La Saga Wonder Boy

Pour les amateurs de vieilleries, mais aussi de titres récents se la jouant old school
Répondre
Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » lun. 29 nov. 2021 10:36

Je vous avais promis du Mother, vous aurez du Wonder. Z’êtes pas contents ? Je me permets de ressortir le dossier que j’avais réalisé à l’époque du fofo disparu.

C’était à l’occasion de la sortie du dernier opus de la saga Wonder, l’extraordinaire Monster Boy et le royaume maudit, créé par les français de Game Atelier en 2018, la France étant décidemment le meilleur producteur de jeux jap Sega des années 80-90 en ce moment^^
Comme nous n’avons pas de topic dédié à cette vénérable, fantastique et foutraque saga Segasiène, je vous propose donc un petit retour sur cette épopée incroyable, de ses origines à son évolution étonnante, tant en termes de gameplay que de continuité sur de multiples machines.
Etant donné que c’est le bordel et que je souhaite proposer un topic qui éclairci la situation, je vais prendre le temps de réaliser le nombre de posts adéquats pour éviter de tout surcharger en un seul bloc.

Allez zou, on y va, tout va bien se passer, qu’est ce qui peut mal se passer, au début, c’est toujours simple non ?
Non, en effet, dès le début de la saga, c’est le foutoir le plus absolu. Alors commençons « simplement ».

Aux origines, Wonder Boy est un jeu d’arcade, développé par Escape (aujourd’hui Westone Bit Entertainment) pour le compte de Sega et qui a connu un petit paquet d’adaptations sur consoles et micro de l’époque. Le jeu est difficile, jeu d’arcade oblige et impose un rythme intense au joueur, le forçant à progresser rapidement sur un chemin semé d’embûches, avec un héro au comportement alimentaire inquiétant : si vous ne manger pas de fruits pendant plus de 30 secondes, un décès rapide mais inéluctable vous attend. C’est là bien sûr l’astuce des développeurs pour pousser le joueur à avancer de façon frénétique et à perdre rapidement des vies ^^

Image
La borne d’arcade originale

Image
Petite anim de la version d'origine

De ce fort sympathique jeu et de son succès va naitre une floppé d’adaptations et c’est à partir de là que les ennuis commencent. J’évacue immédiatement le cas Adventure Island, appelé Takahashi Meijin No Boken Jima 高橋名人の冒険島, version Famicom, portage donc du premier Wonder Boy vers la Famicom qui conduit à la branche sœur des Adventure Island. Je vous invite à consulter la biographie de Takahashi Meijin chez Pix n Love pour vous renseigner sur cette figure importante du JV au japon à la fin des années 80, début 90.

Sega a ainsi accepté que la licence soit adaptée pour sortir sur une machine Nintendo. A partir de là, la saga indépendante de Wonder Boy va émerger, sous la houlette de la figure de Meijin et restera un mélange d’action et de plateforme très agréable et sera au final plus fidèle au Wonder Boy séminale que la branche officielle qui partira vers d’autre mécaniques de gameplay !! Vous suivez, ça va ?
Image

Allez pour se détendre, une petite jaquette de Famicom, ça fait toujours plaisir

Image
Quasi toujours un succès les boites jap de cette époque

Pendant de temps, les adaptations sur Commodore 64, SG-1000, Mark III/Master System s’enchaînent et c’est déjà le foutoire. Le jeu s’appelle donc Wonder Boy sur toutes les machines et en Europe SAUF la version Famicom/Nes, qui devient donc Adventure Island ET la version Mark III qui devient Super Wonder Boy (ben oui, le jeu sur Mark III est plus beau que sur SG-1000, donc c’est super, mais rien à voir avec la super Famicom, ok ) vous suivez ?

