in RE où il faut juste trouver la clé casque, ça fait bizarre). Ce que j’adorais dans la fin du 2, c’était la tour ou tu avais différentes petites énigmes ou mini jeux (le jeu d’échec j’adorais).

        Je voulais juste en fait refaire le premier pour le montrer à un pote (on avait refais le 2 ensembles, étant une préquelle, ça passait nickel). Mais marre d’attendre, donc oui on va sans doute refaire la version PS1. Ce qui me dérangeait, mais je suis très chiant là-dessus, c’est que le premier jeu était intégralement en VF, alors que le 2 VOST. Bon ok, la VF du premier était pas catastrophique mais bon.

        Regarde par exemple quelques vidéos de gameplay du début du jeu pour te faire une idée. Perso je le trouve tout de même sympa moi, et je compte refaire ce Sedna pour tenter de trouver toutes les notes, qui expliquent un peu plus la mythologie du background (et il doit pas m’en manquer beaucoup en plus).

        Le graphisme n’est pas le plus important pour moi, pour Revelations 2, c’est surtout en fait que venant de Capcom, qui a clairement la tunes, le temps et les ressources, c’est un peu du foutage de gueule, tu sens qu’ils ont développés le jeu un peu pour se faire pardonner du 6 qui se faisait descendre par les fans, mais en mode vite fait. Mais oui on en a parlés, je l’aime quand même bien ce Revelations 2.

        1. Le problème c’est aussi les décors en FMV parfois. Dans le temple, à un moment il y a un damier avec des symboles chinois au sol et il faut trouver une combinaison ou un truc du genre. Mais j’arrivais à peine à discerner les symboles vu que c’est tout pixelisé.
          Et oui dans les jardins c’est un truc de fou de mettre le sel dans l’eau, trouver des pierres, faire des trucs qui n’ont aucun sens…pfiouu ! L’ambiance est top mais t’as aucune idée de ce que tu fais^^
           
          La tour c’était un stress horrible pour moi parce qu’il n’y avait pas de point de sauvegarde à chaque étage. Alors après avoir buté un boss chiant avec son lance flammes…j’avais pas envie de crever parce que je ne trouvais pas les bons symboles chinois ou je sais pas quoi…du coup j’ai triché en allant voir une soluce^^
           
          La VF du 1er n’était pas mauvaise en effet. Surtout pour les jeux de l’époque ou on avait parfois des VF horribles…
           
          Je vais aller voir des vidéos, mais bon…les problèmes de contrôle, on s’en rend jamais vraiment compte sans avoir soi-même la manette en main.

        2. Bon…ce testeur a l’air emballé :
           
          https://www.youtube.com/watch?v=k2JxPUTg59A
           
          Même si lui, il voulait du français^^
          Mais du coup ça donne envie quand même. Je vais surement franchir le pas.
          Allez, Death Mark est un peu trop cher pour l’instant, on va se faire un Fear Effect et peut être un The missing.

          1. Dans le contexte de l’époque, les décors FMV qui étaient en mouvements perpetuels en 2000, c’était juste wow. C’est un des points sur lesquels j’espère que le remake va rester fidèle. Je ne me souvenais plus par contre de l’absence totale de sauvegarde dans la tour, tu es sûr qu’il n’y en a pas au point une mi-parcours? Car il y a bien six épreuves je crois quand même.

            C’est claire que comparé à d’autres doublages, le premier Fear Effect était limite dans le haut du panier question VF, et le 2 dans le haut du panier question VOST, encore plus quand on compare par exemple aux RE sur la première Play, ou même le Code Veronica, je n’ai jamais trouvé le doublage bon.

            Ah oui tiens, la chaîne de Monsieur Toc, un des rares Youtubeurs Français que je suis avec Mr Plouf. Ils aiment les petits jeux, sont en total indépendence et donc totalement honnêtes, et j’ai souvent des goûts similaires. Son avis sur le Sedna m’avait d’ailleurs fait plaisir à l’époque, j’étais moi même en train de le faire et je voyais les avis très mauvais partout.

