[JV] The Elder Scrolls V: Skyrim – Special Edition (2016, PS4)

Emmené à Bordeciel pour être exécuté, notre personnage parvient à s’enfuir lors de l’attaque d’un dragon, et se révèle être le dernier Enfant de Dragon, le seul être capable de les vaincre.


Avis de Rick :
Skyrim, tout comme la saga dont il est issu, à savoir The Elder Scrolls, c’est un jeu important pour beaucoup de joueurs, mais également pour son studio, Bethesda Game Studios. Bon, on ne reviendra pas sur l’actualité du moment du studio qui a perdu les grâces des joueurs, et s’est attiré les foudres d’un peu tout le monde avec le calamiteux lancement du non moins désastreux Fallout 76. Mais voilà, Skyrim depuis sa sortie en 2011 est un jeu aimé, et un jeu qui ne me faisait ni chaud ni froid. En fait, comme pas mal de jeux Bethesda, étant plus préoccupé à faire les jeux de Bethesda comme éditeur que comme développeur. Car Bethesda éditeur, c’est Wolfenstein, Doom, Prey, The Evil Within. Bethesda développeur, c’est uniquement Fallout et les Elder Scrolls. J’avais testé il y a quelques années, en 2016 soit un an après sa sortie Fallout 4, et si je ne m’étais pas pris une grosse claque, et bien j’avais beaucoup aimé, malgré quelques bugs, et une quête principale finalement assez rapide si on retire tous les à côtés. En 2016 sortait justement la Special Edition de Skyrim sur les consoles nouvelle génération, un an avant la sortie de … Skyrim VR, puis un an avant la sortie de Skyrim sur Switch. Comme quoi, à présent 8 ans après sa sortie, Skyrim ne veut pas mourir, et c’est ainsi que j’aurais profité d’un peu de temps libre pour me frotter au jeu aimé de tous dans son édition spéciale sur Playstation 4, nous promettant des graphismes mis au goût du jour (mais pas trop), tous les DLC inclus (pour pas mal de nouvelles quêtes), et même, fait rare sur console, l’ajout de mods. Les mauvaises langues diront que l’ajout des mods sur la version console est une façon comme une autre pour le studio d’être sûr que le jeu ne soit pas trop buggé.

Car on ne va pas mentir, si le fiasco récent de Fallout 76 est la goutte qui a fait déborder le vase, le lancement de chaque jeu Bethesda est en réalité un peu comique. Des bugs graphiques, des ralentissements, des crashs, des sauvegardes corrompues. Et comme le veut la légende, l’apparition de nombreux patchs firent apparaître de nouveaux bugs. Car ils sont forts chez Bethesda. Et comme tout le monde le souligne depuis Fallout 76 en Novembre 2018, le gros souci, c’est que Bethesda, en travaillant sur son propre moteur de jeu fait maison, ne se foule pas trop, le moteur de Skyrim (Creation Engine) étant juste une upgrade du précédent moteur graphique qui avait servit sur Fallout 3 et Elder Scrolls 3 et 4. Le plus hallucinant étant bien évidemment qu’à chaque nouveau jeu, les mêmes bugs sont présents, preuve que Bethesda n’inclut pas les modifications des patchs lors de la création d’un nouveau jeu, mais repart à la base du moteur graphique. Encore une fois, ils sont forts. Mais donc, Skyrim, malgré tout ça, considéré comme un jeu important, voir comme un des meilleurs jeux jamais créé, qu’est ce que ça vaut en soit, testé par un non fan 7 ans après sa sortie ? C’était sympa. Oui, je ne me suis pas pris une claque. Et cela n’a rien à voir avec au final la qualité graphique datée ou quelques bugs encore présents dans la Special Edition, car les bugs rencontrés (ennemis cons, ennemis morts bloqués dans des portes) m’auront bien fait rire je l’admets. Bref, le début. Nous jouons un inconnu qui n’a pas de nom et que l’on créé de toute pièce (sa race, sa face, tout ça tout ça, on commence à être habitué dans ce genre de jeux), qui arrive dans la contrée de Bordeciel, prisonnier. La guerre fait rage, des dragons sont présents et de plus en plus nombreux. Mais comme le hasard fait bien les choses, nous sommes en réalité le dernier Enfant de Dragon, qui en gueulant, parlera la langue des dragons pour les blesser et les tuer. Seul notre personne peut mettre fin au conflit et tuer Alduin, le grand dragon, le dévoreur de monde.

Voilà basiquement la trame du jeu, classique pour du RPG. Un monde ouvert, des factions, des guerres, pas mal de villes, pas mal de monstres, des quêtes en pagaille de partout en veux-tu en voilà, une intrigue de base, des gros dragons pas beaux et bien méchants, et bien entendu, la seule personne pouvant sauver le monde, c’est nous. Il va donc falloir faire des quêtes afin d’augmenter nos pouvoirs, poutrer du dragon dés que l’occasion se présente, faire des alliances histoire de ne pas partir sur le terrain seul et surtout d’apprendre de nouvelles compétences, et voilà voilà. Une trame basique, mais qui fonctionne dans les faits. Simple mais efficace comme on dit. Maintenant, que vaut le jeu, car nous avons là un monde ouvert, un RPG, et il faut donc des mécaniques qui fonctionnent sur la durée, car un RPG, c’est long, et surtout, il faut le peupler ce monde ouvert, pour qu’il soit vivant. Mais pas trop, pour ne pas tomber dans le piège du récent Far Cry 5, qui a confondu rendre son monde vivant et le bourrer à raz bord d’éléments aléatoires tous les trois mètres, brisant ainsi toute crédibilité. Heureusement sur ces points, Skyrim s’en sort plutôt bien. Le monde est en effet gigantesque, on explore la map énorme sans que quelque chose nous tombe sur la gueule tous les trois pas, si ce n’est parfois quelques dragons mal attentionnés.

On traverse parfois de grandes contrées et il ne se … bien, il ne se passe rien, et je trouve ça bien. Un peu à la manière du plus récent (et bien meilleur) The Witcher 3, Skyrim laisse le joueur respirer et parfois juste explorer. Les villes sont nombreuses mais bien espacées, et surtout, le joueur aura une plutôt bonne interactivité avec son environnement. Oui, on pourra se glisser dans l’ombre pour faire les poches des habitants, ou bien leur donner tout simplement un gros méchant coup d’épée dans le dos. Ce qui ne plaira pas à tout le monde, puisque chaque contrée de la map a son propre « gouvernement » et que de mauvaises actions mettront notre tête à prix, si bien que l’on pourra rentrer dans une ville et se faire courser par tous les soldats, voir se faire tirer dessus à vue, à l’arbalète. Une certaine liberté de mouvement donc, même si rapidement un peu faussée au final, puisque pour accepter des quêtes dans une ville, c’est immédiatement plus simple quand on a pas tout le monde qui nous court après. Le joueur pourra également bien entendu crocheter des serrures, rentrer dans les maisons, et voler tous les objets qu’il veut. Oui tout ! Heureusement que tout se revends, car sinon ce serait bien comique. Mais comme dans tout jeu Bethesda, et donc dans Fallout 4 que j’ai pu faire également, l’inventaire est limité en poids, et on trouve vite les limites du procédé dés lors que l’on évolue et que l’on s’équipe d’armures solides et d’épée bien bad-ass, mais bien lourdes. Surtout lorsque l’on décide de se lancer dans un donjon et que l’on récupère chaque équipement laissé par les ennemis, et chaque arme. Skyrim donc nous fait évoluer entre les villes pour prendre des quêtes et parler aux habitants et les très nombreux donjons (des forts à prendre, des grottes, des repaires de bandits, ou de vampires ou autres créatures).

Il y a de quoi faire, sans pour autant sembler être ensevelie sous tout ça, du moins je l’ai ressenti ainsi. Même si à force de faire des donjons, on remarque bien un élément comique : le fait que la sortie de tous les donjons est souvent une porte cachée… juste à côté de l’entrée. Ah ben bravo ! Et si pas mal de ces donjons sont totalement optionnels, il faut malgré tout savoir que certains mots à apprendre pour améliorer notre cri (l’arme contre les dragons donc) sont cachés au fond de grottes et j’en passe. Bon, techniquement par contre, Skyrim étant au départ un jeu de 2011, il faut avouer que ce n’est pas très beau. D’ailleurs, déjà un peu à l’époque, ça ne devait pas être le jeu le plus beau. Bethesda, en visant un monde ouvert énorme, a du faire des concessions. Ce n’est pas non plus moche, mais certains environnements sont un peu vides, la végétation pas très belle, et la plupart des grottes ou donjons se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Mais rien de vraiment dramatique si l’on se prend au jeu, et que l’on avance en s’investissant, à la fois dans l’intrigue de base, au final un peu courte (à la manière de Fallout 4 tiens), mais également dans les quêtes des différentes guildes, au nombre de 5 (de mémoire). Ces quêtes là sont plutôt bien écrites, prenantes (même si la guilde des voleurs tourne vite en rond pour atteindre le 100%), à l’inverse des classiques autres quêtes secondaires, souvent des quêtes d’aller retour. Heureusement qu’une fois un lieu visité, le jeu nous propose le déplacement rapide vers ces lieux, et que le fait d’avancer dans le jeu nous permet ensuite d’acheter un cheval pour se déplacer bien plus rapidement sur le map et ses gigantesques plaines. Bon, c’est là que j’ai regretté d’avoir appelé mon personnage “Pouffe” pour rire, car du coup, voir écrit à l’écran “Cheval de Pouffe”, ça ne le fait pas trop….

Mais malgré des qualités certaines, et pas mal de variations dans le gameplay et ses mécaniques (déplacement rapide, cheval, les guildes, les vampires qui peuvent nous infecter, pareil avec les loups-garous), Skyrim ne m’aura pas convaincu à 100%. Sans doute car dans le fond, je suis beaucoup moins intéressé par l’heroic fantasy. Sauf que j’avais adoré The Witcher 3, à l’écriture beaucoup plus intéressante et fouillée, et que j’aime beaucoup certains Final Fantasy et Star Ocean. Le mystère reste entier. Par contre au niveau du gameplay, et là, le fait d’avoir joué à Fallout 4 avant joue énormément, il faut avouer que l’équipe de Bethesda ne s’est pas cassée la tête. C’est basiquement la même chose, dans un univers de fantaisie au lieu d’un univers post apo, avec ce même mélange d’arme dans la main gauche et d’une autre dans la droite, de mix entre la distance avec l’arc et le corps à corps avec l’épée, le tout avec certes un peu de magie en plus. Pire, la configuration des boutons est exactement la même, et le joueur pourra également faire comme dans Fallout, en passant de la vue FPS à la vue TPS en un click, pour des sensations à l’identique. Et comme Fallout, malgré l’absence ici d’armes à feu, logique, j’aurais préféré la vue FPS. Certes, l’ajout de la magie et de tout un tas de paramètres rend le gameplay plus varié, mais les sensations sont les mêmes. Ce fut sans doute mon souci avec ce jeu d’ailleurs, le fait d’avoir eu l’impression de rejouer à Fallout 4, avec un skin visuel d’heroic fantasy. Du coup la surprise était moindre.

Au final également, ce qui faisait la force du jeu au début, avec le choix des guildes et son contenu annexe aura ralenti considérablement sur la fin le rythme de l’aventure, si bien que la grande terreur des dragons, le fameux Alduin, et bien j’en avais un peu marre arrivé enfin à lui. Et en voyant qu’il me restait seulement une poignée de quêtes à faire pour la guilde des voleurs et mon haut pourcentage de trophées (82%), j’aurais malgré tout totalement abandonné, préférant laisser Skyrim dans le passé avec les bons souvenirs que j’en avais plutôt que de m’énerver à refaire encore et encore des vols dans des maisons, dans chaque des villes, ou continuer d’explorer des grottes à la recherche des quelques cris qu’il me manquait. En résumé, on pourrait dire que Skyrim, c’est très bien, mais qu’il ne faut pas en abuser sous peine d’indigestion. Que son monde ouvert est grand et plutôt bien pensé, mais malgré tout un peu répétitif. Que son contenu annexe est énorme et que l’ajout des guildes permet de varier un peu les plaisirs et les spécialités des personnages, mais qu’on en fait malgré tout vite le tour pour la plupart. Et que comme il s’agît d’un jeu Bethesda, et bien même 9 ans après sa sortie, les bugs sont toujours là, plutôt marrants certes, mais bien présents, un peu partout. Après, peut-être que Skyrim n’était pas totalement fait pour moi. Car attention, Skyrim est un bon jeu, même un très bon jeu par moment, juste, je n’y aurais pas adhéré comme beaucoup qui le connaissent par cœur, en long en large et en travers. Je préfère de loin laisser ses nombreux fans découvrir tous les secrets que renferme le jeu. J’aurais apprécié mon expérience sur le jeu de Bethesda, j’y aurais passé un très bon moment, et c’est tout. Rien d’inoubliable, rien de mémorable non plus, mais un jeu que j’aurais été content de faire.


GRAPHISMES
Le monde est grand, avec ses plaines, ses villes, ses forts, ses grottes de partout, et si c’est souvent inspiré, ça paraît aujourd’hui un peu daté. Pas honteux, mais un peu daté, voir un peu terne parfois. Reste de très beaux effets de lumière parfois.
JOUABILITÉ
Exactement comme un Fallout 4, mais avec des épées en plus, et de la magie. Simple et intuitif la plupart du temps, ça fonctionne même si au final, il y a peu de place pour les tactiques et la stratégie.
DURÉE DE VIE
L’aventure de base n’est pas forcément longue, mais le contenu annexe est lui énorme. En faisant pas mal de contenu annexe et la plupart des quêtes de guildes, j’aurais mis un bon 60h avant d’être le héros de l’histoire.
BANDE SON
De très bonnes musiques qui correspondent à l’univers, des bruitages convaincants. Dommage qu’on ne nous propose que le doublage français, passable mais parfois ridicule aussi.
CONCLUSION
Skyrim mérite-t-il son succès phénoménal ? Dans un sens oui, son monde ouvert est gigantesque, il y a pas mal de possibilités, beaucoup de contenu, de guildes, de donjons, de dragons. Mais il lui manque un petit quelque chose, certains aspects restent répétitifs, surtout après de nombreuses heures de jeu. Skyrim possède également toujours un gros lot de bug. Un bon Action RPG, mais pas la claque pour moi.

note65



Titre : The Elder Scrolls V: Skyrim
Année : 2011 (Remaster : 2016)
Studio : Bethesda
Editeur : Bethesda
Genre : RPG un peu bourrin

Joué et testé sur : Playstation 4
Existe sur : PC, Playstation 3, Xbox 360, Playstation 4, Xbox One, Nintendo Switch
Support : un disque


Galerie d’images :

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

86 Comments

Add a Comment
  1. Eh bien je n’ai pas encore beaucoup avancé, mais je suis d’accord avec toi^^
    Sauf que moi je me sens quand même un peu enseveli sous les quêtes annexes.
    Je sais qu’on n’est pas obligé de tout faire mais ça fait peur quand même…
    Bon les quêtes “va chercher 10 peaux d’ours” je les emmerde. Surtout qu’en faisant d’autres quêtes ou en me faisant attaquer par un ours au hasard sur la map, je suis en train de remplir la quête sans le vouloir (7 peaux sur 10 ^^)
    Tant mieux parce que j’ai pas envie d’aller chercher des ours exprès, ça me gonfle.

    “’inventaire est limité en poids, et on trouve vite les limites du procédé dés lors que l’on évolue et que l’on s’équipe d’armures solides et d’épée bien bad-ass, mais bien lourdes. Surtout lorsque l’on décide de se lancer dans un donjon et que l’on récupère chaque équipement laissé par les ennemis, et chaque arme. ”

    Alors ça j’ai arrêté de le faire^^ Je prends l’or et les objets rares mais pas les armures ni armes.
    Au final j’ai refait un perso et je suis parti sur une archère elfe car je joue rarement en furtif dans ces jeux, ça me change. Et le corps à corps est un peu trop approximatif pour moi. J’ai le Fus Rod Dah pour repousser les ennemis qui s’approchent trop de moi et bientôt mes flèches les enverront valser^^

    Alors ouais parlons des bugs. Euh…
    A un moment mon cheval a attaqué mon acolyte, et ce con est parti à la poursuite de mon cheval pour le défoncer…
    C’était pas mal comique, même si j’ai rechargé la partie parce que merde, ça coute cher un cheval ! Pourquoi ils sont fous les chevaux à attaquer les ennemis comme ça ? J’ai bien compris que c’était voulu mais ils ne sont pas immortels alors ça vire dans le n’importe quoi parfois quand il va attaquer un géant…

    Sinon ça m’a fait marrer quand même de réussir à tuer des dragons mais me faire one shot par un mammouth. Les échelles de puissance sont bizarres…
    Les mammouths et les géants sont bien plus dangereux que les dragons^^

    Sinon je trouve le jeu beau quand même moi. Et je suis sur Switch en plus, une version qui est plus proche de la version de 2011 que celle sur PS4. Franchement faut pas exagérer les décors sont classes. Les villes aussi. Enfin j’aime bien.

    Le jeu est grave punitif quand même. Je me suis arraché les cheveux contre un double boss dans une caverne lumineuse (un sorcier mort vivant et un énorme golem mécanique qui te one shot avec un jet de vapeur)
    Je suis reparti 3 fois pour monter en niveaux et me les faire. Y’a rien qui t’indique les niveaux des ennemis et des quêtes donc tu te fais souvent one shot comme une merde pour comprendre que c’est pas le moment. ça agace un peu.

    Enfin sinon c’est un bon jeu mais je trouve en effet que ça manque un peu de “narration”. C’est pas du Witcher 3 en effet, pas de cinématique, pas vraiment de personnages avec du caractère ou des trucs de ce genre. ça reste un peu plat.
    Mais c’est vrai aussi que les différentes façons de jouer sont nombreuses. Je n’ai pas trouvé tout de suite ce que je voulais faire.

  2. L’acolyte est globalement très con au passage.
    Il se met devant toi quand tu vises un ennemi…
    Il sort son épée pour éclater ton ennemi quand tu es juste en train de faire une bagarre à coups de poing pour une quête “amicale”…
    ça fout la merde quoi.

  3. Mais le plus chiant je crois que c’est en effet de se faire buter par un troll à la con, un mammouth…
    Enfin pourquoi tout le monde a peur des dragons quand un troll est 10 fois plus costaud à tuer ?^^

  4. J’avais trouvé en tout cas que les quêtes annexes ont ne te les rentrais pas au fond de la gorge avec des petits points clignotants sur l’écran pour te forcer à aller voir. Mais comme dans tous les jeux du genre, il y a les quêtes Fedex. Quand on les fais par accident ça passe, quand on veut le 100% et qu’on doit se les taper, beaucoup moins fun !

    J’avais toujours besoin de tunes moi donc dans les donjons je ramassais absolument tout. Et j’étais souvent en sur-poids, à devoir utiliser des potions pour augmenter un peu ma limite le temps de me téléporter jusqu’au village le plus proche.

    Ahah je me souviens que mon cheval a voulu attaquer un dragon une fois, le con… Mais voilà ce genre de bugs, je les trouve drôle, c’est pas le truc genre sauvegarde corrompue après 40h. Les géants je les évitais dés que possible en tout cas, le premier affrontement par accident contre eux a été plus qu’éclair, je crois qu’en un ou deux coups, j’étais dead.

    Il n’est pas moche le jeu, mais je sais pas, un peu terne oui je trouve malgré de beaux effets de lumières lors des levers et couchers de soleil.

    Il y a certains boss aussi où j’ai du m’y reprendre plusieurs fois. Notamment un boss d’un des DLC, je m’étais arraché les cheveux, et en réfléchissant une fois le combat terminé, je me suis dis “pourquoi j’ai pas lancé mon cri de dragon pour le faire tomber dans le vide ?”……

    Oui voilà, et The Witcher 3 avait trouvé je trouve un bon équilibre entre la narration, très présente, et le gameplay, l’un ne prenant jamais vraiment le pas sur l’autre, et ça c’est cool.

    L’acolyte, je l’ai tué plusieurs fois par accident… En effet, il peut aider mais souvent il est dans ta ligne de mire. Surtout qu’au fur et à mesure du jeu, je me suis mis à jouer plutôt avec l’arc. Que de flèches perdues !

    1. Je crois que mon acolyte actuel est mort.
      Je l’ai pas vu mourir mais il ne revient plus…fuck !
      ça fait diversion on va dire. Mais bon il fait nawak parfois.
      Le souci avec les chevaux c’est qu’ils coutent cher. Sauf si tu les voles, mais je fais pas le voleur moi^^ D’ailleurs j’ai pas envie de bosser pour la guilde des voleurs, je vais peut être les buter^^
      La confrérie noire, faut voir…
      J’ai buté une vieille mégère qui maltraitait des enfants et j’ai du leur payer une dette parce que c’était leur contrat. ça commence bien^^
       
      Non c’est clair qu’on ne t’oblige à rien avec les quêtes annexes. mais disons que je ne sais pas quelle quantité il faut faire pour ne pas être trop faible. Alors je me sens obligé quand même d’en faire pas mal. mais bon les “rapportez moi une défense de mammouth”, fuck it !
      Je trouve que je monte lentement en niveaux. C’est bizarre le système. Y’a pas d’XP, il faut utiliser des compétences précises pour qu’elles montent. Ou payer des entrainements. C’est peut être pour ça que j’ai pas de souci d’argent, j’ai pas fait d’entrainements^^

    2. J’ai oublié de dire que j’apprécie beaucoup l’idée de ne pas avoir à traverser 1000 fois la carte. Le voyage instantané est super. Sans ça…euh…j’aurais abandonné je crois. Déjà que je peux pas blairer les voyages à pied dans Assassin’s Creed…
       
      J’ai jamais été bon avec un arc dans les jeux mais là je dois avouer que les compétences sont chouettes (ralentissement du temps, coups critiques, le tout couplé à la furtivité qui hausse les dégats.)

  5. Ça m’est arrivé une fois. Je croyais que c’était la fin, mais non récupéré (il devait juste être gravement blessé, mais sauvable), mais la fois d’après, il n’est jamais revenu. Du coup ben j’en ai pris un autre, heureusement on a le choix.
    Ah oui monsieur joue sérieusement avec éthique ^^ La confrérie noire donne pas mal de bons avantages par contre, c’est limite la guilde a ne pas laisser de côté 😉
    Hésite pas oui à payer pour l’entraînement, ça aide. Et ça coûte de plus en plus cher au fur et à mesure bien entendu, pas drôle sinon…

  6. Comme dans The Witcher 3 c’est super pratique. Même si parfois j’aime bien juste me balader et regarder autour de moi dans The Witcher 3 mais bon.
    Assassin’s Creed, j’ai juste touché à un petit spin of quand c’était un jeu offert, et j’ai pas du tout été emballé, du coup j’ai rangé ça dans la catégorie “pas pour moi”, et j’ai pas cherché plus loin.

    Dans SKyrim, quand tu maîtrises un peu l’arc et te cache dans l’ombre, ça devient clairement redoutable, sur la fin je ne jouais que comme ça.

    1. Voui c’est ce que je fais dans l’ombre et je one shot ou two shot les ennemis. Bons pas les boss…
      Nan, je crois que j’ai perdu ma Lydia…snif…elle est morte comment cette conne ? J’ai rien vu. Mon cheval aussi a disparu et j’ai du en racheter.
       
      Ethique oui et non…je bute des vieilles dans des orphelinats^^ mais je ne vole pas, ça fait monter les primes même si personne te voie et ça m’agace, les gens veulent m’arrêter.
      C’est d’ailleurs le problème quand on vole un cheval. A chaque fois que tu montes en selle ça augmente la prime contre toi, il n’est jamais considéré comme “à toi” alors forcément ça me pose souci.
      La confrérie noire je vais voir. Si on me demande de buter un gosse orphelin, ça va pas le faire. Mais buter la famille de ripoux qui règne sur la ville de la guilde des voleurs, pourquoi pas ? gniark gniark !

  7. Celui la j’y ai enormement joue je veut surtout pas savoir le nombre d’heures, c’etait une nouveaute a l’epoque et il etait beau.
    C’est moins bien cenarise que Witcher mais a l’epoque je conaissais pas.
    Les dragons il y en a beaucoup trop et sur la fin tu les defonce super facile.
    J’etais magicien et comment c’est dur au debut mais vraiment, et a la fin je faisais apparaitre deux golem super baleze sans limite de temps et mon partenaire je le boostais a mort pour qu’il soit super efficasse plus mon chien et une machine dwemer qui me suivait partout. En gros les enemis avaient beaucoup de mal a mlapprocher.
    Matt les cheveaux j’ai vite laisse tomber a pied ca passe bien surtout qu’avec les voyage rapide tu n’as que tres peut de long voyage.

  8. Matt : Oui les boss tu vas pas les one shoter à l’arc 😀 En tout cas j’avais tellement utilisé l’arc que j’avais dans cette compétence atteint facile le niveau 90 ! Parfois ils meurent dans notre dos et on ne remarque qu’après coup, quand en partant en quête, on se retrouve désespérément seul 😀 Par contre j’ai du avoir du mal, mon cheval est resté jusqu’à la fin, jamais eu à en voler un.

    Ah ah ! Je savais pas pour la prime. C’est un peu stupide quand même à chaque fois que tu montes dessus, surtout si tu es dans une zone éloignée où personne ne te connait, comment ils savent qu’il est volé ?

    De mémoire, je te rassure, tu n’as pas ce genre de missions avec la confrérie 😉

    Feroner : Oui je me doute qu’à sa sortie par contre, surtout qu’il n’y avait pas masse de concurrence dans le domaine, c’était la claque. Je l’ai vraiment découvert bien trop tardivement. J’avais juste fais l’introduction chez un ami sur PS3, mais même là c’était genre en 2015 ou 2016, donc déjà bien 5 ans de retard.
    Clairement vers la fin du jeu, tu te fais un dragon en 2 ou 3 mouvements, il n’a même pas le temps de comprendre ce qui lui est arrivé ^^

    1. @Feroner : ouais j’ai tenté le mage nécromancien au début. C’est bien dur en effet. Je suis passé sur un archer. Je verrais si je fais un autre perso parce qu’avoir des golems et des trucs comme ça j’aime bien. Mais là je galérais pas mal !
       
      Sinon le truc c’est que si on compare à Witcher 3, tous les jeux prennent un coup de vieux. Mais bon voilà Witcher 3 est sorti après. Il a secoué le petit monde du RPG avec des quetes ultra narratives. C’est pas très juste de comparer les RPG plus ancienx avec celui là.
      Par contre s’ils font un autre Elder Scrolls…il va falloir s’inspirer de Witcher 3 je pense. Ils peuvent choisir de rester sur leur formule mais je ne sais pas comment ce sera accueilli. ça risque de faire flemmard^^

      1. Alors justement, pour la blague qui fait rire jaune tous les fans de Elder Scrolls, Bethesda avait annoncé à l’E3 durant l’annonce du désastreux Fallout 76 que le prochain Elder Scrolls, le 6 donc, utiliserait le même moteur graphique…. sachant qu’il est encore plus buggé que l’ancien et limite moins beau (l’eau et pas mal de textures sont juste honteuses). 

        Maintenant vu le méchant revers dans la face que le studio a prit avec ce jeu, il est possible qu’ils se remontent un peu les bretelles pour le 6. Enfin, je l’espère pour eux en tout cas, et pour les nombreux fans (et aussi pour moi limite, car j’avoue qu’un Elder Scrolls, encore plus beau et avec une narration bien plus poussée, ça me botterait bien ça).

    2. Au fait Rick : la question qui tue. Tu as testé la VF ?^^

  9. Ah, tu as la VO sur switch?…..
    Je n’ai que la VF sur PS4, comme pas mal de jeux Bethesda : Fallout 4 en VF, The Evil Within 1 en VF… maintenant ils foutent la VO comme sur Evil Within 2, mais au départ il y avait jamais. Du coup pas eu le choix. Je l’ai trouvé…. euh, fonctionnelle mais pas très bonne lol. Mais je suis pointilleux et j’aime jamais les VF de toute façon. Et j’aime encore moins qu’on me les impose.

    1. Ah oui sur Switch c’est VOSTFR par défaut. On peut telecharger gratuitement le pack VF (il fait 3Go alors bon…pas fait)
      D’un autre côté les petits sous titres…c’est parfois chiant. je vais voir ce que je fais.

  10. Oui il y a quelques jeux comme ça où ils sont méga chiants avec les subs hyper petits. Alors moi je suis bilingue donc 90% du temps, je ne les lis pas, mais quand je joue par exemple très tard et ne peut pas faire péter le son, j’aime bien avoir les sous titres. C’était Welcome to Hanwell que j’ai pris il y a pas longtemps en promo, jamais vu des sous titres si petit. T’as une looooongue phrase, elle ne prends qu’une ligne car limite la police est en taille 3, illisible sans être collé à l’écran !

    Toujours est-il que tu as de la chance d’avoir eu droit à la VOST sur Switch ^^

    1. Oui ils sont chiants. ça ne doit pas être compliqué de faire des sous titres plus gros surtout !
      Dans Skyrim c’est surtout chiant quand 2 personnes parlent en même temps. Les sous titres ben…c’est au choix. tu vas peut être entendre la vendeuse de poisson se plaindre de son mari à la place du mec qui te donne une quête…
      Bon techniquement quand tu es en phase de dialogues avec des choix, ils s’affichent bien. mais certains PNJ qui te parlent sans que ça lance un focus sur le dialogue (avec ton perso qui ne peut plus bouger), ben là c’est parfois la fête du slip sur ce que t’arrives à lire.
      Mais oui c’est bien d’avoir le choix en tous cas sur Switch^^ La VO est bien d’ailleurs. Juste que ça cause teeeeeellement dans ce jeu que…ça fatigue^^

  11. Ah sinon…j’espérais qu’il n’y aurait pas d’araignées géantes dans ce jeu…
    Raté. Dès le début.
    Argh !
    Pourquoi pas des scorpions ? Ou des fourmis ? Ou des coccinelles ?^^

  12. Encore de mémoire les araignées du début sont petites, comparées à certaines que tu trouves dans des grottes.
    Les araignées, je sais pas, ça terrifie tellement de monde (dont moi) que les devs adorent s’en servir, dans tous les genres.

    1. Ouais je sais…
      Mais depuis Dark Messiah of Might and Magic (un RPG en vue FPS aussi, bien plus court), j’ai du mal avec les araignées dans les jeux. Ce sont les plus réalistes et flippantes que j’ai vues^^
       
      Tiens je suis en train de me dire que jouer un homme-chat aurait été pratique pour voir dans le noir. Il y a des zones super sombres dans le jeu ou t’es obligé d’utiliser une torche. Et les hommes chats voient dans le noir^^

  13. Oui je me souviens tu en avais parlé de ce jeu là, tu avais même posté des vidéos (ou une du moins ^^ )

    Ah oui pas bête, vrai que pas mal de grottes ont des recoins super sombres, ou même quand il fait nuit parfois. Je n’y avais pas pensé, et en créant le perso, je trouvais les hommes-chats moches, donc jamais été tenté 😀

    1. Je ne les trouve pas moches. Les reptiles non plus. Mais c’est…spécial d’avoir une tronche d’animal^^ J’ai pas l’habitude.
      J’ai fait une nana elfe. Mais bon les elfes ne sont pas des canons de beauté non plus lol. Ils font un peu flipper.
       
      Je viens de terminer une super quête dans la ville de Markhal (la fille à flan de montagne, construite tout en hauteur…la plus chouette ville je trouve^^) à base de complot et de corruption avec un roi enfermé dans une mine. Punaise j’ai pas pigé tout de suite que je devais me laisser arrêter pour continuer. J’ai tué des gardes mais après toute la ville voulait ma mort^^ Alors je me suis rendu.
      Mais la quête était bien construite et intrigante. Avec une mini guerre civile dans les rues après^^

  14. Oui voilà c’est plus ça, c’est un peu space en fait, et je n’étais pas sûr de vouloir jouer un chat à la tête étrange tout le long du jeu (même si en vue FPS techniquement, je ne vois plus ma tête)

    Ah oui je me souviens bien de cette quête et de la localisation de cette ville, j’avais beaucoup aimé en effet ^^ Je l’avais fais plutôt tardivement d’ailleurs (j’avais du me perdre volontairement dans le contenu annexe et les guildes).

    1. Je suis niveau 20, je ne sais pas trop si j’ai bien avancé ou pas.
      J’ai arrêté les quêtes des Compagnons parce que j’ai pas envie de devenir un loup garou^^
      Par contre j’ai commencé la confrérie noire et c’est sympa. Notre perso est encore l’élu évidemment, leur déesse nous parle^^ (je me demande si ça va pas foutre la merde ça, leur patronne a l’air d’avoir les boules de perdre son autorité.)
      Les mages de l’académie j’oublie, je suis un archer elfe avec zéro atout de magie^^
      Il y a les chasseurs de vampires que je dois aller voir aussi, pas encore commencé.
      Je suis devenu barde mais ça n’a pas l’air foufou leurs quêtes aux bardes…
      La guilde des voleurs j’ai pas fait mais je vais tester, je vais voir. Mais j’avoue que je n’aime pas du tout la famille qui gouverne cette ville, les Roncenoir menés par Maven Roncenoir. Ils sont potes avec la guilde mais j’ai envie de buter cette garce moi^^
       
      Bon le jeu est prenant maintenant. J’avais surtout du mal au début ou je me faisais one shot de partout.

    2. En fait le truc “chiant” dans ce genre de jeux…c’est que c’est tellement vaste et on peut jouer de tant de manières différentes que tu te dis “ouah la rejouabilité est énorme”
      Sauf que c’est tellement long…que je ne sais pas si j’aurais le courage de tout recommencer^^
      Alors que certains jeux linéaires et courts que certains testeurs qualifient de “jeu à la rejouabilité inexistante” ben…j’y rejoue parce que c’est court justement^^ Pas tout de suite évidemment, peut être un an après, mais les RPG super longs…ça décourage.

  15. Quand on est myope comme moi les sous titre minuscule c’est juste insupportable et c’est jamais réglable.
    Pareil sur les films c’est moins gênant car c’est extrêmement rare qu’ils soient minuscule mais merde une possibilité de réglage c’est pas compliqué quand même pareil les lecteurs de vidéo pour pc c’est très rare qu’on puisse le faire, heureusement il y a VLC et les fichier MKV et encore c’est pas évident.
    Perso je regarde 99% des films série en VO mais alors jamais les jeux vidéo ni l’animation je voit pas l’intérêt de toute façon c’est toujours doublé

  16. Matt : Comme tu fais les quêtes un peu dans l’ordre que tu veux souvent, et à ton rythme, je peux pas trop te dire si le level 20 est bien pour là où tu en es.
    Tu peux devenir loup-garou et faire un traitement pour te soigner par la suite dans ces mêmes quêtes, tu auras le choix. J’ai du passer 3 jours seulement loup-garou.
    Tu vois je t’avais dis que la confrérie noire ça reste plutôt sympa ^^
    Les chasseurs de vampires je crois qu’à la base c’était un DLC ça. Pareil que les loups, à un moment je suis devenu vampire, puis je me suis guéri car perdre de la vie de jour, mouerf.

    Ahaha c’est ce que je te disais sur Resident Evil 3 par exemple. Comme il était court, c’était un de ceux de la saga que j’avais le plus fait (bon, avec le 4 qui est long ceci dit).

    Feroner : C’est ultra rarement réglable ouais, j’ai du voir une option pour régler la taille dans allez, un ou deux jeux sur tout ceux que je fais…
    Après je les regarde rarement étant bilingue mais quand il est tard ou que je suis vraiment crevé, c’est toujours agréable de se dire que tu peux baisser les yeux vers les subs, mais bon. À croire que les subs sont des trucs fait en tout dernier genre 2 jours avant de lancer le pressage des disques et du coup tout est en auto et tant pis…

  17. Tss…à peine je rejoins les chasseurs de vampires que je libère une jolie vampire sympa. Bon…sauf que son père est un connard et il m’a banni parce que j’ai refusé son offre de devenir vampire.
    J’ai pas envie de me transformer en quoi que ce soit, na !
    Déjà que j’ai aidé des cannibales et que j’ai bouffé un prêtre…
    Sur chaque cadavre humain j’ai le choix de bouffer leur chair. C’est chelou^^ Mais bon je suis elfe des bois, je suis proche de la nature on va dire…
    On verra où ça mène tout ça.^^

    Bon la guilde des voleurs…faire des cambriolages, de la paperasse…ça va pas me plaire ça…

  18. Ah ah, ça m’est arrivé aussi. Enfin par accident, il a proposé, et comme un con j’étais “ah merde je fais quoi vite google “avantages inconvénients vampires”, et du coup j’ai été trop lent et le jeu a choisit non pour moi 😀 Bon tu peux continuer cette quête malgré tout, tu auras même encore le choix de le devenir ou non (notamment pour un passage plus ou moins dur suivant ce que tu choisis), et la possibilité de redevenir humain après aussi 😉

    La guilde des voleurs, surtout si tu veux la quête finale, c’est la guilde la plus chiante : faudra faire je crois 5 cambriolages dans chaque ville, voler pour tant de tunes dans chaque ville…. Long, fastidieux, et j’ai abandonné.

  19. Bon bah je vais abandonner aussi les voleurs^^
    Je savais que ça me gonflerait. C’est des enfoirés les voleurs^^

    Je voulais pas devenir vampire de toutes façons. Je reste dans le camp des chasseurs, on verra bien. Serana a l’air plus sympa que les autres vampires mais bon…on verra où ça nous mène d’être dans des camps différents^^

    Bon…j’en suis a mon 4eme cheval; J’arrête les frais. Je sais pas comment t’as pu en garder un seul dans toute ta partie. Ils sont suicidaires ces cons.

  20. Je n’arrive même pas à savoir quelle est la quête principale^^
    C’est le truc avec Delphine et ses recherches sur le dragon Alduin ?
    L’univers est riche mais je ne sais même plus ou est la mission principale, parce qu’entre les guerres pour l’accession au trones, les conflits entre factions, les guildes…je sais plus trop.

    Mais un truc qui est bien, c’est que tous les camps semblent avoir de bonnes raisons de se battre. Difficile de savoir qui a raison. L’empire a viré les nordiques, mais les nordiques ont viré les parjures avant, etc. Et chacun en a chié. C’est assez réaliste^^ Y’a pas d’un côté les méchants et de l’autre les gentils.

    Je me dis qu’au final c’est quand même injuste de comparer Skyrim à Witcher 3 pour une raison majeure : ton perso.
    Dans The witcher 3, tu ne le choisis pas. Il a une histoire, un nom, et tous les persos sont écrits en fonction de lui (ses histoires d’amour complexes, ses conflits, etc.)
    Dès que tu permets au joueur de créer un perso parmi 10 races…c’est plus possible d’écrire une bonne histoire pour le personnage. Il faudrait 10 histoires différentes, 10 fois The witcher 3 dans un seul jeu^^ (et encore, je ne parle pas des différences selon le sexe choisi)
    Il ne reste que l’univers autour qui peut être travaillé.

  21. Tiens je me demandais ; l’île de solstheim (sur une carte séparée, plus loin que Skyrim) c’était un DLC à la base ?
    Il semble y avoir une quête super sympa là bas, très Lovecraftienne, avec un antagoniste du nom de Miraak qui contrôle les gens pour leur faire construire des autels. Il existe dans un autre plan de l’existence et il a des serviteurs plein de tentacules, hommes poissons, etc. ^^

  22. L’ile c’est bien un dlc.
    J’ai choisi d’etre du cote de l’empire car les nordiques sont assez raciste et ne veulent pas faire le moindre compromis ils ne voient pas plus loins que le bout de leurs nez.

