[CritiK’Express] Feast (2005)

Dans un bar perdu au fin fond du Texas, la soirée se déroule paisiblement quand brutalement, la nuit tourne au cauchemar. A quelques pas de là, des créatures mutantes, affamées, se sont échappées d’une base de recherche militaire… Et elles ont faim de chair humaine…

 

Avis de Cherycok :
Feast est l’un des longs métrages issus du programme Project Greenlight, créé par Matt Damon et Ben Affleck, qui officient d’ailleurs comme producteurs exécutifs du film. Le Project Greenlight est un concours lancé chaque année à destination des jeunes créateurs de scénarios, en collaboration avec la société de production Miramax.
 
Ceux qui aiment une nuit en enfer et le gore vont être servi, Feast en est un quasi remake. Des personnages coincés dans un bar vont devoir tenir tête à des monstres sortis de nulle part. Après une présentation des personnages utilisant d’images arrêtées, c’est un vrai déluge. C’est gore, c’est crade, c’est fait façon old school (pas d’effet numérique !), c’est super bien foutu et le film n’épargne personne.
 
L’humour con con (la castration), les aliens obsédés, c’est ultra gore (le splat de tête à la fin est énorme), ça se prend pas au sérieux. Bref, un splatter bien fun comme je les aime.

 

  

  
Titre : Feast
Année : 2005
Durée : 1h35
Origine : U.S.A
Genre : Horreur / Gore / Comédie
Réalisateur : John Gulager

Acteurs : Balthazar Getty, Henry Rollins, Navi Rawat, Judah Friedlander, Krista Allen, Josh Zuckerman, Clu Gulager, Jenny Wade


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

5 Comments

Add a Comment
  1. Ah ben c’est marrant ça ! Je l’ai vu il y a 2 jours et je voulais le chroniquer pour lui mettre un 8/10 et, avant de m’y atteler, je regarde sur le site et je tombe sur cette chronique ( hyper courte soit dit en passant )! En tout cas je rejoins tout à fait ton avis ! Ce film est un très gros moment de fun et nous prend à contre pied du début à la fin. J’ai adoré, jusqu’au dernier plan du film ( la voiture ) totalement débile. Une très très bonne surprise ( j’n’en avais pas entendu parler, et en achetant le dvd je m’attendais à un nanar de monstre ). En cinq mots : Jouissif, Prenant Et Très Drole.

    PS : Ames sensibles s’abstenir, ça tache sévère !

  2. En fait, cette chronique est un vieux machin récupéré d’un avis fait à la va vite sur le forum. Si jamais tu veux en faire une chronique plus consistante, libre à toi, je virerais ma fiche avec plaisir, je rajouterais juste mon petit avis à la fin du tien.

    C’est toi qui voit mec, comme je t’ai dit dans les mails, tu chroniques ce que tu as envie 😉

  3. Ouais ce Feast (découvert y a pas mal de temps pour ma part, à la sortie US des suites) est très fun, tout le monde a l’air de s’éclater, le début avec la présentation des personnages est énorme, ça tâche sévère et on rigole. Dommage que les deux suites soient d’un niveau totalement différent…

  4. J’ai bien aimé ce film aussi.
    Seul regret : la caméra tremble trop parfois. On ne comprend pas ce qui se passe. Et j’ai trouvé ça dommage parce que le reste est bien fun, mais j’ai du mal avec la “shaky cam”

    Et franchement ils auraient mieux fait de partir dans un truc de ce genre pour les films Resident Evil…
    Peut être plus sérieux et avec d’autres types de bestioles, mais pas dans leur délire futuriste naze avec plein de ralentis à la Matrix…
    Je sais que dans chaque jeu Resident Evil on finit par débarquer dans un labo secret, mais la majeure partie des jeux a lieu dans un endroit confiné plus classique et inquiétant, sombre.
    Comme un manoir.
    Un bar.
    Des rues désertes.
    Un commissariat désert.
    Un bateau.
    Une île déserte avec prison, forêt, usine abandonnée
    (oui, je trouve que les jeux Revelations sont un peu revenus à des trucs inquiétants que j’aime^^)

  5. Ah je précise que j’ai vu la version non-censurée. Je ne sais pas trop ce qu’il y a en plus par rapport au cut d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *