[Film] Les Kaïra (2012) - Dark Side Reviews

[Film] Les Kaïra (2012)

Mousten, Abdelkrim et Momo sont potes depuis l’enfance et n’ont jamais quitté leur cité de Melun. Ils ont les mêmes problèmes : célibataires, sans motivation ni ambition. C’est alors qu’ils découvrent une annonce de casting pour devenir un acteur de films pornographiques. Ils pensent alors avoir trouvé le meilleur métier du monde qui leur apportera filles et argent…

Avis de Cherycok :
Les comédies françaises, c’est souvent un terrain assez miné. Il y en a beaucoup qui sortent mais rares sont celles qui retiennent vraiment l’attention, certaines étant même parfois de vrais calvaires. Alors lorsque le sujet du film nous raconte comment trois racailles d’une banlieue pourrie de Melun veulent devenir des stars du porno pour « ken » de la bonne meuf et pour se faire du max de pognon, il y avait de quoi se méfier. Néanmoins, la bande annonce était plutôt bien faite et rigolote, assez en tout cas pour que je m’y intéresse.

A la base les Kaïra, c’est une web série de Canal+ créée en 2009 par Franck Gastambide, aussi réalisateur et acteur dans le film, qui a rencontré un tel succès qu’elle a été diffusé en clair sur la chaine et a eu droit à plusieurs saisons. Et du coup, en 2012, un film voit le jour en reprenant les mêmes personnages.
C’est sur eux que le film repose, leurs personnalités différentes, leurs conflits complètement infantiles, leur joute verbale inimitable et parfois dure à décrypter pour le commun des mortels, le verlan à la sauce « caille-ra » n’étant pas une science exacte… Bref, un trio haut en couleur composé de Abdelkrim le faux gros dur, Mousten la racaille au cœur tendre et Momo, le nain au sexe proéminant. De nombreuses personnalités du cinéma se sont d’ailleurs invités dans le film et les cameos sont nombreux. Outre Eric Cantona qui interprète un entraineur d’une équipe de foot composée uniquement de nains, on citera par exemple Elie Semoun dans son propre rôle, Armelle en organisatrice de partouze réservée aux gros sexes, François Damiens en patron de boite de films pornos, ou encore l’actrice X Katsuni dans son propre rôle également.

Alors, est-ce que cet humour de la cité fonctionne ? Oui et non à vrai dire. Il est clair que certaines scènes sont tout simplement hilarantes avec ces personnages hauts en couleurs, à commencer par celles où apparait le personnage de Ramzy Bedia, une sorte de rappeur au QI d’huitre qui se prend pour une star et qui règne en tyran sur la cité. D’autres passages complètements cons (il faut dire ce qui est) arrive souvent à nous faire sourire car les interactions entre les différents protagonistes sont bien réussies. La scène du casting pour le film porno est d’ailleurs une des meilleures scènes du film.
Néanmoins, d’autres passages sont bien plus plats, limite ennuyeux, avec des pseudos histoires d’amour kitchissimes au possible, même si voulues ainsi je pense, d’autres scènes qui s’étirent un peu en longueur à l’instar du concert de rap dans la deuxième moitié du film. Les amateurs de ce genre de musique doivent sans doute être aux anges mais lorsqu’on n’aime pas, on trouve le temps un peu long… Dommage également que la scène finale soit un peu too much et nous laisse une impression un peu bizarre, heureusement rattrapée par l’ultime scène du film et les quelques extraits supplémentaires durant le générique de fin.

Quoi qu’il en soit, Les Kaïra est loin d’être la comédie de l’année. Certes on rigole assez régulièrement de par ses scènes qui osent pas mal de choses à la limite du trash, mais c’est le genre de film où presque toutes les scènes funs se trouvent déjà dans la bande annonce. Il a pourtant rencontré son petit succès, dépassant le million d’entrées en salles, mais ça ne m’empêchera pas de penser qu’au final, il reste un film moyen.

 

Titre : Les Kaïra
Année : 2012
Durée : 1h35
Origine : France
Genre : Comédie
Réalisateur : Franck Gastambide

Acteurs : Medi Sadoun, Franck Gastambide, Jib Pocthier, Ramzy Bedia, Alice Belaïdi, Pom Klementieff, Demon One, Izm, François Damiens, Elie Semoun, Eric Cantona, Alex Lutz, Armelle, Katsuni, François Levantal, Cut Killer


A propos de Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Comments

Add a Comment
  1. En effet le film est moyen, avec quand meme des moments hilarants.

    Sans plus.

    SFB.

  2. Oui, y’a des vraiment assez funs faut l’avouer, voire des moments ou ils vont loin dans l’humour trash, mais d’autres qui sont franchement de trop et c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017