[Dossier] Çà n’arrive qu’à Hollywood !

Un tour d’horizon des clichés parmi les plus récurrents du cinéma Américain, mais pas que…

Début du film, la scène commence en intérieur jour : le héros – un policier rasé de frais, père de famille – cherche ses clés de voiture.

Dialogue : « Mais c’est pas vrai où j’ai pu les foutres ces satanées clés ? Chérie, tu les as pas vues par hasard ? »

Les ayant enfin retrouvées, il sort et rejoint son véhicule. Sauter dedans ? Encore faudrait-il que son dos ne le fasse pas autant souffrir, et que la bagnole soit décapotable. Si au moins, elle voulait démarrer au quart de tour… Sur la route, ça bouchonne, encore un chantier qui a prît du retard… Quand il parvient enfin à la boutique où travaille le témoin à interroger, pas moyen de se garer. Un, deux, trois tours du pâté de maisons, la caméra le suit en temps réel (un quart d’heure)… Enfin une place…mais payante !
Zut, pas de monnaie…un saut à l’épicerie la plus proche pour en faire, mais il y a trois personnes avant lui.

Le film a démarré depuis une heure et il ne s’est toujours rien passé. Coupez, ça ne va pas, c’est rasoir !

C’est bien pour cette raison que les choses ne se passent jamais comme ça au cinéma (à part chez les frêres Dardenne ou dans ce que l’on appelle le « cinéma-réalité ».)
Alors en tant que cinéphiles, nous avons, pour la plupart, bien conscience des nombreuses facilités utilisées par le cinéma (américain principalement) pour enjoliver et idéaliser la réalité afin de rendre les choses les plus parfaites possible, même si parfois c’est un peu « too much ». Mais on lui pardonne généralement de prendre tant de libertés par rapport à la morne réalité…et d’enfiler les clichés comme votre petite nièce des perles colorées.

Voici donc une petite revue non-exhaustive, un tour d’horizon de scènes et de situations parmi les plus récurrentes du cinéma.

ENQUÊTE… D’ORIGINALITÉ !
– Les psychopathes sont joueurs. Plutôt que vous tuer vite fait d’une balle dans la tête, ils vous exposent leur plan en détail, ce qui généralement les perd.
– Le chef de la police se donne bien du mal pour trouver le partenaire le moins approprié à chaque policier.
– Le chef de la police est noir et ne s’exprime qu’en hurlant et en jurant.
– Au commissariat, il y a généralement des prostituées ou des poivrots (ou les deux) en garde à vue.
– Toute enquête qui se respecte passe par un club de strip-tease, même s’il s’agit du vol d’un stock de tringles à rideaux.
– De vastes conduits d’aération sont toujours prêts à servir de cachette. Vos ennemis, qui vont apparemment peu au cinéma, ne vous y cherchent que rarement.
– Un policier bientôt à la retraite est toujours tué avant de goûter à ce repos tant mérité.
– La résolution d’une enquête ne passe pas par le meilleur élément du commissariat – clean et intègre – mais plutôt par le flic alcoolique et incontrôlable.


SCÉNARIOS CATASTROPHE
– Quand les États-Unis sont dévastés, rien ne semble affecter le Canada.
– Les catastrophes climatiques visent prioritairement la Statue de la Liberté, la Tour Eiffel, Big Ben et les lettres géantes d’Hollywood.
– Les femmes enceintes en sont au neuvième mois, voire plus si on en juge par la taille du bébé à la naissance.
– Les héros semblent voir nettement sous l’eau sans avoir besoin de lunettes ou de masque de plongée et s’avèrent souvent être des champions d’apnée.
– Faire atterrir un avion de ligne est à la portée de n’importe quelle personne de bonne volonté capable d’établir une liaison avec la tour de contrôle.
– Les scientifiques qui annoncent une catastrophe imminente ne sont généralement pris au sérieux que lorsque les choses tournent vraiment au vinaigre.