            1. Si si, il y a des sauvegardes dans la tour. J’ai dit “pas à chaque étage” ^^ Mais du coup je me souviens par exemple qu’il n’y avait pas de sauvegarde après le boss au lance flammes. Et l’épreuve suivante je crois que c’était les symboles chinois à laquelle on pige rien, et qui nous tue d’un seul coup si on se trompe. Et ça me gonflait de devoir refaire le boss à chaque échec. C’est très agaçant ces trucs. Une énigme qui one-shot, c’est pas cool. Surtout sans sauvegarde juste avant.
               
              Ah mais les décors FMV c’est très cool. ça les rend plus vivants que ceux des Resident Evil. Mais après quand ils collent des indices dedans…faut pas que ce soit tout petit ou pixelisé sinon on s’arrache les cheveux.

              1. Ah pardon, dans ma précipitation hein… Après, les énigmes qui one shot étaient une des spécialités de la saga, et toujours dans ce Sedna, y a quelques énigmes ou paf, game over.

                Ils étaient ambitieux, pour ça que j’ai toujours été dégouté que Eidos ai annulé à l’époque le troisième opus prévu pour la ps2, la console aurait éliminé ce souci de pixels.

              2. ça peut être amusant les énigmes punitives, mais pas quand tu viens de franchir un passage super hard et qu’il n’y a rien pour sauvegarder…
                Je me souviens des cinématiques sadiques pour plein de morts différentes. Quelle bande de salauds !^^

              3. C’était dans le 1 ou dans le 2 le mini-jeu des petits soldats ?
                Je confonds un peu, je crois qu’il y avait des mini jeux aussi dans les ruines du premier jeu, non ?
                C’était marrant le coup des soldats qui ont une certaine manière de se déplacer. Un peu long mais sympa.

              4. Et il y a curieusement vachement peu d’infos sur le remake. ça sent le jeu qui va sortir dans un an, ou pas du tout^^

  3. Oui c’est vrai, après, bon tout le jeu est ainsi, assez punitif, je l’accepte mais y a certains moments relous et 2/3 énigmes trop tordues ^^
    Le mini jeu de plateaux avec les petits soldats c’est dans le 2, j’adore ce passage 😉
    Le jeu était présenté en démo jouable à la Paris Game Week le mois dernier, donc t’inquiète pas, ça avance, ça sortira, mais la date de 2018 j’y crois plus trop, je viserais plutôt un Mars 2019, un an après Sedna.

    1. Ayé je l’ai pris. Ha ! Ha ! J’ai explosé avec la bombe dans le tuto^^ ça me rappelle le premier jeu ça…

      1. Je te rassure alors, j’ai aussi explosé la première fois, avant de respirer un bon coup, de me mettre dans l’ambiance Fear Effect, et là j’ai capté les indices 😉 Surtout que oui avec le recul, ça ramène à exactement la même chose que la bombe du premier jeu basiquement 😀

        Tu verras, y a pas mal de moments avec des morts comme ça, mais heureusement, il y a des sauvegardes et tout ça. Mais tu devrais bien t’en sortir (même si une énigme dans le niveau d’après m’a fait bien travailler le cerveau), jusqu’à une des dernières zones où tu verras un gros pic de difficulté sans prévenir.

        1. Tu parles de l’énigme dans la salle serveurs pour ouvrir les portes ?
          J’suis tout fier, j’ai trouvé^^
          Je cherchais à faire des mots avec les lettres qui correspondent aux chiffres avant de me dire…attends…ce ne serait pas les lettres dans l’ordre alphabétique tout simplement ?^^
           
          Bon je reviendrais dire ce que j’en ai pensé quand j’aurais avancé. Pour l’instant ça a l’air sympa. Les gunfights, faut faire vachement gaffe par contre.

          1. Exactement, celle là 😉 Je l’ai trouvé aussi, mais sur le coup, mon cerveau a fait un tour complet 😀 Niveau énigmes (en plus du visuel, des persos, de l’histoire et de la musique), on retrouve bien l’ambiance des premiers.

            Les fights sont vachement punitifs ouais, y a des moments où j’ai pesté avant de laisser mon équipe derrière sinon ils faisaient nawak.

            1. Oui voilà, c’est pour l’instant le petit reproche que je fais : l’I.A est conne. Donc il faut laisser les persos en arrière, ou les foutre dans un coin sécurisé sans bouger, et revenir les utiliser si jamais y’a besoin. Ce qui rend la gestion d’équipe un peu…inutile.
              Pour l’instant j’ai préféré les passages ou je contrôle un seul perso en fait^^
              Mais bon c’est pas forcément ça qui va pourrir le jeu. Au moins on peut leur dire de ne pas bouger. C’est déjà ça.
              A voir.