Image
Wonder Boy ワンダーボーイ SG- 1000

Et on enchaîne donc avec:

Image
Super Wonder Boy Mark III / Master System

Bon, respirez un coup, ce n’est que le début, on en reste là pour la première étape. Amusez-vous bien sur Monster Boy (c’est le dernier sorti celui-ci, vous suivez ?) car si le jeu est aussi bien et a pu naitre aujourd’hui, c’est en partie grâce/à cause du bordel total de cette licence, que Sega a géré en mode yolo de compétition. La suite très vite.

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 236
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: La Saga Wonder Boy

Message par mangé par un hibou » lun. 29 nov. 2021 10:43

Cool, vivement la suite

Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

Re: La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » mer. 1 déc. 2021 18:29

Merci Neko ;)
La suite demain si tout va bien

Édit: bon ben tout ne va pas bien donc encore un peu de patience ^^

Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

Re: La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » ven. 3 déc. 2021 13:10

Allez, allez, nous continuons notre exploration de l'univers insaisissable de Wonder Boy

C’est donc sur le second opus de la saga que la transition s’amorce réellement. L’année suivante, en 1987, sort donc en arcade Wonder Boy in Monster Land. Jamais le jeu ne sera mentionné en tant que Wonder Boy II. Nous sommes donc en présence d’un jeu toujours arcade mais vraiment beaucoup plus posé que le premier épisode. L’on reste sur un jeu d’action mais les combats sont à présents à l’épée, avec un soupçon d’aventure qui commence à apparaitre puisque notre héro commence à poil, comme dans le premier jeu mais dispose rapidement de la possibilité d’acheter des équipements auprès de marchands, au moyen de menue monnaie obtenue en détroussant sauvagement ses adversaires. Nous sommes sur du sidescroller pur jus avec tous les éléments de base d’aventure /RPG qui feront le succès de la série. Un virage décisif pour la saga, un choix audacieux pour un jeu d’arcade qui trouvera bien sur sa place sur les consoles de salon.
Impossible de mettre la main sur une photo de borne originale, même via un excellent site d’archivage comme www.arcade-museum.com . Voici néanmoins un visuel présent sur le haut de la borne, qui semble original

Image
De quoi se rincer l'œil avec un tel visuel bien vintage

Et on enchaîne avec un petit screen de phase de gameplay. Le jeu est super en passant, vous pouvez l'acquérir sur Switch à l'aide du très chouette catalogue Sega Ages pour 6,99 €£$ .

Image

Nous avons également l’apparition de nos premiers marchands, avec l’interface t la représentation du marchand toujours présent dans le dernier opus ! On notera que la picole est un élément essentiel de gamedesign dans les années 80

Image

Bien évidemment, les adaptations console vont créer un bordel HALLUCINANT dans la franchise.
Pour ce qui est de la sortie Européenne, pas de soucis, le titre s’appelle Wonder Boy in Monster Land. Un exploit. La version Mark III/Master System est excellente et très proche de l’arcade.

Image

Image

Par contre au japon, c’est Super Wonder Boy Monster World (スーパーワンダーボーイ モンスターワールド)

Image

Image

Il y a eu des adaptations à gogo, sur ZX Spectrum en 1989, toujours aussi dégueulasse (c’est un peu ma limite de tolérance le ZX), d’un Super Wonder Boy in Monster land, version Identique à l’Amstrad CPC, ce qui est un peu la honte pour l’Amstrad pour le coup. La cover est la même, sans l’étiquette « Spectrum Cassette » et le jeu tout aussi moche.

Image

Image
L'ancêtre de la master race. On comprend leur frustration d'aujourd'hui

Nous trouverons également une version Commodore 64 en 1988, ma foi assez sympathique. La jaquette est très proche de la ZX mais le jeu est infiniment plus coloré et jouable

Image

Une version Famicom, adaptation avec force de changements sur la machine de Nintendo, réalisée par Jaleco. L’ambiance, l’univers graphique et d’autres détails ont été modifiés pour cette version, curiosité intéressante que j’aimerais tester.