FILLES TROP FACILES
– Les prostituées sont généralement très belles, souvent dispensées des services d’un maquereau et sont très populaires dans leur quartier où la plupart des gens se félicite de leur activité.


L’ÂGE INGRAT
– Les filles canons finissent généralement par sortir avec les mecs ingrats et timides.
– Des filles canons se croient moches et ne trouvent pas de mecs alors qu’il leur suffit d’enlever leurs lunettes et de ne plus s’habiller comme en 1980 pour passer d’Yvette Horner à Monica Bellucci.
– Les plus jolies filles sont également les pires garces qu’on puisse trouver.
– Une averse impromptue provoque généralement chez les jeunes amoureux une irrépressible envie de s’embrasser langoureusement au lieu de se mettre à l’abri.
– Au lycée, le capitaine de l’équipe de football Américain est toujours super beau-gosse et doit forcément sortir avec la capitaine des Pom-pom girls qui est toujours canon.


ORGASMES EN THX !
– Au lit, les draps sont souvent taillés plus haut du côté des femmes, histoire qu’elles puissent se couvrir après l’amour.
– Même lors d’ébats torrides et enflammés, les couples transpirent rarement pendant l’amour.
– Les femmes sont somptueuses au réveil. Un coup de brosse à cheveux, un raccord maquillage…ah ben non, pas la peine.
Les hommes se réveillent aussi frais et dispos en général.
– Il faut vraiment y mettre de la mauvaise volonté pour ne pas atteindre l’orgasme simultané le premier soir.


SANG QUEUE NI TÊTE !
– Les étudiants qui partent en vacances dans l’Amérique profonde ne savent pas lire une carte routière et tombent généralement en panne. (D’essence ou mécanique)
– L’usage de Marijuana entraîne souvent une mort atroce.
– Les portables tombent en panne, n’ont pas de réseau ou plus de batterie dés qu’on en a vraiment besoin.
– L’évasion d’asile d’un psychopathe, ou de prison d’un détenu dangereux provoque immanquablement un orage qui fait sauter les plombs et coupe les lignes téléphoniques.
– Les paysans, surtout ceux qui voient rarement passer des voitures, sont très souvent dégénérés et sadiques.
– Tout élément d’un groupe qui refuse de se plier à la tactique de survie choisie à la majorité le paye généralement de sa vie.
– Un groupe compte toujours une personne dont la mort n’est pas imputable au(x) tueur(s), mais plutôt à la malchance, la bêtise ou la maladresse.
– Les femmes qui entendent des bruits inquiétants vont souvent examiner la source suspecte en petite tenue.
– Même avec une hache plantée dans le crâne, le méchant n’est jamais mort s’il reste plus de cinq minutes de film.
– Les groupes choisissent souvent de se séparer quand ils seraient bien plus en sécurité en restant ensemble.


MAÎTRES CHANTEURS
– Dans un film, quand on commence à chanter, un orchestre – sans doute bien caché – se met à jouer.
– Autour de l’acteur, tout le monde connait la chanson et personne ne résiste à l’envie de chanter en chœur.
– Dans la rue, personne ne s’étonne de voir le héros (ou l’héroïne) se mettre subitement à danser…au contraire, bien intentionnés, les passants l’imitent car ils connaissent bien sûr tous la danse.


PETIT ÉCRAN NOIR
– Lorsque le héros (ou l’héroïne) allume la TV pour avoir des infos sur un évènement spécifique, neuf fois sur dix, il (ou elle) tombe directement sur un reportage qui évoque l’évènement en question.
– A chaque fois qu’un proche vous appelle pour vous conseiller d’allumer la télé immédiatement, le programme censé vous intéresser redémarre depuis le début.
– Les images arrêtées sur cassette sont généralement d’une parfaite netteté et se prêtent à tous les zooms.
– Quand vous souhaitez montrer quelque chose à un ami sur une cassette, la VHS est parfaitement calée à l’endroit intéressant.