            2. Punaise les ombres font super mal. Je m’y suis repris à 5 fois pour vaincre le premier boss robot machin là…

            3. Quand on contrôle 2 persos, ça peut sauver la vie. On se fait tuer, hop on va chercher le 2eme perso qui est resté caché. Là ça marche plutôt bien.
              Mais 4 persos à la fois, c’est juste pas utile^^ J’en laisse 2 en arrière.
              Bon je me suis fait 2 autres boss : une snipeuse (plus facile que le premier boss) et un…je sais pas quoi géant dans la cale d’un bateau. Plus simples à vaincre que le premier boss.
              Le jeu n’est pas radin niveau médikit non plus. Il en donne presque trop même. J’ai pas fait gaffe s’il y avait des niveaux de difficulté qui influe sur le nombre d’items.
              Enfin j’aime bien pour l’instant, malgré l’I.A débile.
              ça manque peut être un peu de punch, la vue de dessus rendant les combats plus mous et moins cinématographiques. Mais d’un autre côté c’est plus facile de voir arriver les ennemis, alors que les angles précalculés des premiers jeux, ça avait parfois son côté frustrant.

  4. Oui voilà, toujours en laisser en arrière, là ça peut devenir pratique, mais en soit, si tu fais avancer les 4 dans une zone que tu ne connais pas, c’est la mort assurée, ou du moins le faux pas ultra punitif.
    Le boss robot dans l’espère de hangar oui il est hard, ironique vu que c’est genre le premier boss. C’est le jeu qui nous souhaite la bienvenue ahah !

    En tout cas, content que tu puisses l’apprécier malgré ses défauts. Je l’ai souvent vu dans des listes de pires jeux de l’année, et je suis pas du tout d’accord, même si bon, comparé aux anciens, c’est moins bon, le choix de la vue isométrique rend certes le lieu mieux visible mais comme on ne voit malgré tout pas loin, on ne peut pas trop prévoir non plus.

    1. Pires jeux ? Faut pas abuser. BOn je ne l’ai pas encore fait en entier mais quand même…
       
      Après ça me fait penser à des jeux mal aimés que j’ai bien appréciés : Clive Barker’s Jericho (avec une gestion d’équipe un peu bancal aussi, mais des pouvoirs super cool pour les personnages…comme la snipeuse dont on controle la balle pour la faire contourner des murs, etc.)
      Ou également Resistance Burning Skies (chroniqué par Oli ici)
       
      Dans les deux cas, ce sont des FPS mineurs qui peuvent souffrir de la comparaison si on prend les meilleurs FPS du monde pour comparer, mais c’est ni injouable ni nul. Et selon si l’univers nous plait (ce qui est mon cas pour Jericho), je peux préférer ces jeux à des Call of Duty mieux réalisés mais dont j’ai rien à carrer de l’univers réaliste de guerre (et si je préfère tirer sur des aliens^^)

    2. Et Jericho, le concept, l’histoire, les boss éorchés à la Hellraiser, les personnages et leurs dialogues, je me suis éclaté.
      Mais ça se mange un 5/10 sur gamekult parce qu’on peut pas faire des sauts, parce que l’I.A n’est pas géniale.
      Alors oui ok y’a des défauts, mais je préfère mille fois me refaire une partie de Jericho que toucher à un Call of Duty^^
      Les jeux sont souvent jugés uniquement sur l’aspect technique en fait.

  5. Dés le milieu de l’année, il était déjà dans les flop préliminaires des pires jeux de l’année jusque là, et dans le haut du panier en plus.

    Ah mais je comprends, y a beaucoup de jeux mal aimés que je défends corps et âme, car ils ne méritent pas tant de haine.
    Gamekult c’est vrai qu’ils sont souvent un peu méchants, mais sur tous les jeux. Ce qui contraste avec un certain site français qui surnote tous les jeux AAA et est en général méchant ou réaliste avec les jeux des petits développeurs. Quand tu vois chaque Call of noté au-dessus de 15/20 alors que bon, c’est le même moteur graphique depuis 10 ans, moi ça me dépasse ^^
    D’ailleurs en 2018 je n’ai touché quasiment à aucun jeu AAA. Juste Far Cry 4 mais avec 4 ans de retard, car il était en promo.