Image

Image

L’Atari ST a eu droit à sa version, plutôt réussie en 1988 également. C’est toujours du Super Wonder Boy là aussi

Image

Image
(quand les occidentaux ignorent la notion de SD kawaï, ça donne un bébé en couche culottes qui picole et finira en armure complète ^^)

Image

L’Amiga n’est pas en reste avec un très belle version, qui propose de gros sprites bien animés

Image

Ce n’est pas fini, ne partez pas, il reste trois petites versions assez curieuses. La PC Engine en 1987 propose une sublime adaptation, sous le nom Bikkuriman World ビックリマンワールド

Image

Les sprites sont un peu différents, le son est au top, une excellente version à découvrir

Image

Image

Et enfin, cerise sur le gâteau bien trop gros, en 1991, le Brésil nous gratifie d’une exception culturelle de haute volée avec Mônica: No Castelo da Dragao, sorte de fanmod officiel de la version Master System, avec des personnages adapté à la série Monica, grand succès populaire au Brésil, afin de vendre le produit plus facilement. Une vraie curiosité super sympa à découvrir.

Image
Pas facile de trouver des traces de ces raretés magnifiques

Image

Image

Pfouuu, fatiguant toutes ces versions n’est-ce pas ? Et là, nous ne sommes qu’au second opus, l’aventure n’est pas terminée.

Petit mot pour finir ce segment, les musiques ont également cruciales pour la saga, elles sont composées par M. Shinichi Sakamoto, gros gros taff pour l’ambiance général de la série. Il fallait que ce soit dit.
Ne vous inquiétez pas, vous en saurez plus sur les créateurs / créatrices de ces titres en fin de topic ^^
A plus pour la suite

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 236
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: La Saga Wonder Boy

Message par mangé par un hibou » ven. 3 déc. 2021 15:51

Punaise :inlove: :inlove: :inlove:
Merci!!!AU fait la version brésilienne garde les musique d'origine?
Vu que c'est une adaptation de serie, ça reprend pas les musique de celle ci ?

Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

Re: La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » ven. 3 déc. 2021 19:23

Très bonne question, sauf erreur de ma part, ce sont les mêmes thèmes sauf que la version Brésilienne semble bénéficier de la puce sonore de la Mark III. A titre perso, je préfère le son criard et suraiguë que nous avons eu en Europe, ça donne un cachet tout particulier à la console

Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

Re: La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » lun. 13 déc. 2021 10:15

Et paf pastèque, on continue dans les méandres et les circonvolutions de WonderBoy.

Et alors là, on continue à s’enfoncer dans le nawak le plus total, Sega perd la raison et s’englue dans les chiffres et les désignations de son jeu, de façon toujours plus inventive.

Ainsi, nous arrivons ENFIN à une idée de génie, les exécutifs de l’époque se décident à utiliser le système décimal pour s’y retrouver. Des gens brillants à n’en pas douter et qui partent d’une bonne intention : ils décident d’identifier l’opus suivant en numéro III. C’est logique, malgré toutes les versions, jusqu’ici, seuls deux creusets de jeux existent : WonderBoy et WonderBoy Monster Land. Utiliser le III est donc logique. Vous pensez qu’on va aborder le très connu et excellent Dragon’s Trap ?

Malheureux, l’on aborde ici le sympatoche mais oubliable WonderBoy III Monster Lair, titre d’abord sorti sur Arcade en 1988 et probablement le moins mémorable de toute la saga. Il est sympa mais c’est un retour en arrière dans ses propositions, l’on est sur un simple plateformer avec un scrolling forcé agrémenté de scènes de pur shoot à dos de dragon. Bon, le bonheur, c’est qu’on se calme sur les adaptations, beaucoup moins nombreuses. Comme vous êtes gourmands, quelques visuels de l’arcade pas faciles à choper, faut lurker sur des sites japonais pour trouver un peu de matos à ce sujet:

Image
Couleurs chaudes et kawaitude de la série

Ce qui suit, c’est vraiment du porn pour des gens très particuliers mais bon, on pense à vous alors voila

Image
Ce nude des 80's n'aurait pas à rougir face aux onlyfans bien de nos jours

Donc, on est sur du petit jeu finalement assez connu en nos vertes contrés car il a eu une version Megadrive en 1990 en europe tout à fait excellente dans son portage mais qui a probablement déclenché masse de déceptions chez moults joueurs qui comme moi, s’attendaient à de l’aventure en mode Monster Land ou bien Dragon’s Trap. Car ici, point d’armures, ni d’upgrade, un pur jeu d’arcade qui a simplement le tort de souffrir de la comparaison avec les opus contemporains de sa sortie.
Allez, un peu de visuels pour se rafraichi la mémoire sur la version la plus connue en France

Image
Que j'aime la plupart des jaquettes Megadrive :coeur:

Image

Sauf erreur de ma part, le jeu n’a pas connu de sortie en Amérique du Nord. Je commence d’ailleurs à voir en quoi la saga dispose d’une cote d’amour assez intense en Europe et spécialement en France (Remake et nouvel opus représentent) car la Master System, c’était pour ainsi dire le néant aux USA et titre Megadrive n’est purement et simplement pas sorti chez eux (mais p’tete que NEC va aider à combler ça mhhh ??) . A série atypique, circonstances atypiques over 9000.

Image

Bon, on ne va pas se laisser abattre et se dire que c’est aussi simple. Quoi, seulement deux versions pour un jeu oubliable ? Pas la moindre exception pour rendre cela confus, bordélique ?
Mais bien sûr que si, votre curiosité morbide d’amateurs de cinéma bis sera satisfaite à chaque post sur ce topic, même pour les opus mineurs.
Car il reste la PC Engine. Ahhh, la PC Engine, sublime système lui-même empêtré dans sa propre confusion de hardware, nous sauve la mise avec une double sortie et sauve cet opus de la lisibilité simple et claire, même si c’est de manière anecdotique au final.
Au Japon, tout va bien

Image
Design rondouillard et coloré, du plus bel effet

Et là patatra, aux US, car oui, le jeu est bien sorti au US, sur TurboGraphxCD, console que personne n’a eu, c‘est super. Et le titre est expurgé du WonderBoy III donc l’honneur est sauf.

Image
Très beau challenger de la catégorie des jaquettes dégueulasses. Rien ne va

Image

Et voilà les enfants, j’espère que ça vous aura plu. Un peu moins de confusion sur cet épisode, histoire de se nettoyer les synapses mais accrochez-vous pour le prochain épisode, on repart sur les chapeaux de roue.
J'espère que ça vous plait, pas de retour hormis Neko :/

Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

Re: La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » jeu. 20 janv. 2022 19:01

Ça va les darksideux?
Bon, je continue mon thread, surtout que ça va enfin devenir vraiment passionnant, uniquement si j'ai au moins une personne de plus que Neko qui m'encourage dans l'exercice.
Envoyez moi votre Chi pour m'aider à finir ce topic en entamer celui sur Mother ♥️

Avatar du membre
Pierru
Messages : 47
Enregistré le : jeu. 21 oct. 2021 22:51

Re: La Saga Wonder Boy

Message par Pierru » jeu. 20 janv. 2022 20:00

Yes, vivement la partie sur Monster World 3 (que je me refais encore régulièrement) et le récent Monster Boy, qui se permet d'être un des meilleurs de la série.
Pas fan du Dragon's Trap récent par contre (ni de l'ancien, en fait)

Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

Re: La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » ven. 21 janv. 2022 15:31

Ah merci Pierru, toujours là pour sauver la mise ;)
Bon ben grâce à toi et Neko, je me remets au turbin et je vais continuer le topic.
C'est étonnant que tu n'aimes pas Dragon's Trap (je ne juge pas) tellement il est séminal pour la série et même l'influence dans le Metroidvania au sens large.
Mais on pourra échanger sur le sujet après le prochain post ;)

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 236
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: La Saga Wonder Boy

Message par mangé par un hibou » mer. 26 janv. 2022 09:30

Je m'insurge juste sur Monster Lair qui est absolument excellent dans son genre, alors oui c'est pas du zelda 2 like( :mrgreen: ) mais c'est terriblement cool a jouer et avec un mode deux joueur que aucun autre épisode n'as.