PAN, T’ES MORT !
– Le héros a généralement une arme plus puissante et extraordinaire que les autres.
Parmi ses particularités : elle ne s’enraye jamais et n’est que rarement à court de munitions.
– A condition qu’il soit un gentil, un seul homme tirant sur vingt ennemis est plus efficace que l’inverse.
– Les méchants semblent généralement équipés de munitions qui s’obstinent à ne pas vouloir atteindre leur cîble.
– Les fusils à pompe, armes de combat rapproché par excellence sont souvent étonnamment efficaces même de loin.
– Les bombes possèdent toujours un écran très lisible indiquant le temps restant avant qu’elles explosent.
– Décidément sympas, elles sont programmées de manière à laisser une chance de les désamorcer. Beau joueur, le héros attend généralement la dernière seconde pour couper le fil de couleur bien en évidence.


GUERRE D’IDÉES
– Un soldat qui montre autour de lui une photo attendrissante de sa fiancée ou de ses enfants est généralement voué à mourir.
– Les femmes se réveillent instantanément au moment où leur homme meurt au combat.
– Il n’est pas nécessaire de parler allemand pour abuser des soldats nazis. Parler anglais avec un caricatural accent germanique fait parfaitement la blague.


ESPRIT D’ESCALIER
– Les ascenseurs ne servent pas à gagner du temps puisqu’il est possible et facile de les rattraper par l’escalier même quand il s’agit de grimper vingt étages.


TAXI COOL
– Il y a toujours un taxi libre qui passe, ou se trouve à proximité, au moment où le héros en a besoin.
– Les taxis sont souvent conduits par des noirs ou en tout cas par des chauffeurs d’origine étrangère.
– Le premier billet de banque que sort le client correspond généralement au montant exact de la course, alors que le chauffeur n’a rien annoncé.


CAISSES DU BOX-OFFICE
– Les voitures des méchants explosent souvent au moindre choc ou au moindre coup de feu…les méchants doivent donc souvent transporter du C4. Ou alors ils font très souvent le plein. Et, en général, le plein de kérosène car la fumée noire qui s’échappe ne trahit pas une carburation à l’essence.
– Il y a toujours une place de stationnement libre pour se garer en face ou à proximité de l’endroit où l’on va.
– Au volant, pas besoin de regarder la route : si vous conversez avec votre (ou vos) passager(s), vous pouvez garder les yeux sur lui (eux) – directement ou dans le rétro – en toute tranquillité.
– Il faut donner des coups de volant même si la route est rectiligne.
– Quand une poursuite est au menu, la circulation est parfois dense, mais jamais sujette à bouchon.
– Pendant la poursuite, il est généralement possible d’éviter les ralentissements ou les éventuels encombrements en prenant le trottoir.
– Aux Etats-Unis, les piétons sont les plus vifs du monde : presque personne n’est touché ou écrasé quand une voiture lancée à pleine vitesse vient à emprunter le trottoir.
– Il y a toujours des piles de cartons qui trainent dans les ruelles étroites et les impasses.
– Les clodos qui trimbalent un caddie rempli de frusques ont la fâcheuse habitude de traverser la rue lors des poursuites juste sous le nez des voitures lancées à toute allure.
– Même après un saut de plusieurs mètres de haut et un atterrissage brutal, la voiture du héros peut généralement continuer sa route sans problème.
– Les flics en uniforme en véhicules sérigraphiés sont souvent de piètres conducteurs, surtout à vive allure.
– Les clés de bagnole sont toujours à portée de mains et la voiture démarre généralement illico…même en plein hiver. (Sauf quand un méchant est à vos trousses !)


ART MINEUR
– Les enfants de plus de 8 ans sont souvent des génies de l’informatique capables d’en remontrer aux pirates les plus redoutables ou de maitriser des programmes ultra complexes.
– Les enfants se montrent souvent capables de réfléchir, raisonner et réagir comme des adultes.


KUNG FOU ?
– En général, tous les asiatiques – enfants, femmes et vieillards compris – pratiquent les arts martiaux.
– Lors de bagarres entre le héros et plusieurs adversaires, les méchants, très disciplinés, attendent souvent sagement leur tour pour se faire dérouiller par le héros.
– Se mettre torse nu semble décupler la force et rendre invulnérable.