    1. On est d’accord. Gamekult est sévère mais juste. Il faut juste savoir qu’un 5/10 avec eux, ça veut quand même dire que tu peux tester toi-même le jeu pour voir^^
       
      Ah tiens je viens de trouver un autre défaut à ce Fear Effect : je suis dans l’enfer gelé de Sedna ! Déjà ! Et j’ai vu un ligne que c’était vers la fin ce machin. Mince il est court !
      Et Rain s’est fait trucider ! Naaaannnn, ma blonde préférée^^
      Bon y’a intérêt qu’on puisse la récupérer comme Deke dans le premier jeu !
      Selon comment je m’en sors, je vais limite tenter de le refaire en mode hard. Si je peux. Je me souviens même pas s’il y avait un choix de difficulté. Mais au final c’est pas si dur pour l’instant. A part le pemier boss.
      En fait ils sont trop généreux sur les medikit. Sans ça, ce serait clairement plus difficile.

      1. Oui, quitte à choisir, je préfère lire l’avis de gamekult que d’un jeuxvideo.com ^^ Sévère mais tous les jeux sont à la même enseigne, donc ça va.

         

        Oui le jeu est beaucoup plus court que les précédents (mais il coûtait déjà pas cher à sa sortie, genre 25e).

        Ah Rain, l’ajout de Fear Effect 2 qui nous met d’accord 😀 J’ai adoré ce passage d’ailleurs. 

        Je ne sais même plus pour le choix de difficulté c’est te dire. Par contre, tu as 3 fins différentes en fonction de tes choix, ben, à la fin 😉 Le premier boss est un des plus durs du jeu, avec un passage vers la fin où tu as mal géré tes munitions et tes medikit, tu vas morfler (j’ai morflé).

        1. Qui s’occupe du remake d’ailleurs ?
          Parce que c’est vrai que ce Sedna fait “petit jeu indépendant” (ce qu’il est) et que forcément il peut souffrir de la comparaison, mais d’un autre côté, sans ce 3eme opus, peut être que la franchise serait restée enterrée.
          Je préférerais de nouveaux épisodes que des remakes pour ma part, mais bon…c’est mieux que rien du tout.

          1. Honnêtement, j’aurais préféré voir un jour débarquer le Inferno, le vrai troisième opus annulé de la PS2, mais je demande beaucoup trop.

            C’est le même studio qui fait le remake, studio Breton d’ailleurs. Mais de ce que j’ai vu du remake, rien que le fait de revenir aux vues et au gameplay des anciens passent bien mieux.

            Ce qu’il faut se dire, c’est que si ça marche, ils feront le remake du 2 sans doute (j’aimerais bien), puis après peut être une suite, enfin !

            1. Tu défends Sedna mais tu lui refuses le titre de suite officielle ?^^
               
              Moi j’sais pas…les remakes de jeu ça va 5min quoi. C’est pas si différent des remakes de films en fait. Une remasterisation pourquoi pas, mais un remake, 2 remakes, mouaif…
              Faites des nouveaux épisodes plutôt !

              1. Si si, mais juste, il avait l’air très bien le Inferno qu’ils développaient à l’époque, j’ai toujours quelque part sur un disque dur des vidéos de trailers/gameplay et tout.

                Après oui je suis totalement d’accord, mais vu l’accueil du Sedna, s’il faut un remake des originaux pour ramener de la lumière sur la saga et donner plus de moyens à d’eventuelles suites, je suis pour. Fear Effect au final, c’est un peu comme Parasite Eve, ça a disparut au début des années 2000 (bon ok, PE a eu un faux 3), et du coup c’est limite oublié.

                1. J’avoue que je n’ai jamais rien vu de ce Inferno. Donc pas eu de regret^^
                  Après un jeu qui n’est pas sorti…on ne peut pas dire s’il aurait été bien ou pas^^ Faut pas trop fantasmer sur ce qui n’existe pas.
                   
                  Tiens c’est le niveau sous l’eau dont tu parlais ? Avec les gros morses de m… ? Font mal. J’ai bien géré le boss par contre, ça va^^
                   
                  Le pire défaut ça va être la durée de vie en fait. Je suis en train de bien prendre le truc en main et m’amuser…et je suis à la fin. Grr…

  6. Ben il avait l’air franchement pas mal. Je crois si tu es curieux que quelques trailers traînent encore sur youtube 😉
    Mais bon, ça restait la même équipe que les deux premiers, c’était la continuité directe, ça me vendait du rêve à l’époque ahah

    Là où j’avais galéré, c’est simple, c’était tout le cheminement dans le dernier niveau. Après le boss de fin ça allait, mais ouais, le niveau juste avant j’avais crié à deux trois moments.

    Quand on aime bien un jeu, ça fait toujours mal une durée de vie assez faible.

    1. C’est vrai que le passage juste avant, avec Glas et son unique bras qui tire super lentement sur des hordes de zombies, avec des tombes à détruire…c’était un peu tendu. Le passage le plus chiant du jeu selon moi^^ Mais la garce qui a tué Rain a des pouvoirs assez utiles pour nous aider.
       
      J’ai pas encore fait le boss de fin. Je viens de tuer Zeke (me souviens plus qui c’est lui, un ancien rival de Deke ?) après un labyrinthe sous-marin ou il faut switcher entre 3 zones quasi similaires avec des geysers. Et là je suis dans un niveau ou Hana doit éviter de se faire repérer par une Evil Rain. Sympa les quelques séquences d’infiltration d’ailleurs.
       

      1. Voilà, le passage des tombes, il m’a fait crier. Je crois d’ailleurs que j’avais même recommencé le niveau depuis le début pour économiser les coups spéciaux et les medikits. Bon j’y ai pas passé des heures non plus, mais c’était tendu oui. On est d’accord, ce passage était chiant (par contre la musique était énorme, enfin l’ost est très bonne de manière générale).

        Tu me donnes envie de refaire un run par contre, surtout que là Zeke je ne vois plus qui c’est ouais…. J’avais adoré ce passage avec Rain 😉 J’avais pris de jolies captures d’ailleurs, mais bon, là c’était du full spoiler.

        1. Je m’en suis sorti avec la nana qui se transforme lors de cette phase. Glas est trop lent avec un seul bras, c’est super frustrant de tirer une balle toutes les 4 secondes^^
          Mais hélas on a besoin des grenades de Glas pour les tombes. Mais en tuant plusieurs fois les mecs qui se relèvent, ils nous redonnent des grenades. Bon j’ai crevé une fois ou 2 quand même, mais je m’en suis sorti. C’est surtout la lenteur des persos qui est chiante dans cette phase.
          Par contre je déteste les espèces de morses géants noirs dans le passage avec Deke. Heureusement il n’y en a que 3 ou 4 à vaincre, mais punaise ils font mal et se régénèrent…
          Mais les Fear Effect ont toujours eu leurs monstres pénibles. Pour le coup niveau histoire c’est aussi tordu et bizarre que les premiers opus^^

          1. Tu t’en ai donc mieux sorti que moi pour ce passage 😉 Je voulais au départ absolument contrôler Glad en priorité pour ses grenades justement, terminer rapidement quoi, mais bon, pas forcément la bonne technique au final.

            Ah oui les gros morses, je m’en souviens, surtout que ce niveau est assez labyrinthique par moment. Frustrant car dés que tu t’éloignes un peu trop, ils retournent à leur position initiale et donc, ils ont le temps de se regénérer pendant que tu leur cours après. Faut le bon timing entre tirs et roulades.

            En ennemis, j’avais pas trouvé vraiment d’ennemis pénibles dans le 2. Sauf à la limite à la première rencontre avec les petits monstres dans les jardins, car j’avançais pas trop en faisant gaffe.

            Les mythes en tout cas derrière l’histoire sont intéressants, il y a pas mal de background dans les notes (que je n’ai malheureusement pas toutes trouvées).

  7. Ayé fini !
    Curieux choix la fin. Enfin…comme les autres jeux.
    Ah tiens ça me fait penser que le premier Fear Effect, on ne pouvait avoir la bonne fin qu’en jouant en hard. Pfiou c’était tendu.
    Alors je pense avoir eu la bonne fin. Rain est vivante (ouaaaiiiss !! Sérieux j’aurais eu les boules qu’ils la tuent pour de bon. Même si…ouais je sais, ça fait caprice de dire ça et parfois les mots tragiques c’est cool. Mais la pauvre Rain n’était pas présente dans le premier jeu. S’ils l’avaient déjà éliminé pour de bon, j’aurais ragé^^)

    Du coup je me suis allié à Sedna.
    En fait je sais pas trop pourquoi la nana Inuit voulait qu’on lui botte le cul, j’ai pas trop pigé pourquoi Sedna était censé être méchante. Et puis je voulais qu’elle ramène Rain^^
    Donc 2eme affrontement contre le cerf. Pas trop dur, ça va.
    J’imagine qu’avec l’autre fin, on affronte Sedna. Elle est plus difficile à battre ?

  8. Et du coup je suis d’accord avec ta critique. ça peut laisser un peu sur sa faim, on en veut plus. Et le gameplay aurait pu être meilleur avec une meilleure I.A ou des options tactiques plus poussées.
    Mais le jeu ne mérite pas tant de haine. ça reste plaisant et très respectueux de la franchise, que ce soit au niveau des personnages ou de l’orientation mythologique bizarre.

  9. Tu l’as fais vite dis donc ^^ Bon comme moi à sa sortie, day one, j’ai du mettre 2 ou 3 jours à le faire.
    J’ai tenté les trois fins, mais aucune ne m’a semblé vraiment hard comparé aux autres, faut dire que tu as souvent la masse de persos et que là par contre, ils se font plaisir et bourrinent (bon, face à un seul ennemi, ça aide). Mais oui je te comprend, je l’aime bien Rain en plus, malgré son côté archi provocateur volontaire dans le 2, elle avait ce côté attachant.
    Et pourtant, il se fait descendre quasi partout ce jeu, j’admet que je comprends pas. Il est assez court mais 20 euros à sa sortie, il fait revivre une licence intéressante, ça se suit avec plaisir, et y a du gameplay autre que des QTE (et des variations dans le gameplay, c’était sympa le passage en barman, bien qu’un peu court).

    1. Oh bah je l’ai commencé lundi. ça fait 5 jours^^
      Les énigmes sont sympas aussi. La pire, ça doit être avec Glas pour trouver le code du casier à bouteilles. Sérieux pour trouver des chiffres dans le décor (enfin…on en trouve trop justement, faut piger la logique et la minuscule petite flèche)
      C’est un peu court et on n’a pas toujours l’occasion d’utiliser des options tactiques vu que c’est pas évident de voir venir les ennemis. Donc ç’aurait pu être mieux mais les intentions sont bonnes, l’histoire sympa, les passages sur les personnages aussi (chacun a son petit challenge comme dans les 2 premiers jeux), la direction artistique est chouette, la musique aussi.
      C’est juste qu’on sent que ç’aurait pu être mieux. Tout était là dans l’idée. C’est juste un problème d’exécution. Et c’est vrai qu’il n’est pas cher. Je pensais qu’il était en promo parce qu’il est sorti depuis des mois et qu’il est mal-aimé, mais si tu dis qu’il coutait déjà 20€ à sa sortie, y’a pas de quoi hurler.

      1. Ah oui ça va, tu as bien éparpillé tes parties ^^ 

        Oui ça faisait plaisir de revoir des énigmes dans le même état d’esprit que les originaux aussi. Parfois tordu, mais qui font un peu réfléchir et qui semblent si logiques une fois que tu as capté le truc.

        C’est ça, y a des bonnes intentions, des idées, l’envie de bien faire. Il leur aurait juste fallut plus de temps, ou plus de budgets, mais voilà, je le trouve sympatoche ce petit jeu.

        Et ouais 20 ou 25 euros à la sortie je sais plus, et à peine un mois après il était en promo vu les avis catastrophiques.

  10. Alors il est ou ce remake du premier ?^^
    ça sent pas bon tout ça.

  11. Hmmmm maintenant que tu en parles, aucune news depuis Octobre, pour une sortie au départ prévue pour 2018…. En effet ça sent pas bon pour le jeu, et surtout pour la licence malheureusement…
    Soit c’est annulé (aie), soit ça va sortir d’un coup sans que personne ne soit au courant et du coup ça passera plutôt inaperçu. Ou alors dans le dernier cas, c’est méga retardé, ce qui laisse le temps de faire un peu de promotion quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *