[England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Tout sur le cinéma européen, parce que lui aussi est intéressant.
Répondre
Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 179
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

[England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par mangé par un hibou » mer. 27 oct. 2021 21:20

Sortie aujourd'hui du nouveau Edgar Wright.
Alors j'ai trouvé ça moyen, super sur la forme, mais extrêmement raté sur le fond (vu en avant première à Strasbourg)
Et vous ???

Avatar du membre
Lionel Roudoudou
Messages : 47
Enregistré le : mer. 27 oct. 2021 15:14

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par Lionel Roudoudou » mer. 27 oct. 2021 22:13

Pas encore vu celui-ci mais ta description ne pourrait-elle pas convenir à bien des films du réal (Baby Driver en tête) ? :mrgreen:

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 179
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par mangé par un hibou » mer. 27 oct. 2021 23:28

Mmm, pas forcément je trouve que Shaun/hotfuzz/Scott se tienne bien.
Le dernier pub était excellent mais le dialogue final, oui c'était maladroit et ça gachait un peu le film.
Babydriver c'était ultra classique .
Oui a chaque fois la forme est excellente, et la musique aussi. Mais sur last night in Soho, t'as un gros point où flou ou illogique.
Du coup ça m'a complètement sorti du film, ça et les fantômes numérique lowcost.
Bref soit j'ai rien compris et c'est largement possible soit c'est mal écrit.

Avatar du membre
Lionel Roudoudou
Messages : 47
Enregistré le : mer. 27 oct. 2021 15:14

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par Lionel Roudoudou » jeu. 28 oct. 2021 18:34

En fait, je pensais surtout à Scott Pilgrim (que j'avais trouvé insupportable) et Baby Driver, qui m'était apparu assez vain, en dépit d'un chouette début. Wright faisant pourtant, paradoxalement, partie des réals dont chaque nouveau projet m'émoustille néanmoins. Va comprendre... ;)

Avatar du membre
feroner
Messages : 781
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015 17:52

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par feroner » sam. 30 oct. 2021 09:59

J'aime bien Wright même si C'est vrai que des fois comme pour Baby Driver la forme prend le pas sur le fond. Mais ça me gêne pas il y a tellement de films et surtout des séries ou c'est l'inverse. Et il a ce truc pop fun coloré qui te chope la rétine comme très peu d'autres que lui ont.
Je vais aller le voir au cinéma ce week-end.

Avatar du membre
feroner
Messages : 781
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015 17:52

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par feroner » sam. 30 oct. 2021 10:03

J'aime bien Wright même si C'est vrai que des fois comme pour Baby Driver la forme prend le pas sur le fond. Mais ça me gêne pas il y a tellement de films et surtout des séries ou c'est l'inverse. Et il a ce truc pop fun coloré qui te chope la rétine comme très peu d'autres que lui ont.
Je vais aller le voir au cinéma ce week-end.

Avatar du membre
feroner
Messages : 781
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015 17:52

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par feroner » dim. 31 oct. 2021 16:30

Ca y est je l'ai vu et j'ai trouvé très sympatoche. Alors oui dans le fond ca raconte pas grand chose et puis le coup des visions faut pas cherché une explication c'est comme et puis c'est tout. J'ai tout de suite été pris par cette histoire Thomasin McKenzie que je découvrais y est pour beaucoup. On s’attache tout de suite a elle. Le rythme est bon on s’ennuie pas et la réalisation est au top comme d'habitude. C'est un faux film d’horreur ca tombe bien je déteste ca, par contre il y en a qui vont être déçu. Anya Taylor-Joy a vraiment un physique et surtout un visage très spécial a la fois désirable et en même temps assez flippant. Comme souvent dans les films Anglais il y coté puritain mais bon j'ai passé un e très bonne séance de ciné.

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 179
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par mangé par un hibou » mer. 10 nov. 2021 11:48

feroner a écrit :
dim. 31 oct. 2021 16:30
Alors oui dans le fond ca raconte pas grand chose et puis le coup des visions faut pas cherché une explication c'est comme et puis c'est tout.
Ouaip , mais non.
A ce compte là tu pardonne a quasi tout les films d’être mal écrit car la forme est cool.
Parceque bon ,je pointe le pouvoir, mais le message féministe est juste contre productif tant au final tu trouve que Sadie c'est une connasse et que ces victimes tu les plains a mort.

Avatar du membre
feroner
Messages : 781
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015 17:52

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par feroner » mer. 10 nov. 2021 18:32

mangé par un hibou a écrit :
mer. 10 nov. 2021 11:48
feroner a écrit :
dim. 31 oct. 2021 16:30
Alors oui dans le fond ca raconte pas grand chose et puis le coup des visions faut pas cherché une explication c'est comme et puis c'est tout.
Ouaip , mais non.
A ce compte là tu pardonne a quasi tout les films d’être mal écrit car la forme est cool.
Parceque bon ,je pointe le pouvoir, mais le message féministe est juste contre productif tant au final tu trouve que Sadie c'est une connasse et que ces victimes tu les plains a mort.
Comme je peut pardonner un film tout moche si le fond me plain. J'aime ce twist a la fin tu crois que tu es encore en train de regarder un film féministe basique et en fait non.

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 179
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par mangé par un hibou » sam. 13 nov. 2021 10:34

Bon en tous cas le film de semble pas marché.

Avatar du membre
feroner
Messages : 781
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015 17:52

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par feroner » dim. 14 nov. 2021 11:19

mangé par un hibou a écrit :
sam. 13 nov. 2021 10:34
Bon en tous cas le film de semble pas marché.
C'est ni un remake ni une suite du coup ca marche pas. C'est d'une tristesse.

Avatar du membre
Lionel Roudoudou
Messages : 47
Enregistré le : mer. 27 oct. 2021 15:14

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par Lionel Roudoudou » dim. 14 nov. 2021 14:19

Ou, folle idée, peut-être le bouche à oreille indique-t-il que le film n'est pas si bon que ça ? :gene:

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 179
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par mangé par un hibou » lun. 15 nov. 2021 00:27

Ben pas du tout au contraire, je crois que je suis l'un des seuls à être dérangé par l'écriture au fraise du film.
A croire que le jet de paillettes marche toujours.

Avatar du membre
Cherycok
Administrateur du site
Messages : 4634
Enregistré le : mer. 28 mai 2008 16:58
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par Cherycok » lun. 15 nov. 2021 08:20

C'est pas une science exacte que film qui marche = bon film. Souvent c'est même en général le contraire ^_^

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 179
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par mangé par un hibou » mar. 16 nov. 2021 14:07

Ha bon ENDGame c'est pas le meilleur film du monde ? :berk1:

Avatar du membre
Cherycok
Administrateur du site
Messages : 4634
Enregistré le : mer. 28 mai 2008 16:58
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par Cherycok » mer. 17 nov. 2021 07:24

je ne sais pas, je ne l'ai pas vu celui là :hehe:

Avatar du membre
Goldanus
Messages : 106
Enregistré le : sam. 23 janv. 2021 17:04

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par Goldanus » lun. 22 nov. 2021 12:42

Pure déflagration sensitive sortie de nulle part (j’aurais pas parié 1 kopek sur le fait que Wright joue sur ce terrain-là) Last Night in Soho est une balade onirique anxiogène qui se transforme petit à petit en gros train fantôme hirsute et coloré. A ce titre, quel dommage que les représentations de la menace soient aussi ternes et peinent à tenir à même niveau l’intérêt pour l’enquête, gros contraste entre le réel contaminé par le chelou et les grosses virées dans les 60’s et ses fantômes autour de set pieces abstraites hypnotiques. Heureusement que le film retombe superbement sur ses pattes lors d’un climax aussi furibard en sans gène qui magnifie complétement ses monstres en leur donnant un sens.
Le problème du film est son enquête articulée autour de personnages fonctions et cette menace qui feint le petit film d’horreur modeste avec ses tentatives de jump scares peu habiles et ses fantômes lookés playschool qui s’invitent dans son quotidien. Le design de cette menace est à l’image de tous ces aires horrifiques que peut se donner le film, terne. Ça se montre du bout des doigts dans des scènes numériques pas très jojo dans des situations vues milles fois. Tout ceci amoindris un choui la perfection du reste.
C’est d’autant plus préjudiciable que l’idée que « le personnage de cidrolin » soit contaminé par la violence subie par « le duc d’auge » sert admirablement le sous-texte empathique du film, et du choix fait par l’héroïne lors de la superbe résolution, aussi rococo que poignante.
Par contre, là où le film excelle c’est dans l’abstraction filmique. Dans cette façon de lier le fait divers, la reconstitution et le fantasme d’une époque dans le même élan sensitif. Une danse cotonneuse et endiablé ou tout (TOUT) s’articule dans le même mouvement. Le sound design du film est hallucinant et toutes ces scènes irradient littéralement la gueule de mouvements et d’idées, on se perd avec l’héroïne dans un cauchemar hypnotique ou tout le dialogue meta entre le rêve d’une époque figé dans sa représentation la plus glamour et la réalité sordide de ses victimes qui l’ont peuplé s’exprime par l’image et le son.
Dialogue meta complétement relayé par le choix de l’icône Diana Rigg dans le rôle de la proprio, sa présence donne un superbe écho à cette belle histoire triste d’une fleur qui s’est fanée dans le caniveau à une époque où tout était beau.
Le film se rattrape complétement aussi dans son climax qui frôle avec le grotesque. Un final furibard et criard qui magnifie l’imagerie « chair de poule terne » que pouvait avoir la menace jusque-là tout en leur donnant une voix et un sens. Dernière escale mouvementé » d’un train fantôme empathique aux textures originales et précieuses.
Un film qui hante, comme un voyage rêvé intense plein de mouvements et de tendresse pour ses sujets. Une pellicule fiévreuse, inventive, rythmé et touchante. Un grand film qui te colle des étoiles pleins les mirettes et qui se regarde avec des jumelles en cœur. Une odyssée intérieure captivante planquée dans un film d’horreur viteuf (sur ce plan je sauve vraiment la dernière scène que j’ai trouvé magique). Le genre à l’Anglaise dans ce qu’il a de mieux. A mettre dans le top 3 du réal. AMHA.
Image

Avatar du membre
mangé par un hibou
Messages : 179
Enregistré le : dim. 21 févr. 2021 08:41

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par mangé par un hibou » mar. 23 nov. 2021 13:19

Revue, et la seconde vision met en lumière d'autres problèmes.
Bref j'aurais pas du, mais j'aime bien la réalisation.

Avatar du membre
Goldanus
Messages : 106
Enregistré le : sam. 23 janv. 2021 17:04

Re: [England] last night in Soho de Edgar Wright (2021)

Message par Goldanus » mar. 23 nov. 2021 15:17

La réal est TRES chouette parce qu'elle est aussi véhicule de sens, le cœur du film est littéralement contenu dans ses scènes oniriques hallucinantes.
Mais oui, tout ce qui tourne autour, dans le coté "récit traditionnel"/enquête du film est très mhmmm.... fonctionnel. Rien de plus. Peut-être moins... mais rien de plus.
Image

Répondre