PLUIE DE CLICHÉS
– Il neige toujours à Noël.
– Dans la plupart des cas il pleut des cordes aux enterrements.
– Sous la pluie, les essuie-glaces des voitures s’avèrent souvent peu efficaces et n’améliorent pas vraiment la visibilité.


TROP FACILE !
– Pour un criminel, un déguisement grossier ou une fausse moustache douteuse permettent souvent de tromper facilement la vigilance de la police.
– Lorsque dans un groupe, deux personnes veulent se dire quelque chose en privé, il leur suffit de s’éloigner de deux mètres pour que le reste du groupe n’entende rien de ce qu’elles se disent même si elles parlent normalement.
– Quand le héros descend dans un hôtel miteux, il a souvent droit à une chambre sans rideaux avec la fenêtre qui donne sur l’enseigne néon de la gargote, qui clignote en grésillant.


UN DERNIER POUR LA ROUTE
– La diffusion de musique country dans un bar favorise les bagarres… si possible sous un néon Budweiser ou Miller.
– Le Whisky se boit cul sec, comme de la limonade.
– Dans les night-clubs, le volume de la musique est généralement élevé, sauf au niveau du bar où l’on peut discuter normalement sans même élever la voix.
– Les barmen sont généralement dispos pour écouter une confession.
– Les types qui picolent et se défoncent (à la Coke en général) restent souvent étonnamment frais et lucides et prompts à réagir au quart de tour.
– Un coma éthylique se règle avec un bon verre d’eau dans la figure.


FRANCE RIGOLADE
– Les policiers français portent souvent une moustache.
– A Paris, toutes les fenêtres s’ouvrent sur la Tour Eiffel.
– En dehors de Paris, il n’y a généralement que des villages et de la cambrousse.


J’AI BOBO A MON FILM !
– Tousser est souvent le signe d’une maladie grave…et on meurt à peu près vingt minutes après avoir commencé à tousser.
– Les toilettes sont des lieux qui ne servent généralement qu’à se cacher, à se shooter, à trafiquer, à comploter ou à se battre.
– Les derniers mots d’un mourant sont généralement pertinents et parfaitement intelligibles.
– Pour le héros, pas de quoi broncher s’il tombe de plusieurs étages ou si une explosion de voiture ou de bâtiment se produit à quelques mètres de lui…mais il lui est impossible de ne pas faire sa chochotte quand une jolie femme apaise ses bobos à l’eau oxygénée.
– Les petits génies – surtout les as de l’informatique – portent toujours des lunettes.


Voilà pour ce petit tour d’horizon des clichés qui ont la dent dure…mais qui font intégralement partie du cinéma. Comme je le disais en introduction, la liste est loin d’être exhaustive… J’ai surtout cherché à rassembler les meilleurs clichés et les plus récurrents. Mais je suis sûr que vous en connaissez beaucoup d’autres chers amis cinéphiles, alors n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires, histoire de prolonger le plaisir !

A propos de Paganizer

Cinéphage boulimique, fan de cinéma authentique avec une appétence particulière pour les pellicules différentes voire singulières. A tendance à fuir le cinéma fast-food grand public trop formaté. Également doté d'un penchant naturel pour les mauvais films sympathiques et les nanars décomplexés et fendards.

14 Comments

Add a Comment
  1. Bien vu pour le fait que se mettre torse nu décuple la force! J’en ris encore! Très bon inventaire des clichés, bravo!
    Allez je rajoute le fait que le gentil ou la gentille, après avoir pris une méga raclée, s’etouffant encore dans son sang, parvient à se relever pour mettre la dernière mandale, celle dont le MMA serait fier, la mandale historique et ainsi assommer (faire basculer dans le vide, dans la lave…) un méchant fort dépourvu…
    A vous

  2. Merci Dame Iris !
    J’en avais encore pas mal d’autres (les clichés au ciméma ne manquent pas !) mais, j’ai essayé de me concentrer sur les meilleurs et les plus parlants !
    C’est vrai que l’ultime sursaut du héros ou de l’héroïne pour rêgler son compte au super vilain en est un beau aussi ! Bien vu !
    Aller, j’ai envie de me mettre torse nu, histoire de me sentir invulnérable ! Et hop ! 😀

    1. Oh oui je me doute Paga que tu en avais encore en réserve… je trouve sympa justement ce petit jeu pour laisser compléter dans les commentaires !