  23. C’est pas faux mais bon…
    J’ai pas trop envie de prendre parti en fait^^
    Surtout que là avec la confrérie noire, j’ai l’impression que je suis parti pour tuer l’empereur…
    Je ne sais pas comment ça va finir cela dit. Mais si je la joue roleplay c’est un peu con que je me range du côté de l’empire si je veux tuer l’empereur d’un autre côté^^

  24. Oui l’île c’est un DLC, d’ailleurs que j’ai pas terminé tous les DLC, ils sont sacrément longs (au moins on ne se fou pas de nous).
    Si tu joues le jeu (façon de parler hein) à fond oui, reste fidèle à tes convictions on dira.
    Tout ce qui concerne le dragon Alduin, c’est la quête principale, mais c’est vrai qu’on s’y perds souvent quand on accumule les quêtes ^^
    Tu n’as pas tort d’ailleurs en mettant le doigt sur la différence dans l’écriture, entre une narration soutenue par un personnage bien identifiable, et un personnage que le joueur forge comme il veut pour interagir avec l’univers autour de lui.

  25. L’intrigue autour des livres noirs d’Harmaeus Mora est cool quand même. Je ne sais pas si tu l’as faite. Ce fameux Mora est un démon Lovecraftien qui règne dans le monde du savoir Apocrypha. On ne peut pas se débarrasser de lui évidemment (enfin je pense pas), mais on doit tuer le premier enfant de dragon qui est devenu son serviteur.

    Tu l’as croisé celui là ?

    https://www.youtube.com/watch?v=M53odaRpe58

    Les Daedra sont tous tarés en tous cas lol.

  26. Ah oui non au vu de la vidéo, je n’ai pas été jusque là dans ces quêtes DLC. Dommage vu que l’ambiance typique Lovecraft avait absolument tout pour me plaire, étant un méga gros fan de ses écrits. Et un peu la flemme de réinstaller les quelques 25Go de Skyrim pour faire ça j’avoue 😀

  27. Ah dommage elle est très cool cette quête contre Miraak, le premier enfant de dragon. On se retrouve obligé de pactiser avec cet ancien “démon du savoir” Hermaeus Mora qui veut des secrets. Et on se retrouve plus ou moins son “serviteur”. Enfin ça ne va pas plus loin mais je me suis dit que ça sentait mauvais pour mon perso…
    Au terme de la quête on peut réinitialiser quelques compétences d’ailleurs. Si on veut les mettre dans d’autres domaines. “cadeau” du grand ancien.

    J’ai encore trouvé un autre livre noir qui me conduit dans sa dimension mais je ne pense pas que l’histoire aille plus loin.

  28. Sympa tiens ce système de pouvoir changer gratuitement certaines compétences, ça devrait être logique dans la plupart des jeux passé un certain pallier, car le jeu évolue, mais notre façon de jouer également.
    En tout cas, même si ça ne va pas si loin que ça, je trouve le concept sympa, et ça a le mérite de changer de pas mal des autres quêtes.

  29. D’un autre côté si ça allait plus loin, ça pourrait devenir un peu naze. Genre on se bastonne à l’épée contre un grand ancien ? Euh…
    Tous les princes daedra qu’on croise, on se sent comme une petite merde à côté alors ce serait un peu nul d’aller taper du monstre Lovecraftien.

    Tu en as vu des Daedra ? Il y a un mec qui te fait picoler et tu te réveilles loin en apprenant que tu as fait n’importe quoi pendant ta cuite, tu dois récupérer une chèvre chez un géant…et à la fin le mec qui t’a fait boire c’était le prince Daedra de la débauche qui s’amusait…
    Il y a aussi le mec qui t’emmène dans une sorte de dimension de l’esprit. Il est attablé et discute avec un fantôme en t’ewpliquant que tu es dans son esprit et que tu dois aider son pote fantôme à vaincre ses démons intérieurs. Il y a 3 épreuves. C’est super bizarre.
    Bon en gros les Daedra sont limite des dieux.

  30. D’ailleurs c’est Hermaus Mora qui t’apprend les mots du cri “asservissement” qui permet ensuite de dompter les dragons et de les chevaucher^^
    Bon ça ne sert pas à grand chose j’ai l’impression, mais c’est la classe. Surtout dans le combat contre Mirrak ou tu asservi son dragon qui t’aide durant le combat. The classe ultime.
    Franchement ça ressemblait à un boss de fin de jeu cette quête.

  31. Oui surtout que quand tu pars dans ce genre de “délires”, il est parfois facile de franchir la fine ligne du ridicule et du grotesque, donc parfois mieux vaut se retenir et en fournir un peu moins pour garder l’oeuvre cohérente, peu importe le format de l’oeuvre.
    J’avais très peu exploré cette île maintenant que tu le dis, j’y avais été assez tardivement dans le jeu, après avoir déjà fait un max de trucs annexes (genre après 50 heures de jeu), et j’avais décidé à se moment là de me recentrer sur l’intrigue principale car j’avais peur de ne jamais en voir le bout sinon.
    J’avais vu dans la liste des trophées du DLC pour la possibilité de chevaucher les dragons, mais jamais tenté du coup…. Je regrette maintenant, vrai que ça doit être méga classe 😀

  32. Moi une fois arrivé sur l’île je me suis dit “je fais toutes les quêtes ici, et après je retourne sur le continent” histoire de ne pas m’éparpiller et me perdre dans ce que j’ai à faire.^^
    T’obtiens même une maison gratos en faisant les quêtes de Corberoc, donc je suis resté longtemps le temps de tout régler.
    Et la quête de Miraak était prenante parce qu’à un moment quand tu fais une sieste, tu te réveilles en train de construire un truc avec d’autres villageois. T’as été envouté dans ton sommeil et ça donne envie de savoir ce qui se passe avec tous ces gens qui sont en transe et construisent des autels.

  33. punaise la guilde des voleurs…je fais les quêtes qui concernent le traitre, je rejoins la nana dans le temple des Rossignols, et elle me dit “mettez votre armure de Rossignol”
    What ?
    C’est maintenant que tu me le dis ?
    C’est quoi ce truc ?

    petite recherche Google.
    Faut faire toutes les quêtes de la guilde pour échanger son armure (que j’ai vendue en plus…)
    Et merde !
    Je laisse tomber.

  34. Justement l’île est un des lieux que j’ai le moins fouillé au final.

    Haha oui oui je me souviens de l’armure, j’avais fais toutes les quêtes des voleurs (enfin, jusqu’au moment où j’avais saturé) de suite, comme pour chaque guilde, ça évitait les faux pas de ce genre. Bon tu ne perds rien, même si cette quête là justement était je crois la plus intéressante. Mais bon, tu ne perds rien quand même hein je te rassure.

  35. Ouais je suppose qu’on doit tuer le traitre…et y’a peut être l’explication de comment il a vidé les coffres que je vais zapper. y’a un autre traitre qui l’aide ?
    Enfin bon…
    Le truc c’est que j’y croyais je me disais “il s’est planté Rick je peux démarrer la quête finale sans avoir rien cambriolé pour personne nulle part” et là au milieu de la mission “passer à l’armurerie mettre votre armure de Rossignol”
    Hein ? On te sort ça une fois dans le dongeon en plus…

  36. Alors le truc, c’est que ce n’est pas du tout la mission finale des voleurs. En fait, après cette mission, pour débloquer la mission vraiment finale, tu dois aller parler au PNJ qui te donne des petites missions (voler pour tant d’argent, voler tel objet dans telle ville), et accepter je crois 5 missions de chaque dans CHAQUE VILLE du jeu, et une fois ça fait, on te donne la dernière mission. Dont j’ignore le contenu au final car j’ai un peu eu la flemme de voler à chaque fois dans chaque ville des trucs.

