[Film] Tomie VS Tomie, de Kubo Tomohiro (2007) - Dark Side Reviews

[Film] Tomie VS Tomie, de Kubo Tomohiro (2007)

Le nombre de Tomie s’est multiplié. Le problème, c’est que pour rester en vie et en forme, elles ont besoin de la chair et du sang de la Tomie originale.


Avis de Rick :
Ah Tomie. Il était temps, des années après, que je me mette enfin à écrire sur cet opus, 7ème opus principal, 8ème en tout. Après sept films à la qualité plus que variable, allant du très bon (Tomie Forbidden Fruit, Tomie Rebirth) au catastrophique (Tomie Revenge), en passant par le sympa (Tomie Replay, Tomie Beginning) et l’ennuyeux (Tomie), on avait un peu fait le tour de la saga. Mais voilà qu’un petit nouveau de plus arrive dans la saga, Kubo Tomohiro, à la fois à la mise en scène et au scénario, et qu’avec lui, il a une idée ! Une seule certes, mais une sacrée idée ! Si l’on coupe un bras à Tomie, une deuxième poussera à partir de ce bras. Pourquoi, après tant de films, aucun métrage n’a eu l’idée de mettre en image la rivalité entre les différentes Tomie, comme ce fut le cas dans le manga ? Mystère ! Toujours est-il que Kubo Tomohiro lui arrive, et a cette idée. Il invente un petit prétexte, et c’est parti pour un épisode court, et malheureusement, très décevant et ennuyeux passé son idée de départ. Car avoir une idée, c’est cool, c’est bien, surtout dans la saga Tomie qui s’essouffle depuis quelques opus. Savoir exploiter son idée et l’insérer dans un récit intéressant, c’est encore mieux non ? Alors passez votre chemin. Tomie VS Tomie donc, c’est un poil mieux que Tomie Revenge, mais en terme d’ennui, ça se situe juste à côté du premier opus de la saga. Mais commençons par le commencement. Ici donc, on nous invite à suivre l’histoire de Kazuki, qui essaye de mettre de l’ordre dans sa vie suite à la mort dans un accident de sa petite amie. Il se trouve un petit boulot dans une usine. Et bien entendu, sur place, une jeune femme, Tomie, se présente à lui, et ressemble comme deux gouttes d’eau à sa défunte petite amie.

Oui, avec un point de départ pareil, ce n’est pas avec cet opus que la saga Tomie va se renouveler. Seul petit point de nouveauté, le jeune homme prenant la fuite car troublé, cela rend Tomie perplexe, la jeune femme n’étant pas habitué à voir un homme lui résister. Un problème en entrainant un autre, Tomie a un autre souci de taille sur le dos. Elle s’est régénérée de manière « impure » va-t-on dire, et doucement, elle se dégrade. Elle est donc à la recherche de la vraie Tomie, l’originale, afin de retrouver son état normal. Et pour compliquer un peu tout ça, les collègues de travail de Kazuki tombent sous le charme d’une autre Tomie, qui a le même but. Avec une telle base, comment se rater ? Simple, en ratant son rythme d’une part, en livrant un film pas bien passionnant, mais surtout en mentant aux spectateurs avec le titre même du film. Oui, Tomie VS Tomie. Ça sonne bien comme ça, et ça a une justification dans la saga. Mais à l’image de tous ces versus, comme Alien VS Predator ou bien Freddy VS Jason, le fameux combat, le spectateur va l’attendre un long moment, et une fois là, il ne durera que quelques petites minutes. Pire, il n’est pas vraiment au cœur du récit ni vraiment important, puisqu’au final, ce ne seront que deux Tomie, toutes les deux avec le même but, et celui-ci n’est pas de s’entre-tuer, mais de trouver la vraie Tomie, pour survivre. Oui, le versus est au final totalement inutile, et ne vient là tout à coup que pour justifier le titre, avant que le film ne passe à autre chose.

Le versus ne sera pas le final, ni la finalité. Une catastrophe donc ? Oui et non. Oui car le métrage déçoit totalement, et ne passionne jamais réellement, mais non car malgré tout, quelques scènes s’en sortent honorablement, et Abiru Yû livre une prestation plutôt honnête dans le rôle d’une des Tomie. Peut-être que le fait que son personnage soit plus présente et un peu plus développé que l’autre Tomie, jouée par Matsuoka Emiko, joue en sa faveur, et c’est même probable. Vers la fin, on pourra même dire que quelques scènes sanglantes s’invitent dans le récit et deviennent alors plus intéressantes que tout ce qui avait précédé, réveillant le spectateur. Dans ces rares moments, le métrage retrouve quelque peu l’ambiance étrange qui est censée émaner de la saga. Tardivement malheureusement. Mais Tomie VS Tomie manque de tension de manière générale, de sursaut, et même son ambiance n’est pas si réussie que ça la plupart du temps, la mise en scène manquant clairement de génie et ne dynamisant pas un récit déjà lent. Pas étonnant qu’après un tel résultat, la saga n’a eu droit à un nouvel opus que 4 ans plus tard, au lieu du traditionnel 1 an. Un opus qui aurait donc pu mettre un terme à la saga.

LES PLUSLES MOINS
♥ Abiru Yû plutôt pas mal en Tomie
♥ Quelques scènes sympas sur la fin
⊗ Long et ennuyeux la plupart du temps
⊗ Un versus ? Ça ?
⊗ Rien de franchement neuf au final
note8
Un nouvel épisode peu utile, un peu mensonger sur la marchandise, et pas franchement passionnant. Totalement dispensable.



Titre : Tomie VS Tomie – 富江VS富江

Année : 2007
Durée :
1h25
Origine :
Japon
Genre :
Horreur
Réalisation : 
Kubo Tomohiro
Scénario : 
Kubo Tomohiro d’après Itô Junji
Avec :
Abiru Yû, Arakawa Chika, Hachinohe Toru, Ito Yozaburo, Kajiwara Aki et Matsuoka Emiko

 Tomie vs Tomie (2007) on IMDb


Galerie d’images :

A propos de Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017