[Film] The Bravest Escort Group, de Tao Ming-Xi (2018)


Durant la Dynastie Qing, un Général du Ming engage un groupe de célèbres mercenaires afin d’escorter sa fille et son fils le long de la rivière Qingyi. Afin de semer les doutes chez de potentiels assaillants, ils décident de créer des leurres…


Avis de Cherycok :
Pour ceux qui ne le sauraient pas, le wu xia pian, ou film de sabre chinois pour simplifier le truc, est un genre cinématographique apparu dans le cinéma chinois dès les années 1920 et popularisé par le cinéma de Hong Kong dès les années 60. S’inspirant des films de sabre de l’âge d’or japonais, ils ont été adaptés à la culture chinoise entre autres par la Shaw Brothers. Et cela va faire 60 ans que ce genre a une place importante dans le cinéma de Hong Kong et maintenant chinois, bien qu’ayant eu des hauts, des bas, et des périodes de creux. J’avoue, le tournant qu’a pris le genre avec le succès mondial de Tigre et Dragon et les nombreux films à gros budget que cela a engendré (Hero, Le Secret des Poignards Volants, Wu Ji, …) m’a un peu fait décrocher, ma préférence allant vers les productions plus modestes, plus brutes, préférant l’efficacité à l’esthétisme brut. Oui, sans faire l’apologie du « c’était mieux avant », je suis plus attiré par un wu xia pian des années 90. Et c’est pour ça que The Bravest Escort Group m’a tout de suite attiré. Il a beau être sorti en 2018, il n’en demeure pas moins très proche des bobines du genre produites 25 ans auparavant.

Dur de trouver des informations sur The Bravest Escort Group. Il n’est référencé ni sur IMDB, ni sur HKMDB à l’heure où j’écris ces lignes. Et des recherches google ne donneront que quelques maigres liens vers des posters, une bande annonce, et quelques maigres avis amateurs ci et là. Le film semble être sorti dans une indifférence quasi-totale en cette heure où seuls les gros blockbusters ou les dernières productions de Jackie Chan semblent avoir une place de choix au box-office chinois. Pourtant, le casting du film est loin d’être dégueulasse : Fan Siu Wong (Ip Man, Story of Ricky), Xing Yu (Crazy Kung Fu, Ip Man, The Wrath of Vajra ), Ray Lui (Le Parrain de Hong Kong, The Suspect), Andrew Lin (Blacksheep Affair, 2000 AD), Ken Lo (Drunken Master 2, My Father is a Hero), ou encore ce bon vieux Leung Kar-Yan (Warriors Two, Miracle Fighters). Certes, le temps de présence à l’écran de ces deux derniers briscards est des plus limités, mais ils sont néanmoins d’anciennes gloires du cinéma de Hong Kong qu’on a toujours plaisir à retrouver. Et puis, voir Fan Siu Wong et Xing Yu balancer de la tatane, ça vaut toujours le coup d’œil, surtout qu’ils sont secondés par d’excellents acteurs chinois tels que Chen Zhi Hui (Fearless, Ip Man) ou encore la jolie Xu Dongmei (Little Big Soldier, A Roar of Wolf Troops) qui manie l’arc avec une grande maestria.
Un casting donc sincèrement efficace pour un petit wu xia pian qui vaut vraiment le coup d’œil, sentant bon l’odeur des All Men Are Brothers (1993), Blade of Fury (1993) et autres The Assassin. Car même s’il reste très classique dans son histoire, dans la construction de celle-ci, il fait preuve d’une efficacité redoutable, notamment dans sa deuxième moitié.

La mise en scène de Tao Ming-Xi (The Making of a Man, Hero of the River) est bonne. Jolis décors, jolis costumes, jolie photographie, et ce malgré un budget qui semble à des années lumières des blockbusters chinois du genre. Le film se divise clairement en deux parties, bien distinctes. La première est clairement la moins bonne. On nous y présente en gros les nombreux personnages, certains n’étant là que pour venir montrer leur cabine afin de faire plaisir aux nostalgiques (Leung Kar-Yan et Ken Lo donc), on rajoute un peu d’humour pas des plus réussis (voir nul par moment), et on constate avec stupeur que Fan Siu-Wong semble figé dans le temps, avec sa tête d’éternel minet malgré ses 45 ans. Une première partie qui en soi n’a rien d’extraordinaire si ce n’est quelques légers combats venant apporter du rythme et qui vont surtout nous teaser la seconde moitié du film ou The Bavest Escort Group va prendre toute son ampleur.
C’est simple, dans les 45 dernières minutes, nous sommes dans du fight quasi non-stop. Et ça fait du bien de voir du fight comme ça, pas prétentieux, qui cherche juste à être efficace, et qui au final envoie bien du lourd. Les combats sont nerveux, le montage est assez rapide mais sans être trop cut, les jolies chorégraphies restant, pour le coup, complètement lisibles, pour un résultat à l’écran excellent. L’humour de la première moitié va laisser place ici à quelque chose de plus sombre, plus violent, avec des combats tous plus épiques (au sens dramatique du terme donc) les uns que les autres. On sort du film avec un sourire jusqu’aux oreilles, et c’est quelque chose qui en dit long sur le très bon moment qu’on vient de passer.

LES PLUSLES MOINS
♥ Les scènes d’action
♥ Le casting
♥ Nerveux et efficace
⊗ Certains CGI
⊗ La première partie en deçà
The Bravest Escort Group est un très bon wu xia pian qui privilégie l’efficacité à l’originalité. Les 45 dernières minutes valent à elles seules le détour et on n’espère qu’une chose, c’est qu’une suite voit le jour comme la fin du film le laisse supposer.



Titre : The Bravest Escort Group / 天下第一镖局
Année : 2018
Durée : 1h30
Origine : Chine
Genre : Wu Xia Pian
Réalisateur : Tao Ming-Xi
Scénario : Tao Ming-Xi

Acteurs : Fan Siu-Wong, Ray Lui, Xing Yu, Andrew Lin, Ken Lo, Leung Kar-Yan, Che Yongli, Lanni Li, Chen Zhi Hui, Shi Yanneng, Xu Dongmei, Sun Mingming




















A propos de Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

13 Comments

Add a Comment
  1. Un lien pour le trouver ? Merci 🙂

  2. Oui alors celui-là il me fait envi un wu xia pian sans sans effets numérique.
    Ma période préféré du genre c’est plus début 70 avec les film de Jo Wei, Ho Meng Hua, liu Chia Liang, Chu Yan enfin ceux avec des peruque pas possible et des vieux maitre qui ont de gros sourcil.

    1. Chu Yuan et Lo Wei c’est mieux comme ca

    2. Il y a quelques effets numériques, dont un bien raté sur la dernière scène. Tu comprendras ce que je veux dire si tu le vois. Mais effectivement, le film ne joue pas sur le tableau du gros spectacle avec des milliers de figurant et autres batailles soit disant grandioses sur fond vert.

  3. Au fait ca a pas grand chose a voir mais Raymond Chow est mort ce Week End.

  4. Je prends direct, je ne connaissais pas, merci Cherycok!!

    1. Avec grand plaisir. Comme je dis dans ma critique, le film semble complètement méconnu. Mais sans être un grand film, le divertissement est vraiment bon.

  5. Vous le trouvez où les gars? c’est gentil de donner envie au gens de voir des films introuvables! XD

    1. Remonte un peut et regarde ma réponse au message de « Cédric » 😉

      1. haha il y a un cadre blanc sans texte, j’ai bien tenté sur surlignage mais rien n’apparait ….

        1. Tu as pas une video youtube ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017