  37. Ayé, j’ai tué Alduin.
    BOn…pas si fort que ça le truc.
    C’est un peu le souci de ces RPG. Le début t’en chies, et à la fin t’es trop fort^^
    Mais c’était cool. J’ai fait la confrérie noire, j’ai zappé les loups garous, j’ai fait les DLC (vampires et l’île)
    Je confirme qu’en zappant l’île tu t’es privé d’une des meilleures parties du jeu^^

    J’ai choisi le camp des dragons à la fin. J’ai foutu la paix à celui qui vit au sommet de la montagne, finalement ils sont cool les dragons^^

    ça manque un peu d’une vraie fin ce jeu. Encore une fois c’est pour une question de liberté d’action, on peut continuer les quêtes annexes ensuite…mais au final quand t’as buté Alduin personne ne te félicite à Skyrim, t’es le même bonhomme qu’avant qui reprend ses quêtes…

  38. Félicitations pour l’avoir terminé !! Alors combien de temps de jeu au final ?
    Oui la fin était bien trop facile malheureusement, pas très épique comme affrontement final. Dans le fond, même Dark Souls et Bloodborne c’est pareil, tu en chies sur le niveau 1, et une fois que tu montes de niveau et maîtrise les subtilités, tu t’en sors même dans des trucs censés être plus dur ^^

    La confrérie noire était cool oui, je crois que c’est une des guildes les plus appréciées parmi les fans.
    Je n’ai pas exploré l’île au final, mais j’ai fais les quêtes concernant la guerre contre les vampires, qui étaient bien sympas ^^
    Je me tâte toujours à le réinstaller juste pour chevaucher un dragon 😀

  39. Ah non ça sert à rien de chevaucher un dragon hein ! Tu ne contrôles pas le dragon, tu voles sur lui et tu peux choisir des cibles c’est tout. Y’a juste sur PC avec un mod ou tu peux aller ou tu veux avec je crois.
    Ne réinstalle pas pour ça^^

    Par contre pour faire le DLC de l’île…tu peux^^ Franchement c’est un jeu dans le jeu le DLC de l’île. C’est encore mieux que le DLC des vampires je trouve. Le combat final contre Miraak et les apparitions du daedra Lovecraftien, c’est du bonheur. Un des moments du jeu que j’ai préféré.

    Euh…j’ai pas vu mon temps de jeu. Je sais pas où c’est indiqué. Mais j’ai bien du y passer plus de 200h ^^
    Et j’ajoute que j’ai bien envie de réessayer avec une autre façon de jouer (épée + magie peut être)
    J’ai tout fait en assassin avec un arc dans cette partie. Et une arbalète Dwemer sur la fin qui défonce tout et ignore 50% des armures ! (on la débloque en faisant les missions des plans Dwemer pour la forgeronne chez les chasseurs de vampires)

  40. Ouais, bon, c’est juste la méga classe quoi, déjà bien ^^
    Bon ceci dit, la liste de jeux à faire s’accumule tellement toujours autant que bon, oui, j’ai mieux à faire au final 😉

    Ah oui tout de même, moi qui pensais que j’avais fais beaucoup (je ne sais plus exactement combien, entre 65 et 80h je dirais). Bon au moins, tu l’as parcouru dans tous les sens le jeu.
    L’arc et les Arbalète, c’est la vie dés que tu maîtrises le jeu avec ^^

  41. J’ai testé un peu en guerrier au corps à corps et je me fais chier.
    Non pas que ce soit trop simple, non je me fais au contraire empaler comme une merde^^ Mais c’est pas fun.
    Maintenant que j’ai pigé avec ma première partie comment fonctionne la magie, je vais surement retourner à ce que je voulais faire au début : un invocateur avec des atronachs et autres golems^^

  42. Haha, c’est Feroner qui t’as donné envie avec les golems et autres 😉
    Au final tu vas découvrir tous les petits secrets du jeu à force d’un peu tout tester. À part bien évidemment les quêtes de la guilde des voleurs 😀

    1. En fait j’ai toujours joué les invocateurs dans les jeux comme Diablo 1 & 2. Necromancien dans Diablo 2^^
      J’avais voulu faire ça dans ma première partie mais j’avais pas bien compris comment ça marchait (acheter des livres de sorts plus puissants et réduire le cout en mana via les compétences de niveaux)
      Du coup je lançais mon sort de zombie faible qui se faisait tuer comme un caca et ensuite je me faisais empaler^^
      Là j’ai déjà un atronach de feu et il fait bien le ménage^^
      Je vais me spécialiser en conjuration avec une arme liée à une main aussi^^

      Je suis déjà tombé sur des missions au début du jeu que je n’avais pas faites du tout dans ma partie précédente^^ (un loup garou emprisonné dans un village qu’on doit soit aider soit tuer pour le seigneur daedra de la chasse)

      On peut dire qu’on en a pour son argent quand même niveau contenu.

    2. La guilde des voleurs, ouais je sais pas, on verra…

      EN fait le plus chiant c’est qu’on ne peut pas prendre 10 missions à la fois, les remplir et revenir. Non, on nous confie un truc à la fois et il faut revenir voir bidule à chaque fois entre chaque mission, c’est chiant ! On dirait du Assassin’s Creed^^

      1. Je me tate à lui laisser une 2eme chance à Skyrim vu qu’il est sorti sur Switch. J’avais joué 3h à sa sortie, ca m’avait emmerdé, d’autant plus qu’il était buggé à mort à sa sortie… On verra bien s’il je trouve un jour une grosse promo dessus car sinon je le prends sur PC ou on peut trouver une clé cd à 3€ (8 pour la Legendary Edition)

        1. Il faut trouver sa façon de jouer.
          En guerrier au corps à corps je m’emmerde par exemple…et c’est frustrant quand on se fait one shot par des sortes de “instant kill” si on se protèges mal.
          En assassin furtif avec un arc j’ai kiffé (et je joue rarement ce type de perso pourtant, mais là c’était très cool)

  43. Un peu pareil Chery, j’ai commencé en jouant guerrier, j’ai switché finalement rapidement à l’arc et c’était bien sympa. Pas mon RPG préféré, mais pour que j’accroche plus de 60h sur un jeu, c’est que ça vaut le coup. Sur PC si tu le prends tu pourras faire mumuse avec pleins de mods pour rendre le jeu plus beau ou autre 😉

    1. Je ne joue jamais avec des mods à vrai dire. Je prends les jeux tels qu’on me les propose ^^

  44. Pareil, il y a une tonne de mods apparemment sur la version PS4 que j’ai, mais je préfère jouer au jeu tel qu’il a été pensé par les développeurs pour le joueur. Après tout, comme un film ou n’importe quoi d’autres, c’est de l’art.

  45. Punaise en recommençant une partie, maintenant que je comprends mieux comment ça marche (les entraineurs, les pierres qui donnent des bonus, les livres de sort à acheter) j’ai monté bien plus vite de niveaux sans avoir fait grand chose^^ Je suis archimage en ayant fini les quêtes de l’académie et j’ai de super bonus, des “golems” de feu, foudre, glace et un seigneur dremora que je peux invoquer, un sort d’armure, quelques points en archerie pour les dragons et ça démarre vraiment pas mal avec une façon de jouer différente^^

  46. J’ai fait l’académie en premier évidemment pour monter rapidement les stats de magie^^

  47. Ah les pierres magiques qui donnent des bonus, la première fois je voulais avoir tous les bonus en même temps, je comprenais pas qu’en activant une pierre, ça désactivait la précédente 😀

    Là maintenant tu parles comme un pote à moi fan du jeu, qui me donnait quelques conseils quand je m’étais lancé (notamment pour la confrérie noire) et qui me disait que maintenant il torchait l’intrigue de base en seulement 15h, et commençait toujours le jeu en allant à pieds où il fallait pour la confrérie (ce qui, au début du jeu, fait une sacrée trotte à pieds quand même).

    1. Contrairement à Chery moi je n’ai pas 300 jeux et j’aime bien fouiller et refaire les jeux^^
      J’ai refait plein de fois le jeu “vampire bloodlines” par exemple qui était bugué mais excellent (la boite Troika games a coulé après la sortie du jeu donc bon…ce sont des fans qui ont créé un patch pour corriger certains bugs)
      Mais j’étais à fond, j’adorais essayer diverses classes et façon de remplir les missions.

      L’intrigue de base ne me semble pas longue en effet, mais je la garde pour la fin exprès^^

      Là j’ai une acolyte qui invoque un atronach de feu aussi, et moi j’invoque aussi un golem, donc on est 4, une petite armée pour aller défoncer du zombie^^
      Les atronachs de feu sont faibles au corps à corps mais ils tirent à distance et l’intérêt d’être 4 c’est de distraire surtout. Comme ça paf je vais carrer mon épée magique dans le fion du zombie pendant qu’il est occupé.
      Quoi ? L’honneur c’est pour les ennemis honorables^^ Pas les zombies.

