[Film] Jour J, de Reem Kherici (2017) - Dark Side Reviews

[Film] Jour J, de Reem Kherici (2017)


Mathias et Alexia sont en couple depuis des années, et pour la première fois, il la trompe avec Juliette, une wedding planer… Quand Alexia découvre la carte de visite de Juliette dans la poche de Mathias, il perd ses moyens, il bafouille… Elle comprend tout de suite : Juliette est une organisatrice de mariage, il veut donc l’épouser ! Elle dit « OUI ». Sans le vouloir, Mathias va se retrouver au milieu de sa « femme » et de sa « maîtresse », contraint d’organiser son mariage imprévu !


Avis de Cherycok :
Jour J n’est pas réellement un film vers lequel je me serais tourné spontanément. Mais bon, on entend un collègue en parler, comme quoi ça serait une excellente comédie, qu’il se serait marré comme une baleine tout le long. Je me méfie toujours des goûts de mes collègues, mais bon, ça reste dans un coin de ma tête. Et puis mes parents (oui, encore eux !) m’en parlent également en positif, comme quoi, et là je cite : « c’est très rigolo ». Je me méfie toujours des goûts de mes parents, mais bon, ça reste dans un coin de ma tête. Et puis bon, un jour on se lance parce que voilà, après tout, sait-on jamais, on n’est pas à l’abri d’une surprise comme ça avait été le cas avec Alibi.com ou Five. Alors oui, il y a quelques bonnes scènes mais, définitivement, il ne faut plus que j’écoute quiconque en matière de comédies françaises et ne me lancer que dans ce qui me tente vraiment moi.

Alors Jour J, qu’est-ce que c’est… Jour J, c’est le deuxième film de l’actrice / réalisatrice Reem Kherici (Paris à Tout Prix), une comédie romantique qu’elle a eu l’idée d’écrire après le mariage de trois de ses amies, et dans laquelle elle voulait parler des femmes de sa génération et de sa propre peur de la solitude. Selon ses dires, elle avait envie de bousculer un peu les codes du genre tout en ne déstabilisant pas les spectateurs. Ses sources d’inspiration sont, bien entendu, le cinéma américain, champion en la matière, mais également Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (2001) de Jean-Pierre Jeunet, pour son rapport avec l’enfance, ou encore Les Nouveaux Sauvages (2015) de Damian Szifron pour le pétage de câble dans le mariage. L’intention est louable tant le genre comédie romantique a été vu et revu, voire détourné de maintes fois, mais la sauce ne prend jamais réellement car l’ensemble est au final parfois brouillon, parfois forcé, mais jamais réellement fun. Et puis, son film ne ressemblerait-il pas étrangement à Un Mariage Trop Parfait (2001) de Adam Shankman avec Jennifer Lopez et Matthew McConaughey ? Mes souvenirs sont un peu trop lointains, donc je n’irais pas jusqu’à affirmer qu’on est ici dans un remake déguisé…

D’un point de départ très classique, Reem Kherici essaie donc de faire quelque chose qui sort des sentiers battus mais elle se perd elle-même en cours de route. Les gags « à l’américaine » qu’elle injecte dans son film de manière régulière ne font jamais naturels. C’est dommageable d’autant que la légèreté qui se dégage du film était plutôt bienvenue en ces temps obscurs de comédies lourdingues et franchouillardes. Certaines scènes fonctionnent plutôt bien, comme toutes celles impliquant un François-Xavier Demaison complètement barré en meilleur pote expert en statistiques sur l’amour, mais le reste est au final très plat. Trop plat même. Au point que les rires se font au final plutôt rares. Les personnages sont mal construits, tout comme le scénario qui du coup en devient totalement prévisible. La mise en scène en demi-teinte n’aide pas non plus, ça manque clairement de folie. Ou plutôt, ça essaie de nous en donner (la scène du parapente, celle de l’enterrement de vie de jeune fille,…) mais ça ne fonctionne pas. Le casting y est aussi pour beaucoup. Nicolas Duvauchelle n’est pas très convaincant en jeune homme un peu perdu dans ses sentiments, le jeu de Reem Kherici est loin d’être toujours naturel, et les quelques cameos (Philippe Lacheau, Lucienne Moreau, Arsène Mosca, Stéphane Rousseau) arriveront à vous faire sourire mais guère plus. Jour J est un film plat, un peu à l’image de cette chronique, tout juste sauvé du naufrage par ses quelques fulgurances impertinentes (la scène du chien).

LES PLUSLES MOINS
♥ François-Xavier Demaison
♥ Quelques bonnes scènes
⊗ Pas très original
⊗ Sonne faux
⊗ Parfois brouillon
Sans surprise, rarement désopilant, Jour J est une comédie très moyenne qui ne décolle réellement jamais. Quelques scènes réussies néanmoins qui permettent de passer un moment malgré tout pas désagréable.



Titre : Jour J
Année : 2017
Durée : 1h34
Origine : France
Genre : Comédie romantico-ratée
Réalisateur : Reem Kherici
Scénario : Reem Kherici, Stéphane Kazandjian, Philippe Lacheau

Acteurs : Reem Kherici, Nicolas Duvauchelle, Julia Piaton, Sylvie Testud, François-Xavier Demaison, Chantal Lauby, Lionnel Astier, Eve Saint-Louis, Victoria Monfort, Amélie Fonlupt, Paloma Croquant

 Jour J (2017) on IMDb














A propos de Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017