      Depeche toi Chery, dépêchez vous tous parce que plus j’y pense et plus les idées me viennent 🙂

       

    2. Et oui torse nu c’est la puissance ! Plus compliqué pour nous les femmes. Mais nous ne sommes pas en reste: donnez-nous un élastique et quand nous coiffons nos cheveux en queue de cheval, rien de nous arrête!

  3. Dès sue je serais posé, j’essairai d’en mettre quelques autres, mais tres chouette liste bien exhaustive deja ! Sinon y’a le fait que les nuits sont souvent tres claires dans les films ricains, on voit a peine la difference quand ils vont au pieu et qu’ils eteignent la lumiere

  4. Pas faux pour les nuits claires !
    Y’a aussi le coup du briquet dans une pièce sombre dont la flamme éclaire presque autant qu’une ampoule ! 😀

  5. Ah, un truc qu’on voit tout le temps mais qui moi me fait à chaque fois sourire, les américains ne verrouillent jamais leur voiture quand ils la garent quelque part. Ils se garent, ils sortent et voilà, bisous. Toujours pour rester dans les voitures, ils ne galèrent jamais pour trouver une place pour se garer, il y en a toujours devant le lieu où ils doivent aller. C’est dingue ça, même dans des grandes mégalopoles aux millions de voitures !

    Quand les gens sont poursuivis par des psychopathes, même si leurs 10 potes sont morts, il faut toujours qu’ils essaient d’arrêter eux même le taré. Ils sont forts ces américains…

    Et tant d’autres…

  6. Pourtant aux États-Unis ça doit être plutôt risqué de ne pas vérouiller sa voiture !
    Probablement encore plus qu’ailleurs ! Surtout dans certains coins ou certains quartiers !

    Pour ce qui est des places de stationnement toujours dispos à proximité de l’endroit où l’on va, c’est un des clichés que j’ai répertorié dans « CAISSES DU BOX-OFFICE » !

    Un truc que je remarque souvent aussi, c’est qu’en général, les personnages qui fument ne font en fait que crapoter. (ils ne fument pas vraiment, ils n’inhalent pas la fumée.)
    Ça se voit quand ils recrachent la fumée !

  7. les français (fin les Parisiens, y a pas d’autre villes ici …sur les cartes on devrait écrire « Paris » au lieu de « France » , on est con nous aussi ^^) surtout chez Emerich ou Bay , sont représenter (avant que la ville ou un monument soit detruit 😀 )conduisant des voitures des années 50 ,4L, 2 Chevaux,avec de la chance une des premieres Golf ou une R5 ,un air d’accordéon jouant au loin .. souvent on voit une bande de jeune , parmis eux , y en qui porte le béret ,un pull ou t-shirt genre marinière (ben oui ,il y a plein de marin a Paris, c’est l’escale principale de tout les bateaux et marin en goguette ..),bref on nous voit même dans les années 90/2000 comme la France d’apres guerre ^^

    comme si bien souligner dans le film Last Action Hero (ou on trouverait beaucoup de reference je pense Paga 😉 ) le pétage de vitre de voiture bien sur !!! hé oui , « ca fait mal !!! » ben oui car c’est dur et un petit peu resistant quand même ses trucs la !la vitre coté conducteur qu’on casse en passant le poing a travers ou un coup de coude (punaise vu le nombre de fois que j’ai mis accidentellement un coup de coude dans ma portière de voiture ca me couterais cher 😀 ) et généralement sans se faire mal ,ou même avoir une micro coupure ….paradoxalement dans le même film on peut retrouver le heros face a un miroir , qui va le vénére ,mettre un pain dedans est se blesser gravement ,si ce n’est en le brisant ,ca sera en ramassant les morceaux !

    dans les films d’horreur , la plupart du temps ,le mec qui va faire un tour aux toilettes,a la douche ,se faire un petit sandwich ou mater un dernier film alors que tout le monde dort , est condamner .

    ya souvent aussi un mec qui a toujours une ou deux allumettes (c’est chiant les briquets car la flamme dure trop longtemps ,puis c’est trop pratique ^^) ,quand le tueur ou le temps font sauter les plombs , et miracle , chaque fois ca s’allume nickel même si le mec revient de dehors ou il y a une pluie d’enfer ,qu’il a plus un os de sec ,les mains mouillés ,pas de soucis avec les allumettes ^^ et ca s’éteint ou le mec se brule avec ,arriver pile devant le disjoncteur 🙂

  8. Joli scott !
    Encore de bien beaux clichés et bien récurrents aussi dans leur genre !
    C’est vrai que les Americains semblent voir la France et les Français comme si rien n’avait évolué ou presque depuis la fin de la 2e Guerre Mondiale !

    Le coup des vitres (ou pare-brises) de voitures qui cassent comme du cristal, c’est tellement vrai aussi ! Idem pour les « allumettes magiques » ! 😀
    Bien vu ! 😉

  9. merci Paga 🙂 sympa ton dossier en tout cas ,j’adore ce genre de récapitulatif!

    je pense que les américains nous imaginent encore ecrivant avec une vrai plume et un encrier s’envoyant des messages par pigeon voyageur ^^ pour eux Inglorious Bastard ou encore la Mome sont des films contemporain 😀
    sinon pour paraphraser Cherycok et les americains qui verrouillent jamais leurs voitures, c’est clair !! mais quand dans un polar sur 3 ,la voiture explose quand un perso déverrouille la dite voiture grâce au bip de ses clefs ,c’est au limite du réel ,quand on sait qu’ils verouillent jamais ,en plus la plupart du temps le heros laisse la vitre de portière ouverte aussi , voir a une décapotable ,c’est plus facile pour les poseurs de bombes qui ont l’amabilité de refermé a clefs derriere eux ^^

    aussi les courses poursuites ou apres 5 mn de tir a tout a va , le pilote dit a son collègue passager « tire dans les pneus !! » ben oui ,ca semble un peu evident mais faut toujours un con pour pas tirer dessus et un autre pour lui dire que c’est le meilleur moyen de semé une autre voiture !évidement ca soulève le problème de toucher un pneu a une vitesse d’environ 100 km heures avec un tireur a l’envers sur son siège ou assis sur le rebord fenetre de la portière …

    la plupart du temps ,tomber d’un immeuble suffit pas, faut que les gens s’écrasent sur une voiture aussi (l’exemple le plus minable en tête, c’est un Vendredi 13 ou Jason défenestre une femme du 1er étage d’une maison de campagne , pour atterrir sur le toit du break familial ,y en a qui cumulent mdr !)

    y a aussi le coup du heros ou du co équipier au gilet par balle ,soit le mec pendant une heure de film il est en t-shirt ,il y a jamais l’ombre d’un gilet par balle , il le deteste , il le dit souvent dans le film, « c’est lourd ,ca tient chaud ,tte façon je suis invulnérable  » et quand il se fait tirer dessus, mais oui !! tu avais ton gilet !!bravo mec !justement le matin même il se disait qu’un gilet c’etait pas si con et que ca aller bien avec sa casquette de baseball !mais ca on la pas vue dans le film , justement quand on le voit mettre son gilet ,ca sent un peu mauvais pour l’acteur et au mieux il se retrouve avec une balle dans le bras ou dans la jambe au pire c’est comme le Rookie de l’Arme Fatale 3…

    quand le heros est celib ou séparer ,le frigo est soit vide ,soit avec des restes de trois mois (souvent du chinois a emporter ) mais toujours avec une paire de bière tout de même,car la bière c’est la vie 😀 fin vla l’image qu’ Hollywood se fait des femmes hein, elles sont la pour remplir le frigo, remplacer la bière par du coca light et jeter les plats passer de plusieurs mois ^^

  10. Ha ha ! Ouais, le fameux « tire dans les pneus » !
    C’est vrai que c’est souvent une solution efficace à laquelle les mecs ne pensent pas !
    (parce que, malgré des centaines de balles tirées dans le moteur et le radiateur, rien ne semble pouvoir arrêter les voitures poursuivantes !)

    Les frigos vides avec des vestiges de trucs qui furent jadis comestibles, oh mon dieu ! 😀
    Mais en même temps, les mecs préfèrent se faire livrer des pizzas tous les jours, donc, y s’ont juste la bière au frais pour accompagner leur margherita !!

    Les gilets pare-balles, classique aussi !
    Les mecs devraient pourtant les mettre plus souvent, vu qu’au ciné, les gilets arrêtent même parfois les rafales d’armes lourdes ! 😀

    En tout cas, content que tu apprécies mon ptit tour d’horizon de ces bons vieux clichés ! 🙂

  11. Mais le pire avec les gilets pare-balle, c’est qu’ils se font tirer dessus, on découvre qu’ils ne sont pas morts, et ils ne peuvent pas s’empêcher de dégraffer leur chemise ou autre pour bien montrer au spectateur débile qu’il avait un gilet. Il suffit de le dire mais non, on déchire tout ca pour que le spectateur un peu débile le comprenne…

  12. Paga ,clair !!! on compte plus les voiture transformer en gruyère mais qui roule comme si de rien etait ,y a qu’un pneu crever pour l’arrêter la caisse ^^ quand on pense que le radiateur de la voiture de mon père a été crevé par le bec d’un moineau de quelque grammes en roulant a 5 km /heure pour se garer devant la maison ,on se dit que plomber de balle un peu partout une voiture , c’est pas si bête apres tout 😀

    oui car les pizzas c’est pas cher en plus, comme dans les films clichés avec les mecs sur la corde raide ,mis a pied ou a deux doigt de se faire virer ,mais consomme que des pizzas et bouffes a faire livrer , qui coute une blinde et doit croquer les trois quart de leur maigres salaires ( a croire qu’ils ont pas le loyer a payer ^^)

    la tu soulève un autre beau cliché ,les armes lourdes qui perforent des camions blindés , c’est stylé mais les gars portent des gilets en pensant que ca arrêtera un pruneau de la taille de mon poing ,sont gentil lol deja que ca laisse passer une balle de Ak47 alors contre les armes de maintenant 😮 même avec les fameuses plaque en metal qu’on met a l’interieur des poches de gilets ca passe comme du beurre (ou pas ,ca depend du film^^)

    Cherycok , oui!!!!! recurent aussi ca !!! il y a aussi le petit temps de latence ou le gars bouge plus ,respire plus avant qu’il se leve d’un bond en arrachant le gilet ,avec une petite douleur a l’épaule ,alors qu’encaisser c’est comme une droite de tyson propulser par un TGV , beau cliché aussi 😀 pour connaitre un peu c’est vrai que des fois ca peut bruler ,mais c’est surtout les mecs qui font la guerre , confronté a des balles traçantes et autre eclats d’obus ,la faut vraiment le retirer pour pas etre grave bruler mais dans les fusillades de rue(je connais plus de militaire que de policier mais j’ai jamais vue un evenement ou un policier arrache et jette son gilet,surtout au prix que ca coute ) …le pire c’est le gars qui retire son gilet de cette manière alors que le film est pas finit et qu’il reste des mecs a buter(souvent le big mechant ) et des balles a éviter 😀

    Paganizer j’aime beaucoup parler de ce genre choses , des fois c’est plus passionnant que les films ,de trouver ses petits details ,de lieux commun, de faux raccords ou autres ,j’en suis friand 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017