Avatar du membre
Pierru
Messages : 47
Enregistré le : jeu. 21 oct. 2021 22:51

Re: La Saga Wonder Boy

Message par Pierru » jeu. 27 janv. 2022 23:07

D'accord avec Neko, supers souvenirs de Wonderboy III sur Megadrive avec des potes entre les phases shmup et les niveaux plus "plateforme". Mais ça remonte à loin. L'avance forcée était un peu cheloue en y repensant.

Sinon Drizzt c'est juste qu'il était trop simpliste dans son evolution au point que je préférerais la plateforme plus simple de l'opus d'avant. (que j'avais fait sur Amstrad en mode quasi monochrome... Super Wonderboy que ça s'appelait, Hum)

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 236
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: La Saga Wonder Boy

Message par mangé par un hibou » jeu. 24 févr. 2022 09:15

DrizztDaermon a écrit :
ven. 21 janv. 2022 15:31
Bon ben grâce à toi et Neko, je me remets au turbin et je vais continuer le topic.
C'est long pour la suite :cote:
En plus une compile a été annoncé
Image

Avatar du membre
DrizztDaermon
Messages : 49
Enregistré le : ven. 1 oct. 2021 18:32

Re: La Saga Wonder Boy

Message par DrizztDaermon » mar. 1 mars 2022 15:26

Bon, je prends mon temps, j'ai plus la motivation d'antan et Elden Ring est si tentant.
Mais nous allons pouvoir aborder le morceau que vous attendez tous, la pierre angulaire de la saga, dont l’importance sera finalement plus large que sur le périmètre restreint de la saga. Une petite analyse va suivre puis nous partirons évidemment sur les muuuuuuultiples versions et confusions confusantes autour du jeu, pas d’inquiétudes !

Donc, l’opus qui va suivre a non seulement chamboulé toute la licence Wonder Boy mais a insufflé de nouvelles idées de gameplay et de gamedesign dans le genre qu’on appellera plus tard le MetroidVania.
Loin de moi l’idée de faire de Wonder Boy III, car c’est de lui que nous allons causer ^^, le fondateur d’un style de gamedesign définissant le MetroidVania. Ce titre est une pièce importante à la caractérisation du genre, au raffinement progressif de ses codes. Les grands anciens du genre sont, surprise incroyables, Metroid et Castevania II, Simon’s Quest, tous deux sur Nes. Dans un sens, Zelda II fait également partie du creuset du genre, à savoir un jeu de plateforme-aventure en 2D, vu de coté qui propose un monde relativement ouvert (pas d’enchainement de level, comme c’était la tradition à l’époque, à l’instar d’un Mario ou d’un Alex Kidd in miracle World) où les différents segments s’ouvrent au fur et à mesure que le personnage glane des objets et des compétences. Le genre propose souvent des équipements modulables, des marchands, des quêtes, parfois du level up et des mécaniques RPG. Il s’agit là d’une brève définition, des ajouts et spécificités existent dans tout un tas de titres, notamment modernes puisque le genre est aujourd’hui largement plus représenté qu’à ses débuts.

Qu’a donc apporté ce cher Wonder Boy III ? C’est assez difficile à estimer précisément, sachant que cette période de la fin des année 80 était propice aux essais divers et aux tentatives de gamedesign, très souvent satisfaisante, à l’instar de Battle of Olympus, Les Goonies II ou autre Faxanadu. Ces jeux ont tous un charme et des propositions très cools pour l’époque n’hésitez pas à y jeter un œil si vous ne les connaissez pas.
Ce que j’identifie comme de belles propositions à WBIII, c’est la notion de hub central, matérialisé par le village que l’on atteint tôt la séquence d’intro achevée. Également, les différentes transformations intègrent, en plus de capacités spécifiques au combat, la notions de clefs pour franchir des obstacles : la petite taille de l’homme-souris permets de marcher sur certaines surfaces et dans les passages exiguë, l’homme-piranha peut nager librement etc.

Des fonctionnalités évidentes aujourd’hui mais assez novatrices à l’époque et surtout merveilleusement intégrées au jeu.
Bien, revenons donc au cœur du sujet avec cette fois, notre cher catalogue de versions:

Alors, d’entrée de jeu c’est les embrouilles. Malgré moult recherches, voilà donc la sortie de Wonder Boy III : Dragon’s Trap en 1989, en occident, sur Master System. Mais voilà, impossible de trouver son équivalent sur Mark III, pas de jaquette japonaise, rien. Le jeu a pourtant bien un titre (différent de l’occident, je vous rassure) avec un magnifique Monster World II, qui est disponible sur Game Gear en 1992, au japon et en occident.
Gros choc donc, pas de Wonder Boy III en version japonaise à se mettre sous la dent. C’est foutrement perturbant puisque l’on est sur la clef de voute de la saga. Si quelqu’un arrive à trouver des éléments à ce sujet, n’hésitez pas. Florilège de visuels, bande de mateurs compulsifs


Image

Image

Image

Et nos fameuses versions Game Gear, jamais testé mais probablement sympa comme tout

Image

On note que la mentionne III disparait du titre, pour plus de clarté et de cohésion dans la licence ^^

Image

Très sympa cette cover jap.
Les musiques de cet opus sont encore plus remarquables qu’avant et vont devenir iconiques de ce pinacle de la série.
Mais dites-moi, vous reprendrez bien un peu de PCEngine et de Brésil non ? Vous croyez vous en tirer aussi facilement ?
Sur TurbographX donc chez nos amis ricains, on est sur un petit Dragon’s Curse en 1990. Et encore une fois, le pays de Steven Seagal fait preuve du meilleur goût en matière de cover

Image

L’écran titre est cependant assez classe

Image

Et là, accrochez-vous à ce qui vous sert de sous vêtement, la version japonaise sur PCEngine, dans un élan de clarté absolu, est appelée ADVENTURE ISLAND. Voilà. Adventure Island, comme la saga qui évolué de son coté sur les machines de Nintendo. Donc, cet Adventure Island n’a rien à voir avec les Adventure Island Nes/Snes, même si la série a un lien de filiation avec Wonder Boy premier du nom. Bon, vous suivez ou quoi, c’est pourtant limpide et ultra logique

Image

Très chouette cover, même si le titre n’a AUCUN SENS PUTAIN !!!
La version PCEngine est excellente, notamment au niveau de la qualité sonore, même si j’ai une préférence toute personnelle pour l’OST master System, probablement par nostalgie et par amour pour le chip sonore de cette console, que je trouve absolument charmant.

Prochain épisode, un peu d'hémisphère sud, histoire d'en apprendre un peu plus sur les dérivés surprenants de la franchise.

Avatar du membre
TennenRishin
Messages : 66
Enregistré le : sam. 2 oct. 2021 13:26
Localisation : Junkyard

Re: La Saga Wonder Boy

Message par TennenRishin » dim. 3 avr. 2022 22:51

Génial ce que tu fais ici Drizzt ! :inlove:
D'autant plus que j'apprends beaucoup car je ne connais pas du tout cette licence.

Merci pour la lecture. :cote:
Image

Avatar du membre
Ikki
Messages : 28
Enregistré le : mer. 15 déc. 2021 20:35

Re: La Saga Wonder Boy

Message par Ikki » sam. 21 mai 2022 15:17

Je me permets de poster une vidéo de l'excellent StrafeFox.


Répondre