      1. C’est surtout que j’ai beaucoup moins de temps de jeux qu’avant. Donc je n’ai pas le temps (ni l’envie à vrai dire) de refaire un jeu que j’ai fait, même s’il était excellent. Sauf exception biensur, mais y’a longtemps qu’il n’y en a pas eu.
        Et sur Steam, quand tu fonctionne avec des sites tels que Fanatical ou Humble Bundle, ca va vite les jeux. Des fois, pour 10€, tu te retrouves avec 15 jeux Steam 😉

        1. Ouais mais c’est ce que je dis, j’ai pas plein de jeux moi. Et j’en veux pas plein en fait^^ ça me stresse de savoir que j’en ai plein à faire et j’en perd le plaisir de jouer.

          1. Ah mais la moitié ne m’interessent pas. Juste quand j’achète un humble bundle, c’est en general pour 1 ou 2 jeux du bundle, les autres ne m’interessent pas forcément, mais ils en font partie, donc forcement ils se retrouvent dans mon Steam ^_^
            Après, j’aime avoir le choix, donc ca me va aussi hein. Et sur les 300, j’en ai quand même finis quelques uns hein, car ca fait quand même 15 ans que j’ai Steam et que donc j’accumule des jeux dedans (oui, je suis très vite passé au démat, beaucoup plus simple pour moi vu que je ne suis pas collectionneur de boites)

            1. Disons aussi que sur PC c’est plus facile la démat.
              Sur console vu le prix des cartes mémoire…vaut mieux prendre en boite quand on peut^^

              1. J’ai acheté sur Switch en promo une 128go à 14€ sur amazon. C’est pas excessif non plus ^^

              2. Ah ? C’était quoi comme modele ? Parce que j’ai lu qu’il fallait des cartes mémoire à lecture rapide quand même, pas le machin de base.

                Bon cela dit c’est pas sur la Switch que c’est le plus cher. Regarde sur Vita par exemple^^ (tu m’étonnes que la console se soit cassé la gueule)

                1. C’est exact, il en faut des rapides, j’avais regardé un peu sur le net le type de cartes qu’il fallait et j’avais pris celle là qui était en promo. Là elle ne l’est plus mais elle reste à 23€, ce qui n’est pas excessif : https://www.amazon.fr/gp/product/B06XFHQGB9

                  1. Le gros souci de la Switch c’est qu’il n’y a pas de gestionnaire de données. Sur vita on peut copier nos jeux sur PC, changer de carte, et les remettre sur la nouvelle.

                    Là sur Switch…si je change de carte je dois tout effacer et re-télécharger. Euh…no thanks.
                    Il faut que je regarde si certains ont réussi par des méthodes “non officielles” à copier/coller d’une carte à l’autre.

                  2. Tu vas me dire qu’on peut tester tout bêtement le copier/coller hein^^ Mais j’ai peur que ça ne corrompe les fichiers ou je ne sais quoi.
                    Parfois ça marche pas de faire ça. Genre copier des sauvegardes sur certains jeux steam, ça les rendait illisibles ou une connerie du genre.

                    1. Alors j’ai toujours fait des sauvegardes / copies sur Steam, et je n’ai jamais eu un seul souci.
                      Sur Switch, ca ne coute rien de tester d’une carte à une autre, et ca ne corrompra pas les fichiers de la carte d’origine. et rien d’empêche d’avoir 2 cartes mémoire, comme à l’epoque.

    2. Par rapport à ce que tu dis sur les pierres, dans ma première partie j’ai fait la quête de la forge perdue d’aetherium (ou un truc comme ça^^) ou tu explores des ruines Dwemer avec un fantome comme allié. A la fin de la quête tu peux forger un objet magique unique. Il y a 3 choix. Et parmi les 3 il y a une couronne qui permet de garder en mémoire 2 pierres magiques^^
      Assez pratique.

  48. J’aime bien refaire certains jeux, mais sans atteindre le nombre de jeux de Chery, j’en ai pas mal en stock dans des genres très variés. Soit je dois accrocher à 200% (J’avais fais Persona 5 deux fois de suite par exemple), soit adorer le jeu qui est court (Resident Evil 2 que j’ai fais dans tous les sens).
    Si Skyrim est désinstallé de ma console, pas dit que j’y retourne un de ces jours malgré tout ^^
    En tout cas tu t’éclates avec ta magie haha 🙂 L’honneur l’honneur… c’est surcôté face à certains ennemis 😀

  49. Holy shit ! Le loup garou est pété^^ Je fais valdinguer des géants, j’en bouffe au petit dej. Le truc de fou.
    Hein ? Ah ouais j’ai toujours pas lâche le jeu, je suis encore dans ma 2eme partie, mais j’y joue pas tous les jours^^
    Je suis donc un mage de conjuration qui invoque des bestioles…et qui se change en loup garou aussi. J’ai fait un mariage lesbien avec la nana louve-garou aussi des compagnons^^

  50. Je l’ai peu testé le loup-garou au final, j’ai du me changer deux fois avant de faire le rituel pour redevenir humain. Mais j’ai épousé malgré tout la nana louve-garou, comme toi 😉 Qui malheureusement après devient limite femme à la maison et passe son temps à faire la gueule 😀

    Et ouais je vois ça, toujours à fond dans Skyrim 😉 Perso je suis sur deux jeux actuellement : Generation Zero que je viens de chroniquer, et The Caligula Effect Overdose, un JRPG sympa mais très perfectible.

    1. Ah ben moi je l’emmène avec moi comme acolyte la nana louve garou. Bon…elle se transforme pas mais elle est efficace, elle attaque surtout à l’arc donc elle ne se met pas devant toi quand tu tapes les ennemis^^
      Et elle rapporte du fric aussi^^ (elle a une boutique mais c’est plutpot marrant parce que vu qu’on l’emmène avec nous, je vois pas comment elle pourrait vendre des trucs^^ Mais bon ça marche, elle file du pognon régulièrement)

      Le loup garou je l’ai amélioré (il faut bouffer plein de gens pour augmenter les stats de son arbre de compétence)
      Et là il est sacrément efficace !

      1. Rien à faire elle voulait pas bouger de la maison moi, et elle semblait toujours fâchée contre moi sans que je sache pourquoi… Du coup, je ne la voyais quasi plus, elle était juste dans une maison que j’avais construis dans un coin paumé.

        J’avais pas joué assez longtemps le loup pour bien faire évoluer les compétences par contre, donc au final ouais, je n’étais pas si efficace que ça…

        1. Ah ? Bizarre. Normalement les personnages acolytes restent des acolytes même après le mariage. Enfin tu peux les laisser à la maison mais tu as toujours les options pour leur demander de te suivre. Enfin après il y a eu plein de mises à jour et de DLC donc je me rends pas compte. Je joue à une version qui inclue tout donc je ne sais pas si c’était ton cas.

          Le point faible du loup garou c’est la magie^^ Un mec qui se balance des boules de feu, c’est plus dangereux que 5 gardes de base qui t’attaquent tous en même temps. J’ai rasé un campement de bandits avec 5 ou 6 mecs qui m’arrivaient dessus en même temps. En plus parmi les pouvoirs du loup garou il y a l’appel d’autres loups. Tu as des sortes de loups spectraux avec toi, puis si tu fais évoluer le truc, ce sont 2 loups garous spectraux^^ En gros tu rase tout^^ (sauf une bande de mages peut être, sont plus dangereux, ça crame la fourrure facilement^^)

  51. Peut-être un bug après, avec Bethesda, on ne sait jamais ce qui fonctionne ou pas…. Mais oui j’ai l’édition avec tous les DLC inclus ^^

    Oui c’est logique dans le fond. Faudrait avoir un pouvoir pour avoir le poil humide en toute circonstance et ne pas s’enflammer 😀

  52. J’ai testé la VF. Elle est plutôt bonne pour les personnages les plus importants. Un peu moins pour certains PNJ secondaires. ça permet cela dit de suivre plus facilement les conversations. Mais bon…j’ai bien réussi à faire le jeu en VOST donc au final puisque la VF prend 3Go…je vais la virer^^

    1. N’ayant testé du coup que la VF, oui elle est potable de manière générale. C’est sympa en tout cas d’avoir la possibilité des langues même si téléchargement. Comme pour Persona 5, de base le jeu était livré juste avec les voix anglaises, mais tu pouvais télécharger les voix Japonaises (environ la même taille d’ailleurs).

      1. Ben ouais du coup c’est mieux que ta version ou visiblement on te laissait pas le choix, c’était VF et basta^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *